Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007


Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 12:34


Par le Collectif Ashtar
Reçu le 13 juin 2009 par Simon Leclerc

Note: Ce texte est la retranscription d'une
canalisation publique avec la Fraternité Universelle qui a eu lieu le 17 mai 2009 à Waterloo, au Québec. Le message a été "recanalisé" et adapté à un plus large auditoire.

Salutations à vous, chers enfants de la Terre,

Il nous fait grandement plaisir de nous présenter à vous, ici et maintenant, dans cette époque carrefour de votre vie. Vous avez commandé une ouverture massive de conscience afin de vous amener à rencontrer vos plans de vie, votre plan d’Âme et cela est très apparent lorsque nous observons vos champs auriques. Déjà, nous pouvons noter à l’intérieur de vous, une forme d’enthousiasme à compléter ce cycle, et surtout, à vous souvenir qu’à l’origine, ce cycle se voulait Être très stimulant, bien qu’en cours de route, vous ayez pu ressentir ses lourdeurs.

Maintenant, vous vous présentez à nouveau au portail. Ce portail, c’est celui du Nouveau Monde, certes, mais c’est aussi celui de votre Nouveau Monde, celui qui marquera d’un sceau cosmique le passage de l’individu humain à l’individu divin. Cela marquera, pour vous, le grand saut quantique de la conscience où, tout à coup, votre conscience s’élève dans les cieux, tout en ayant vos racines profondément ancrées sur votre planète. Voilà que l’humain-divin que vous devenez est tout à coup conscient du passé, du présent et du futur, puisque toutes ces réalités se vivent à partir de l’éternel présent. En même temps, il se souvient qu’il a toujours existé, uni à la Source et que si, pour un temps, il s’en est séparé, ce n’est pas parce qu’il ne méritait pas l’amour, mais plutôt parce que son amour pour la Source était si grand qu’il a choisi d’offrir son expérience, ses qualités d’Âme à l’évolution universelle.

Voilà donc, ici, une invitation à changer la perception qui pourrait avoir marqué votre vie à propos de votre lien avec la Source, vous imaginant qu’un jour, vous arriveriez enfin à « mériter » Dieu, alors que la réalité est toute autre. C’est parce que votre amour pour Lui-Elle est si grand que vous avez choisi de vous en séparer en conscience, pour ensuite vous souvenir à quel point vos origines sont universelles et que vous n’avez jamais été divisé.

C’est un concept fort humain que de se sentir séparé, divisé, alors qu’un aspect de vous a toujours préservé sa mémoire ancestrale. Et c’est cet aspect aujourd’hui qui revient à vous (bien qu’il n’ait jamais été éloigné) et vous stimule à vous souvenir. Il nous inspire en ce moment à vous partager ces mots.

Les cycles
Les Êtres qui quittent votre plan terrestre et qui se retrouvent dans un monde que vous nommez astral, ne sont jamais très loin du plan terrestre puisque, justement, ils appartiennent à la même expérience que la vôtre. Celle-ci se continue, se poursuit, les Êtres meurent, renaissent, meurent et renaissent. Mais ces renaissances et ces morts se poursuivent dans un cycle où la véritable union avec la Source n’a pas vraiment lieu, parce que celle-ci se situe au-delà des thèmes d’indignité, de dignité, de mériter l’amour, de ne pas le mériter, de vouloir être aimé, d’aimer, et ainsi de suite. Elle se situe dans un espace, un Univers, situé au centre de vous, là où la vie prend naissance. C’est là que vous êtes nés et c’est là que vous vous dirigez.

Une fois l’Univers dans lequel vous vivez créé, les Êtres à son origine se sont plongés dans l’expérience. Ils ont tout à coup oublié qu’ils l’avaient eux-mêmes créée et se sont si intensément attachés à leurs rôles, leurs personnages, qu’ils s’y sont totalement identifiés. Ils se sont attachés à la matière, aux objets, aux Êtres, à la densité et voilà que, par la suite, ils quittent le plan terrestre. Ils réalisent alors qu’ils se sont attachés à des objets, à des Êtres qui ne les suivront pas dans ce que vous nommez l’au-delà. Voilà qu’une forme de tristesse s’installe alors, pour progressivement laisser place à une allégresse puisque, tout à coup, l’Être réalise qu’il est inutile de s’attacher aux choses du passé, puisqu’il peut maintenant tout recréer dans ce monde parallèle. Un autre Univers d’exploration et de manifestation s’ouvre maintenant devant lui. Mais cet Univers fait parti de la continuité du vôtre, c’est celui de la pensée qui crée.

Les anciens attachements à la Terre rappelleront ultérieurement l’Être dans votre dimension pour y vivre une nouvelle incarnation. Ce cycle que vous connaissez, c’est celui de la naissance, de la mort, de la naissance dans l’au-delà, de la mort dans l’au-delà pour renaître sur Terre, et ainsi de suite. Ce cycle mort-naissance se poursuit maintenant depuis des millénaires.

Il y a l’Univers
Et vous voilà aujourd'hui à entendre des mots qui vous rappellent qu’au-delà de ce cycle, il y a l’Univers, vaste et étoilé, d’où vous émergez. Et dans cet Univers circule la vie, partout, imbibant chacune des cellules vivantes. Mais les Êtres qui y vivent en conscience, dans un état de présence à Soi continuelle, ne s’attachent pas aux créations. Ils les laissent circuler librement et naturellement. Voilà déjà un élément majeur qui différencie le monde de l’Âme divine de celui du cycle des naissances terrestres. Quel est cet élément ? C’est celui de l’attachement.

Maintenant, n’entendez pas de nos propos que vous devez vous détacher de tout ce qui vous rend heureux pour accéder au « paradis des Âmes », celui de la maîtrise qui existe au-delà des cycles des naissances. Car si vous entendez de nos propos qu’il y a une invitation à tout abandonner et à partir avec votre baluchon dans une quête de Dieu, vous risqueriez d’Être attachés à vos soucis et à vos préoccupations, ce qui aurait tôt fait de remplacer les attachements matériels par des dépendances extérieures.

L’invitation ici est de comprendre le rapport existant entre la matière et l’incarnation, pour savoir que si cette incarnation et cette densité vous accompagnent, elles sont au service de la vie qui circule en vous et non l’inverse. Vous n’êtes pas au service de la matière, c’est la matière qui est au service de l’Âme.

Les attachements
Ces termes pourraient vous apparaître des nuances banales, mais dès qu’un Être associe sa joie à la manifestation de la matière, à un nouvel élément qui se manifeste dans sa vie physique, son thème de l’attachement est encore présent. En même temps, cet attachement a un but très précis, soit celui d’amener l’Être à réaliser que la matière est éphémère, contenue dans le temps, alors que la vie au-delà de cet attachement est véritablement illimitée.

Maintenant, ce qui sera intéressant d’entendre ici, concerne davantage le thème que nous nommerions l’abandon, abandonner les barrières...

Respirez chers Êtres...

Les attachements amènent les Êtres à s’identifier au plan terrestre et à croire qu’il s’agit de leur véritable demeure. Malgré le passage dans ce que vous nommez l’au-delà, l’envie de revenir retrouver la matière et les attaches laissées derrières vont rappeler l’Être dans l’incarnation, dans son cycle, même s’il a l’impression qu’il ne le désire pas. Il n’a pas compris l’aspect éphémère de la matière et, tout à coup, a défini sa vie en fonction de celle-ci, faisant en sorte qu’il ne peut imaginer poursuivre son aventure ailleurs que dans la matière. Voilà donc que son signal est très clair : il veut retourner dans la matière, même s’il émet une intention inverse.

L’incarnation
Nous disons cela, car plusieurs Êtres ont l’impression qu’ils subissent leur passage sur Terre, alors que tout votre Être a voulu revenir. Maintenant, n’entendez pas de nos mots que vous avez voulu revenir parce que vous n’êtes pas suffisamment évolués pour être ailleurs (cela correspond à l’interprétation du péché originel – voir texte
L'obstacle originel sur ce lien: www.psychologiedelame.com/message-02-02-08.html). Cependant, vous avez voulu y être parce que, sur cette planète, des aspects de vous, des apprentissages, ont été laissés derrière. Nous pourrions donc dire que des aspects de vous ont été laissés sur Terre, des formes-pensées. Ce sont des croyances qui ont accompagné la vie terrestre et qui vous rappellent à l’incarnation, et tout à coup, vous revenez. Un nouveau plan de vie se présente, une nouvelle expérience naît. Sur Terre, la matière, celle qui semble prendre toute la place, se manifeste alors.

Ce processus se poursuit jusqu’à ce que les Êtres ouvrent leurs horizons et se rendent compte, tout à coup, qu’elle est éphémère. Ils réalisent que ce n’est pas la matière en soi qui apporte la joie, mais l’action de la créer, c’est-à-dire le phénomène qui permet à Dieu de circuler dans le corps physique pour laisser circuler l’amour universel. Peu importe que cet amour prenne la forme de liens humains, de regards ou d’objets, c’est lui qui sous-tend cette vie.

L’amour et la matière
Dès que les Êtres oublient que c’est l’amour en mouvement en eux qu’ils recherchent, ils s’attardent à son aspect visible, c'est-à-dire la matière. Ils se privent alors de cette énergie, parce qu’ils s’illusionnent de ce qu’ils observent physiquement. Ce faisant, ils se coupent de ses aspects invisibles, soit de sa nature véritable.

L’amour est l’énergie universelle qui supporte tout l’Univers. Pour créer la matière, cette énergie se densifie afin de vous accompagner dans l’incarnation. Mais la matière n’est pas l’amour, elle n’est qu’un aspect d’elle. Voilà l’illusion que vous êtes appelés à dépasser maintenant.

Les Êtres sur Terre s’imaginent que l’ultime objectif est d’atteindre un statut, d’accumuler des objets, des titres et des reconnaissances. Tout cela les amène à se séparer les uns des autres. « J’ai accumulé davantage que toi, j’ai plus de titres, cet Être a plus de titres que moi, j’aspire à ce travail, cet Être possède ce travail, j’envie cet Être qui me présente un reflet inintéressant de mon Être qui n’a pas atteint cet objectif ».

Voilà donc des éléments qui séparent les Êtres entre eux, les faisant s’identifier à la matière au point qu’ils oublient que l’énergie qui a permis cette mise en place est l’amour. Et, pour toucher à l’amour, les Êtres sont invités à se réunir les uns aux autres et à se souvenir qu’ils sont des Êtres Universels. C’est par amour que vous vous êtes séparés et c’est par amour que vous reviendrez à la conscience de Qui Vous Êtes véritablement.

L’énergie qui crée la matière
Maintenant, quel est cet abandon des barrières qui a été suggéré précédemment? Quelles sont ces barrières qui semblent limiter l’Être dans sa quête de lui-même ?

D’abord, la première barrière, nous l’avons décrite, il s’agit de l’attachement à la matière. Mais celui-ci est très différent de l’attachement à l’énergie qui maintient la matière en place, soit l’amour. Nous utilisons le même terme ici, car il s’agit aussi d’un attachement, mais s’attacher à l’énergie d’amour est naturel et fait parti de vous. L’invitation n’est donc pas de vous détacher de la matière et de tout quitter, mais plutôt de vous attacher à l’énergie qui la crée et la maintien en place. C’est cela l’illusion sur Terre; croire que la matière est l’ultime destination, alors qu’elle est la représentante physique de l’énergie d’amour illimitée qui est à l’origine de toute forme de vie.

L’amour agit comme un couloir énergétique qui circule librement entre vous et la densité. Ceci est un lien naturel, c’est un lien d’Âme qui fait en sorte que l’humain que vous êtes, celui qui marche dans la matière, est aussi conscient qu’il est une Âme, gravitant dans cet Univers. Votre Âme est unie à toute la vie, ce qui inclut bien sûr l’aspect incarné que vous êtes.

L’ultime destination
Nous avons présenté ici deux formes d’attachement. Mais c’est celui à la matière qui viendra recréer des cycles d’incarnation, jusqu’à ce que l’Être s’élève et se dirige vers l’ultime attachement, soit celui à l’amour. Mais très souvent, parce que l’Être a oublié qui il était et parce qu’il ressent que lorsqu’il tente de s’en souvenir, une pensée d’indignité le rattrape, il préfère oublier et maintenir l’illusion que la matière en soi est l’ultime destination.

Puisque vous êtes aimé inconditionnellement, cela sera respecté. Votre Univers personnel et vos visions sont toujours honorés par la Source. Mais dans l’incarnation, si l’Être veut vraiment transformer sa vie, il est intéressant de faire en sorte que tout ce qu’il perçoit comme étant la réalité de l’Âme devienne sa vérité.

Si vous avez saisi notre propos, vous comprenez maintenant qu’il existe un lien très étroit entre l’attachement à la matière et la sensation que vous ressentez de ne pas être digne de votre essence véritable, de ne pas être à la hauteur et de ne pas avoir suffisamment prouvé votre valeur. Car autrement, pourquoi y aurait-il attachement ?

Si un Être est totalement conscient qu’il existe dans l’Univers vaste et étoilé, que sa pensée devient verbe créateur et qu’il peut transformer la matière à volonté, pourquoi s’attacher celle-ci ? Elle peut être recréée continuellement.

La reconnaissance
Imaginez un Être qui peut continuellement créer la voiture de ses rêves à volonté et qui habite avec d’autres Êtres pouvant en faire autant. Il vit dans une communauté d’Êtres où tous peuvent créer la voiture de leurs rêves. Dans cet environnement, l’Être se rend rapidement compte que cette voiture perd de son statut et de son attrait. Il ressentira une diminution de la joie en présence de la voiture.

En soi, cette voiture sera intéressante, puisqu’elle représentera la manifestation du pouvoir de création de l’Être. Mais en même temps, lorsque tous les voisins auront la même voiture, l’Être questionnera son envie de leur présenter sa force créatrice via cet objet qui ne lui apportera pas de reconnaissance sociale. Progressivement, il aura envie de goûter à l’énergie créatrice qui circule en lui et chez les voisins, au lieu de se séparer d’eux en leur présentant son pouvoir créateur (ce que plusieurs humains font actuellement sur Terre).

L’attachement à la matière est donc lié ici à la reconnaissance et à l’envie d’être aimé à travers elle. Ce faisant, les Êtres s’attachent aux objets, aux statuts, aux rôles qui leur auront apporté cette reconnaissance. Ultimement, c’est la reconnaissance que les Êtres cherchent à travers l’attachement.

Respirez maintenant.

Sensation de vide
Si vous nous avez suivis, vous aurez compris que l’attachement est une réponse à une sensation de vide, parce que les Êtres ne ressentent plus qu’ils font partie d’un Univers vaste, étoilé et illimité. Ce faisant, ils s’identifient à la matière, aux jeux, aux personnages et aux rôles, peu importe s’ils ont ou non en leur possession ce qu’ils souhaitent. Vous nommez cela des rêves.

L’Être aimerait ceci ou cela. Son rêve qu’il nourrit peut, ou non, le maintenir dans le rôle. « Lorsque j’aurai atteint ce but, j’aurai enfin la reconnaissance de ma mère, de mon père, du voisin, je ressentirai une joie profonde ». Et voilà donc que le cycle est maintenu en place, que l’Être ait atteint ou non son objectif.

L’envie de la matière amène souvent les Êtres à s’associer intensément à elle, ce qui fait en sorte qu’ils oublient qu’ils portent en eux la vie et que tous les Êtres autour d’eux portent la même vie. Ils oublient que c’est l’amour qui circule en eux qui les nourrit, et non ce qu’ils manifestent en utilisant cette énergie.

L’attachement à la matière crée l’illusion de la séparation et la maintient en place. Alors, les barrières à laisser aller sont celles de cette illusion, cette sensation que les humains sont différents, séparés les uns des autres. En revisitant votre attachement à la matière, vous revisiterez du même coup la sensation de séparation avec vos frères et sœurs incarnés, car ces deux éléments sont liés.

L’amour unifié
Il est vrai que tous les humains sont uniques. Mais en même temps, ils sont uniques parce qu’ils sont supportés par une énergie amour et conscience qui elle, est unifiée. Cette énergie unifiée, les Êtres la nomment Dieu, la Source, peu importe. Mais parce que tous les Êtres proviennent de la même Source de vie et qu’ils expérimentent une particularité de Celle-ci dans la matière, ils sont donc les représentants uniques de la Source sur Terre. Tout ce qu’un Être manifeste est un aspect de la Source et les autres Êtres manifestent d’autres aspects de la Source. Quelle est cette Source ? La même, l’unique, la Source de toute vie où tout a débuté et où tout retournera. Cette conscience de l’amour unifiée, c’est le but ultime dans l’incarnation.

Tous les Êtres sont unis, certes, tous les Êtres sont égaux, certes. Est-ce que tous les Êtres savent qu’ils sont unis et égaux ? Non. Cette illusion a maintenu en place la densité de votre planète jusqu’à des explorations inégalées, des ramifications très complexes. Des Êtres se sont vus octroyer des rôles qu’ils ont pris à coeur de façon si intense que maintenant, ils sont attachés aux personnages. Ils n’ont pas envie de perdre leur statut, leur reconnaissance.

En même temps, vous aurez compris que l’Âme, elle, est maintenant prête à sonner la cloche de la récréation et à rappeler la conscience qu’elle a elle-même projetée sur Terre, pour lui dire : « Souviens-toi de qui nous sommes. Nous ne sommes pas ce que nous croyons être, nous existons au-delà du corps. Le corps est une portion infime de ce que nous sommes. Le cycle de la mort et de la naissance est une portion infime de ce que nous sommes. Nous sommes l’Amour, nous sommes la Conscience, nous sommes l’union et tout ce qui existe dans cette expérience a été conçu à l’intérieur de l’Esprit du Grand Constructeur. L’expérience est maintenant complétée. Tout a été appris, tout a été intégré. Il n’y a plus rien à faire. Simplement être ».

S’accrocher à la matière
Maintenant, il est temps pour vous tous de vous souvenir de la raison fondamentale qui vous a amenés sur Terre : vivre cette expérience de séparation, dans la matière. Les Êtres humains ont soif de savoir, ils ont soif de comprendre. Ils veulent comprendre pourquoi ils se sentent par moments si lourds, si tristes, si emprisonnés dans ce qu’ils considèrent parfois être « leur carcasse ». Ils se sentent prisonniers d’un corps qui semble les priver d’une vie universelle et, à ce moment, ils restent attachés à ce qui fait sens pour eux, soit la matière qu’ils connaissent et les sécurise. En soi, ceci est un réflexe naturel sur Terre.

Nous l’avons dit précédemment, nous ne sommes pas à proposer aux Êtres de tout abandonner et de partir avec leur baluchon pour découvrir qui ils sont. Mais constatez que dans ces recherches de sécurisation, les Êtres ont tendance à amplifier des attachements qui leur font vivre des dépressions par la suite, car soit ils s’attachent à des choses qu’ils n’ont pas, ou ils s’accrochent à des choses qu’ils ont, mais qui ne les rendent pas heureux, ce qui revient au même.

Par exemple, lorsque l’Être s’imagine que le bonheur viendra quand il rencontra « l’Âme sœur », comme vous dites, et qu’il passe sa vie à la chercher, même s’il se sent triste et apathique parce qu’il ne l’a pas encore rencontré, ses attachements sont les mêmes que l’Être qui l’a rencontrée et qui s’y accroche comme à une bouée de sauvetage.

Perspective différente
Il y a donc un thème très important à contempler au niveau de la compréhension de la matière, pour comprendre que ce que vous vivez sur Terre doit être à la foi intensément vécu et vécu avec un intense détachement. Une expression plus adéquate ici pour vous pourrait être « avoir une perspective différente ».

Lorsque le terme « détachement » est employé, nous sentons des tensions. « J’aime cet Être, j’aime ce projet, j’aime ce travail, j’aime cette maison et je ne veux pas m’en séparer ». Nous l’avons dit précédemment, nous ne sommes pas à vous proposer de tout quitter. Mais l’invitation est de changer la perspective, pour que le regard s’élève. Vous existez au-delà de vos attachements.

Pour que les attachements terrestres prennent forme, il faut d’abord qu’ils aient été choisis par l’Être. Lorsque celui-ci choisit de s’attacher à une forme, qu’il l’ait manifestée concrètement ou qu’il la projette en rêve, voilà qu’il associe sa joie à sa réalisation. Et c’est là qu’il y a erreur de calcul.

La joie véritable appartient à l’essence unifiée. Dans cet état d’union, c’est Dieu qui circule en vous. Vous redevenez alors qui vous êtes véritablement, car vous syntonisez la fréquence « Je Suis » de votre Âme. À ce moment, l’Univers se met à circuler à travers vous, à rejoindre vos frères et sœurs incarnés via votre présence Je Suis. Tout à coup, vous devenez l’amour incarné. Et certes, cet amour incarné peut manifester. Elle peut créer des objets, de la matière, un lieu de vie, un véhicule, une passion de vie, une passion amoureuse, etc. Mais l’Être n’associera pas sa joie à ses réalisations concrètes, mais plutôt à la sensation d’union qu’il ressent en créant sa vie sur Terre.

L’expérience de Dieu
La matière est présente pour être intensément vécue. Les Êtres déprimés, assis dans leur fauteuil à attendre, ne sont pas des Êtres détachés, même s’ils ont choisi d’abandonner leur projet. Car à ce moment, ils ne comprennent pas que c’est dans l’action de créer les projets qu’ils s’unissent à leur essence véritable, aux Êtres qu’ils rencontrent, à la matière et à la vie autour d’eux.

L’erreur de calcul survient lorsque les Êtres associent le bonheur au moment où le projet sera réalisé. Et si, par-dessus tout, ils nourrissent les concurrences et la séparation pendant la création de ce projet, ils se fragilisent encore plus. « Je serai plus rapide, plus performant, mieux adapté, plus habile que cet Être, que cet autre projet ». Voilà que les fondations qui permettent cette création s’atrophient, car les Êtres se séparent entre eux, au lieu de se soutenir.

À la base, toute création est une expérience de sensation de Dieu dans le corps. C’est l’amour qui circule dans un mouvement suivant le parcours de l’infini [symbole du 8 horizontal]. Le cœur s’ouvre alors et les Êtres reçoivent l’amour qui circule. Tout à coup, l’attachement prend une nouvelle perspective. Les Êtres ne sont plus attachés à ce qu’ils créent, mais plutôt à l’énergie qui leur permet de créer. De l’extérieur, vous constatez à ce moment qu’ils ont beaucoup de succès, et pourtant, ils n’y sont plus attachés.

Le paradoxe
Ceci pourrait paraître paradoxal. Pourquoi ces Êtres ont-ils du succès, alors qu’ils n’y tiennent pas, tandis que d’autres qui le veulent davantage devraient l’obtenir, puisqu’ils y tiennent et dirigent toute leur attention dans cette direction. La vérité est que ce n’est pas l’intensité du lien qui créera le résultat, mais plutôt la manifestation de ce que nous nommons l’intention détachée.

Imaginez un Être qui désire avoir demeure précise. Il la veut, la voit partout, découpe son image et la colle sur ses murs. Mais en même temps, il se peut que l’Être, observant sa demeure actuelle plus flétrie, se juge d’y habiter. À ce moment, il ne se rend pas compte qu’inconsciemment, il n’est pas détaché de sa création. Il souhaite la nouvelle demeure en s’appuyant sur le jugement de l’ancienne : « Je veux la nouvelle demeure, je la veux, et quand je l’obtiendrai, j’aurai enfin la joie, la reconnaissance, les regards, le statut que je souhaite, alors que l’ancienne me rend si triste et me fait avoir honte de moi ». À ce moment, le jugement que l’Être entretient sur sa vie actuelle est ajouté à sa création et cela vient limiter le potentiel de manifestation de sa pensée.

En parallèle, l’autre Être qui choisit la nouvelle demeure comme étant une expérience divine, une soif de vivre Dieu dans une demeure plus grande, sans jugement de l’ancienne, créera son projet beaucoup plus aisément. Il a envie d’expansion et d’une demeure qui reflète son lien avec la Source, mais en même temps, il n’a pas besoin de la demeure pour reconnaître qu’il est lié à Elle. Voilà tout à coup que cet Être comprend les lois de la manifestation sur Terre. Il crée avec une intention pure, mais détachée du résultat.

Lorsque le Maître Jésus créait les miracles sur Terre, il n’était pas attaché aux résultats. Il n’émettait pas la pensée : « Cher Père, fais que cet Être guérisse, car autrement, je perdrai mon statut et tous les Êtres qui me suivent me renieront ». À ce moment, vous aurez compris que son parcours aurait été fort différent. Il comprenait l’illusion de la maladie, puisqu’il ne voyait que l’amour, et ainsi, il créait l’amour partout où il allait.

Utiliser l’incarnation
À travers ces éclairages qui vous sont transmis en ce jour, entendez que votre Âme a envie, maintenant, de comprendre comment mieux utiliser l’incarnation, sans s’y perdre. La peur de se perdre dans la matière doit maintenant quitter les croyances des humains, car elle aura justement amené les Êtres à se perdre, tout comme la peur d’être envahi sur Terre a créé les envahisseurs.

Derrière ces voiles d’illusion, Dieu vous attend et Il se manifeste à travers votre Âme. Ce Dieu, cette Âme, c’est ce que vous êtes dans votre forme absolue. Il n’est pas nécessaire de craindre de ne pas y arriver, de craindre les obstacles, la montagne à franchir avant d’atteindre le sommet, car vous êtes déjà rendus.

La différence entre vous et le Maître réalisé, c’est la quantité de vous-même que vous autorisez à pénétrer le corps et à s’associer à l’incarnation. Plus vous permettez à votre Être de s’ouvrir et d’accueillir votre Âme et sa conscience-amour détachée - non point un amour déconnecté, soyez attentif - plus vous autorisez cet amour à vous rejoindre, et plus il vous est facile de vous souvenir de Qui Vous Êtes. Et dans cette expérience, vous aider vos frères et sœurs incarnés à se souvenir eux aussi.

Dans un proche avenir, votre humanité rencontrera des obstacles qui se présenteront comme des invitations à les dépasser. À ce moment, les Êtres seront invités à comprendre la vérité derrière les illusions. Mais pour le moment, plusieurs sont dans les illusions et ils sont autorisés à les vivre jusqu’au bout. Nous vous invitons à les accueillir comme ils sont, sans jugement. À un moment qui ne saurait tarder, ils choisiront eux aussi de s’ouvrir à un nouveau parcours.

Ce parcours, vous l’avez déjà choisi. Alors maintenant, c’est le temps de l’emprunter. Vous y êtes, chers amis, vous y êtes. Ne craignez pas de vous perdre en cours de route, vous êtes déjà rendus. Votre Âme est déjà parfaite. C’est simplement que vous l’avez oublié.

Question
Y a-t-il des questionnements ?

Question : Les personnes ici présentes peuvent-elles être considérées comme des enseignants ?

Qu’est-ce qu’un enseignant, cher Être ? Il sera intéressant de définir le terme pour bien répondre à la question. Un enseignant est un Être qui partage ce qu’il est. Il y a des formes plus officielles, plus formelles, et d’autres plus informelles. Mais l’action de partager reste la même. L’enseignant, de par sa nature, est un Être qui transmet une forme de connaissance. La mère est une enseignante pour ses enfants, tout comme le père, ainsi que l’Être qui brode un vêtement avec passion. Leur mouvement stimule les Êtres autour d’eux à être qui ils sont et à aller de l’avant avec leurs propres passions.

La forme d’enseignement doit donc être définie dans une perspective d’inspiration, davantage que dans le rôle d’un enseignant orateur qui doit parler à la foule et transmettre des connaissances. À cette question, nous répondons oui, vous êtes tous des enseignants. Les Êtres ont soif de vos connaissances et en auront de plus en plus soif. Alors, il est intéressant que chacun, à votre manière, puissiez les stimuler à être qui ils sont véritablement.

Maintenant, devez-vous tous fonder des écoles ? Non. À ce moment, vous pourriez oublier quelle est votre forme d’enseignement à vous. Car, même les guérisseurs sont des enseignants et les enseignants sont des guérisseurs, puisqu’ils permettent aux Êtres de s’alléger. Les guérisseurs stimulent la vie dans les cellules, mais ils peuvent aussi enseigner aux Êtres à stimuler la vie en eux-mêmes, dans leurs propres cellules, Il n’y a pas de vase clos entre les rôles, simplement des expressions différentes.

Retenez qu’il y a autant de formes d’enseignements qu’il y a d’Êtres humains. Voilà, cher Être.

Y a-t-il d’autres questionnements?

Non.

Une vision différente
En ce jour, nous avons ensemble parcouru un chemin qui vous aura montré, avec une certaine perspective, une vision de la vie quelque peu différente, en lien avec la matière et ce qui crée les attachements. Si vous retenez de cette rencontre qu’il vous faut tout abandonner ou quitter les Êtres qui vous sont précieux pour vous élever, nous dirions que vous avez interprété nos propos. Cependant, si vous retenez que vous n’avez rien à modifier puisque vous êtes déjà rendu (ce qui est vrai), vous pourriez aussi vous leurrer. Non pas parce que vous n’êtes pas sur la voie, mais parce que vous oubliez que c’est le regard que vous avez sur vous-mêmes et sur cette voie qui est invité à changer.

Plus vous comprenez que la matière et toute la vie sur Terre sont supportées par une énergie d’amour et de conscience [voir texte
Amour et Conscience, la voie du retour à la maison disponible sur ce lien: www.psychologiedelame.com/message-27-01-08.html], plus il vous est facile de vous attacher à l’amour et non à son représentant terrestre, soit la matière. Et c’est cela notre propos. Attachez-vous autant que vous le voulez à l’énergie amour et conscience. Faites-en votre principal pôle d’attraction. Mais ne confondez pas l’illusion de sa manifestation comme étant le but, car c’est là que les dépendances, les tristesses, les lourdeurs et les limites s’installent.

Dieu dans une forme humaine
L’Être qui a compris cette énergie a compris qu’il est Dieu dans une forme humaine. Cet Être peut, à ce moment, transformer à volonté la matière, puisqu’il en devient le Maître. Non pas un Maître qui domine comme s’il s’agissait d’une énergie inférieure, mais un Maître qui danse avec la vie, utilisant l’énergie d’amour pour la modeler dans une forme, tel un sculpteur qui crée une statue.

L’amour qui a permis à l’Être de construire sa statue circule dans tout son corps, sa vision, son regard et ses bras. Mais la statue n’est pas l’amour, elle en est une représentation. L’amour s’inscrit et habite dans vos cellules. Votre corps en est totalement baigné, que vous en soyez conscients ou non. Il est partout, tant en vous qu’autour de vous.

Rencontre avec vous-même
Nous allons compléter cet entretien en vous proposant une rencontre avec vous-même, avec votre Âme, durant votre période de sommeil. Ce sera une rencontre d’ancrage. Si vous le souhaitez, durant votre prochaine nuit, nous vous proposons d’être le témoin d’un rendez-vous avec vous-même qui vous permettra d’intégrer davantage nos propos. Ouvrez-vous à la sensation que ceux-ci éveillent en vous et sachez qu’ils proviennent de votre Âme. En ce moment, celle-ci vous invite à vous ouvrir à la vérité de ce que vous êtes et à laisser aller les illusions.

À votre réveil, que ce soit le prochain jour ou durant les suivants, permettez-vous de goûter à la sensation que vous aurez vécue, sans tenter de la définir avec des mots précis. Soyez simplement dans la sensation de l’expérience. Par la suite, si une inspiration survient, notez-la, car votre Âme vous aura alors transmis une clé. Si vous le souhaitez, allez rencontrer votre Âme pendant les trois prochaines nuits. Ce processus de trinité marquera, pour vous, un ancrage qui vous permettra de développer davantage de conviction intérieure.

Soyez dans la légèreté et allez explorer l’amour, détaché de sa manifestation. Appréciez la vie, mais ne vous définissez pas à partir de ses manifestations. À ce moment, vous serez vraiment les Maîtres de cette planète, vous, ainsi que tous les Êtres qui se souviendront de qui ils sont véritablement.

Voilà, chers Êtres. Nous allons maintenant compléter cette rencontre. Comme toujours, nous sommes ravis d’avoir passé ce moment unique en votre compagnie.

Salutations à vous, chers Êtres.

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------
Reçu le 13 juin 2009, par Simon Leclerc (
www.psychologiedelame.com)
Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 11:20
L'effet d'Ondulation : Le battement de coeur pour l'Eternité



"Vous ne pouvez évoluer et vous épanouir véritablement que si vous travaillez consciemment à former une ambiance collective d’harmonie, d’amour, de paix, de lumière, dans laquelle tous respireront, se nourriront.

Seule une ambiance où l’amour et l’harmonie sont là sensibles, palpables, peut apporter quelque chose de bon à chacun.

Mais pour être capables de créer cette harmonie, vous devez entrer en relation avec les forces pures et lumineuses qui circulent dans l’espace ;

tant que vous n’y arriverez pas, vous continuerez à être exposés aux chocs et aux accidents du monde physique, mais surtout aux chocs et aux accidents du monde psychique.


Diffusé par: http://www.choix-realite.org
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 11:39


Aliénor d'Aquitaine telle que représentée
par le peintre québécois
Gilles Bélair


Canalisation d’Eléonore (Aliénor d’Aquitaine)
le 4 juin 2009 au château de Puivert (France)


Permettez-moi de vous raconter une histoire, une histoire non pas comme on la trouve dans les livres mais une histoire qui est une expérience de vie.

 

Bien avant que les cathares soient connus sous l’appellation cathare, sous le terme d’hérétiques tels que perçus par les communautés environnantes, il y avait à la base un esprit, un désir d’élévation et de pureté. Parmi mes contemporains, certaines personnes ayant fait un saut de l’autre côté de la Méditerranée, avaient ramené des écrits, des textes qui ont été traduits et, dans ces textes, nous retrouvions l’essence de la Parole des évangiles, mais surtout de l’esprit d’un apôtre en particulier, qui est Saint-Jean.

 

Il était raconté à l’époque que Saint-Jean était le seul parmi les évangélistes à avoir véritablement connu le Christ lors de son passage sur Terre. Dans la recherche de pureté et d’élévation de l’âme, ceux et celles qui avaient foi en un avenir meilleur se sont attachés à vouloir intégrer dans leur vie quotidienne les messages de cet évangile, les préceptes à l’origine de la chrétienté. Ces préceptes, vous les connaissez, il s’agissait de l’humilité et de la vérité. Nous étions intéressés, interpellés à demeurer dans le cœur, dans l’ouverture à l’autre.

 

Il a été dit que nous pratiquions pour certains la chasteté, mais en fait ce qui était prêché c’était le respect du cœur comme temple de l’Esprit. Cet Esprit que nous vénérions était celui qui a été transmis à la Pentecôte, celui dont s’étaient emparés les prêtres et l’Eglise comme étant les seuls à pouvoir dispenser la grâce.

 

Or, à travers ces textes que nous avions reçus, qui avaient été préservés sans avoir été soumis à la censure de l’Eglise, nous avons reconnu les vrais enseignements, ceux qui prônent l’égalité, la solidarité, la fraternité, la bonté, mais surtout l’ouverture à Dieu présent dans chacun et chacune.

 

Cet Esprit s’est répandu, a été partagé. A l’époque, il n’y avait pas de structures, il n’y avait pas de châteaux forts, il n’y avait que les êtres humains en quête de la vérité qui transforme. Il n’y avait que des hommes et des femmes en quête de la grâce divine, de l’amour de Dieu, d’un cœur à cœur avec le passé évangélique.                                   

 

Peu à peu, les écrits ont été analysés, réfléchis, certains ont essayé d’instaurer d’autres règles, d’autres dogmes. Ils ont créé, dans leur désir d’élévation, une tour d’ivoire autour d’eux-mêmes. Ces êtres, qui aspiraient  à goûter à la plénitude divine, ont fini par croire que seul l’Esprit était bon et que la chair était mauvaise car elle entraînait la chute, car elle empêchait la maîtrise de l’Esprit.

 

Il y a donc ceux qui se sont instaurés à leur tour comme détenteurs de la vérité, faisant de leur mieux, se réunissant, devenant solidaires pour se retirer peu à peu du monde de la tentation, de la chute. S’ils étaient demeurés connectés à l’Esprit d’évangile, ils auraient su que tout est bon et que tout est juste en ce monde, mais en voulant prendre du recul, en devenant à leur tour une structure, une religion, ils ont adopté une position dogmatique et extrémiste qui leur a valu des représailles de l’Église.

 

De la même façon par la suite, les troubadours se sont eux aussi campés dans une position radicale, mais à l’autre bout du spectre. Ils ont vénéré l’amour humain, divinisant le corps de la femme et recherchant, dans les jeux de séduction, un lien vers la plénitude du soi. Tout comme les cathares, ils avaient une vision limitée de l’amour : les premiers prêchant l’abstinence et les autres l’excès… plutôt que le véritable équilibre de l’âme ET de la chair.

 

Dans l’évangile de Jean, c’est vraiment dans l’amour des uns et des autres que nous retrouvons le chemin vers le divin : c’est dans l’amour de soi, dans le respect de nos besoins, de notre liberté, de nos choix, de ce corps qui nous a été prêté, que nous trouvons le contact du retour à l’origine de qui nous sommes réellement.

 

Vous qui aspirez à connaître les cathares, il va de soi que vous cherchez à goûter à cet absolu qu’est l’amour divin présent en toute chose, présent dans toute vie ; non pas dans le sacrifice, l’abstinence et le refus de soi, mais bien par l’ouverture aux autres par la fusion de cœur à cœur entre humains, entre frères et sœurs non seulement en tant qu’hommes et femmes mais en tant que frères solidaires poursuivant les mêmes buts, recherchant à atteindre le même paradis, aspirant à goûter au bonheur à chaque instant.

 

Nombreux sont ceux qui ont recherché les trésors croyant que ce qui pouvait mener à la joie était la possession, les avoirs de ce monde, les richesses illusoires des grands seigneurs. En vérité ce que les cathares ont tenté de protéger ce sont les textes d’origine, ceux qui n’avaient pas été retouchés, ceux qui n’avaient pas été censurés et qui présentaient les paroles de celui que vous appelez le Messie et qui nous invitaient à retrouver l’amour, qui nous expliquaient que de vie en vie, d’existence en existence, nous poursuivons toujours ce même but, cette même quête de faire l’équilibre entre l’humain et le divin en nous-mêmes.

 

Cette vérité vous la retrouvez aujourd’hui. De plus en plus de gens parlent de loi universelle. Ce que vous appelez la loi d’attraction, de manifestation, c’est tout simplement l’incorporation de l’Esprit divin dans la chair, c’est l’élévation de l’âme au point où l’on goûte à la plénitude divine qui permet de créer, d’attirer à soi le meilleur. Il ne suffit point de penser, de réfléchir, de faire des choix mais bien de retrouver la paix, la joie, de se laisser remplir de l’amour de Dieu et de savoir que Dieu ne veut que notre bonheur à chaque instant.

 

Lorsque vous en êtes convaincus, lorsque vous retrouvez ce lien privilégié avec votre Père, que vous laissez l’Esprit divin habiter toutes vos cellules, vous créez en vous une alchimie puissante qui libère votre côté créateur et fait en sorte que tout ce que vous aspirez à créer, à matérialiser, à concrétiser dans votre vie puisse se faire dans la simplicité et la joie, qu’il n’y ait plus de dualité, qu’il n’y ait plus de recul, qu’il n’y ait plus de vide en nous-mêmes.

 

Peu nombreux sont ceux qui ont réussi à atteindre cet état. Vous êtes à une époque privilégiée où tous ces secrets sont désormais révélés au grand jour et de plus en plus d’êtres humains sont prêts à faire les choix qui vont transformer ce monde dans lequel vous vivez.

 

C’est pourquoi, il importe non point d’essayer de fusionner avec l’Esprit cathare ou de fusionner avec l’Esprit des troubadours mais bien de vous ouvrir à l’Esprit de Dieu pour qu’il déverse sur vous l’amour infini de votre part céleste, qu’il vienne guérir votre chair souffrante, qu’il vienne vous libérer de votre sentiment de séparation pour que vous puissiez faire un avec la terre sous vos pieds, avec la vie sous toutes ses formes et que vous apportiez avec vous partout où vous allez ce rayonnement, cette lumière qui éveillera tous ceux et celles dont l’âme aspire goûter à cette plénitude  leur tour.

 

Question provenant de quelqu’un de l’assistance : Qu’en est-il de l’empreinte de Marie-Madeleine dans les châteaux cathares ?

 

Tout comme le Christ, Marie-Madeleine était une grande initiée. Quand elle est venue ici en France, ce que vous appelez la France, elle portait en elle le désir profond de faire communier les hommes et les femmes au message de son Bien-aimé.

 

Elle a fait une longue route et a laissé très peu de traces de son passage, quoi que l’on vous dise à ce sujet. Elle s’est faite discrète, se sachant menacée et pourchassée. Elle s’est mêlée aux hommes et aux femmes de son temps pour vivre avec eux, non pas en prêchant et en enseignant comme l’avait fait son bien-aimé, mais bien en demeurant un témoignage vivant, vibrant de tout ce qu’elle avait vécu, de toute ce qu’elle avait compris, reçu, de tout ce qu’elle avait intégré dans son âme et dans sa conscience.

 

Ce qui fait que tant d’entre vous sont interpellés par l’énergie de Marie-Madeleine, c’est qu’elle représente aux yeux de plusieurs le féminin sacré, la femme qui retrouve enfin sa dignité, sa pureté virginale qui peut être considérée à l’égal de l’homme et qui peut ouvrir la voie menant au cœur, aux sentiments, à l’âme dans son essence la plus pure.

 

De cette femme humble, courageuse et généreuse, vous avez fait un archétype, vous l’avez élevée à un rang dont elle-même rougirait si elle entendait certaines paroles qui sont prononcées à son sujet. Essentiellement, l’Esprit de Marie-Madeleine se retrouvait tout simplement dans l’énergie des cathares, des occitans qui considèrent la femme dans son essence, sa grâce et son ouverture de cœur.

 

Cette présence féminine, nous pourrions la retrouver dans bien des femmes, dans bien des figures de l’Histoire ; le besoin de retourner aux sources, le besoin essentiel de retourner à l’Esprit, celui qu’on appelle l’Esprit-Saint. Et comme Marie-Madeleine figure dans les personnages féminins qui sont le plus proche de cet Esprit qui n’est ni Père, ni Fils, l’énergie de Marie-Madeleine nous invite à goûter à l’équilibre, à l’harmonie entre féminin et masculin en soi… et cet Esprit perdure encore aujourd’hui.

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 4 juin 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 23:06

Nous vous saluons, très chers, et en communion avec votre âme, permettez-nous de vous accompagner dans votre désir d’élévation. Vous vous préparez pour « le grand passage » qui vous conduira progressivement à vous libérer de la dualité pour vous installer dans l’Unité. En tant qu’Etres de lumière primordiaux, votre objectif premier est de retourner à la source, purifiés et unifiés dans vos polarités.
Ce processus se produira plus ou moins rapidement, suivant un travail intérieur conscientisé, individuel et collectif.
Afin de vous aider dans ce mouvement, reprenons certains points importants et nécessaires à votre transformation.

Dès qu’il y a projection de l’âme dans un monde matériel, condensé et limité par la matière, celle-ci rentre dans l’oubli de sa magnificence. Mais l’âme qui habite cet Etre est en pleine connaissance de qui elle est vraiment, elle sait quelle fait partie de la grande conscience cosmique et connaît les lois divines universelles. Elle sait qu’elle est une semence divine et qu’elle a choisi de s’incarner des milliers de fois dans la matière, afin qu’à travers ses multiples expériences, elle puisse « se retrouver dans son accomplissement » se retrouver dans son Unité, pour ensuite s’expanser vers la source de tout ce qui est.

Il y a donc deux énergies opposées dans l’Etre en incarnation, l’âme et la personnalité.
Ces deux énergies sont complémentaires et amenées à fusionner afin de transcender la matière.

Pour vous donner une image, prenez le symbole du nombre 8, et placez-le point de rencontre de ces deux énergies au niveau votre cœur sacré. Partant de ce centre, percevez le cercle du haut, tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, et le cercle du bas, tournant en sens inverse. Vous avez d’un côté, l’esprit dans son unité et de l’autre, tournant en sens inverse, l’Etre incarné et « égaré » dans l’ego de sa personnalité.

L’esprit réalisé, qui est l’image parfaite de votre Etre en devenir, vous dirige constamment vers des expériences de vie, jusqu’au moment où ces expériences deviennent conscientisées.
Ceci, afin de vous permettre de vous réaliser dans votre essence divine.
C’est dans ce point de rencontre, dans le centre du 8, dans l’amour du cœur que se produit « l’alchimie »
Ces deux énergies se réunifiant dans leur complémentarité vous permettront de retrouver l’unité.

Cette alchimie se produit toujours au niveau du cœur, car la purification de l’Etre, si elle n’est pas imprégnée par la vibration du cœur, la vibration d’amour inconditionnel, ne pourra se produire dans sa totalité.
Cette vibration d’amour a toujours été lovée dans votre centre sacré.

A travers les âges, elle a été réactivée par différents Etres cosmiques qui étaient de grands initiés.
Ceux-ci y ont déposé leur empreinte, car elle correspondait à votre appel de l’âme du moment. Christ Jésus est un de cela, il déposa « sa flamme » dans vos cœurs, et son empreinte d’amour inconditionnel est infinie…

Cette vibration se trouve en chacun d’entre-vous, sans distinction de race ou de position sociale ; du plus petit au plus grand, du plus humble au plus orgueilleux, du plus pauvre au plus riche, de celui qui se drogue, de celui qui vit dans l’ombre ou dans la lumière, de celui qui assassine ou qui sauve, de celui qui se désespère ou se réjouit…

Dans vos milliers d’incarnations, vous avez été tout cela et nous ne sommes pas différents de vous, nous sommes tous réunis dans l’amour et la lumière. Comprenant cela, le regard que vous poserez sur l’autre sera différent et rempli de compassion, car en regardant l’autre, c’est vous que vous verrez en jugeant l’autre, c’est vous que vous jugerez en accusant l’autre, c’est vous que vous accuserez…

Rien que par le regard que vous posez sur l’autre, vous avez ce pouvoir lumineux de réactiver la flamme d’amour qui sommeille en lui. Vous espérez un monde meilleur, un monde unifié dans l’amour des différences, alors créez-le et commencez par votre regard et, en le posant sur l’autre, faites-y passer l’amour du cœur et la pureté de l’âme.

En ce sens, nous attirons aussi votre attention sur le pouvoir de la parole et des mots que vous prononcez.
Le langage dégage un flux d’énergie transportant des vibrations puissantes et qui diffèrent suivant l’intention et l’intonation qui vous conduisent à les prononcer.
Chaque mot exprimé sera chargé d’énergies positives ou négatives. En correspondance avec ce que vous émettez, ceci va amener l’autre à une réaction dans son attitude et de son comportement vis-à-vis de vous.

Ces réactions vont découler des blessures que l’Etre a accumulées et qu’il transporte de vie en vie.
Prenez conscience que les mots que vous prononcez peuvent contenir des flèches, d’autant plus blessantes quand l’autre n’est pas sur le chemin de l’éveil, mais peuvent aussi transporter des fleurs multicolores, lorsque prononcés par l’amour du cœur.

Soyez vigilants quand vous vous exprimez, placé dans votre espace d’amour, vous aurez la vision juste concernant l’autre et vous vous détacherez de ses réactions. Vous aurez la parole juste, qui ne blesse pas, mais qui s’exprime en connaissance de cause, en vous respectant et en respectant celui qui vous fait face.

Vous ne serez plus dans un combat, mais à travers l’autre, dans des compréhensions de vous-mêmes.
Comme il y a toujours communion entre la parole et la pensée, si vous prenez soin de vos paroles, simultanément vous contrôlerez vos pensées.
Cela va vous permettre de vous intérioriser tout en vous reliant plus profondément à votre âme. Vous vous élèverez vibratoirement dans un espace situé « hors temps » ou le détachement est synonyme de création.

Prenez conscience de cette occasion unique qui vous est offerte de vous élever rapidement au- delà de la dualité. Prenez vos expériences comme des moyens mis à votre disposition afin d’intégrer les valeurs qui vous permettront de vous réaliser dans l’accomplissement de votre Soi divin.

Dans vos expériences quotidiennes, essayez de découvrir quels sont encore les égocentrismes qui vous caractérisent, les illusions que vous transportez, etc.
Et lorsque vous les découvrirez, ne vous jugez pas, ne rentrez pas dans la honte ou dans un combat avec vous-même, regardes-les en face, en profondeur… plongez votre conscience jusqu’à sa racine, la conscience suffit ! C’est elle qui va vous donner l’impulsion de la transformation.

Combien d’humains laissent leur conscience en surface, une conscience qui est ignorée ou qui se referme très vite par peur de la découverte. Ils perçoivent leurs imperfections, mais les chassent rapidement de leurs pensées, ou se trouvent de bonnes raisons qui les font agir de la sorte. Ceci n’est pas à juger, aidez-lez simplement dans leur cheminement, parfois par un regard ou une pensée d’amour.
.
Car plus vous vous élèverez dans la conscience universelle, plus vous allez attirer à vous des Etres qui auront besoin de votre lumière et de votre amour.
Lorsque cet Etre se présentera à vous, écoutez-le avec compassion et sachez reconnaitre son problème. Evitez de rentrer dans des discours moralistes, car s’il vient vers vous, s’il se confie à vous c’est qu’il a besoin d’autre chose que de discours…
Peut-être n’a-t-il besoin que d’écoute, d’amour, de lumière et de compréhension…
Soyez un intermédiaire entre la source et l’humain en souffrance.

Encore une fois, dès qu’il y a conscientisation et compréhension d’une expérience, il se produit une élévation vibratoire, la personnalité s’épure et l’ego se dissout progressivement. C’est ce travail intérieur conscientisé et « alchimisé » par l’amour inconditionnel du cœur, qui vous conduira à l’unité.
Beaucoup voyagent encore dans ces états de dualité et d’unité.
Ceci se manifeste en vous, soit par un mal être général, soit par un état d’harmonie et de plénitude.

Ne vous identifiez qu’à des qualités spirituelles ; étant régi par la loi d’attraction, ceci est très important.
Identifiez-vous à l’amour, à la force, l’intégrité, la tolérance, la patience et à toutes les qualités éveillées en vous ou qui sommeillent encore… Essayez de rendre vraies ces vibrations, en les rayonnant et en les vivant.

Suivant le travail qu’il vous reste à réaliser dans votre évolution, vous serez encore confrontés dans votre vie présente, à des énergies contraires à ces qualités, des énergies limitées, des émotions réactionnelles et qui n’appartiennent qu’au monde physique.
Progressivement, vous les remplacerez par des énergies appartenant au monde de l’âme.

Très chers, les temps sont venus où « la flamme de l’amour » prend toute son expansion.
C’est par votre « état d’amour » que vous permettrez l’étincelle qui va embraser le feu divin qui vous habite et partant de ce centre, votre flamme rejoindra toutes les flammes diffusées par tous les cœurs d’amour.
Ces flammes d’amour, ces rassemblements divins seront dispensés à l’infini.
Cette alchimie individuelle deviendra progressivement collective et permettra la naissance d’une humanité nouvelle.

C’est la flamme de l’amour qui aura le pouvoir de créer l’unité entre les peuples et les nations.
Les dirigeants du nouveau monde seront régis par l’amour émanant de leur cœur sacré et cette vibration apportera une puissance à leurs discours.
Sachez que le verbe devient puissant et crédible lorsqu’il est transmis avec amour, car la vibration qui s’en échappe provient du « SOI divin » relié à la source infinie et non plus du petit « moi » relié à l’ego, ce qui fait toute la différence par celui qui transmet la parole et celui qui la reçoit.

Ce cœur d’amour se placera « au-delà des différences et des préférences»
Il veillera au bien être de chacun dans un équilibre parfait.
Les discours prononcés seront justes et véridiques.
Vous serez dans un monde de vérité et de transparence à tous niveaux.

Alors, puissiez-vous intégrer cette énergie de fusion au niveau de votre cœur sacré et vous imprégner définitivement d’amour et la lumière.
Nous vous aimons et vous bénissons.

SallySolara
Message reçu le 18 avril 2009 -
http://www.martine-dussart.be

Diffusé par: http://coeurdemeraude.blogspot.com
Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 19:59


Le Maître Maitreya :

La Lumière vous entoure et vous protège. Un grand rayonnement pénètre en vous et vous permet d’ascensionner un peu plus à chaque jour; il vous permet de rester sur votre sentier de Lumière et vous guide. La Lumière pénètre en vous, travaille en vous. Nous savons tout l’amour que cela prend pour se transformer jusqu’à la transparence, jusqu’à la multidimensionalité pour qu’elle se manifeste. Nous sommes conscients de tout le travail énergétique que cela prend, et c’est pourquoi, avec beaucoup d’amour, nous vous assistons. Nous vous aidons aussitôt que vous le demandez car nous sommes prêts; nous nous tenons là présents pour vous aider dans cette voie de la guérison et de transformations majeures, d’humain à suprahumain .

Il y a beaucoup de connaissances à recevoir, beaucoup d’informations. Et chacun des Êtres de Lumière a un rôle bien particulier. Je me plais à présenter El Morya, cet Être de Lumière bien particulier justement qui aime profondément les humains et qui est aussi profondément humain. Il a beaucoup vécu de vies durant lesquelles il devait garder secrètes beaucoup de connaissances. Dans certains cas, il en a abusé; dans d’autres, il en a fait bon usage et les a partagées. Il connaît la puissance de la connaissance divine. Il connaît la puissance de l’ego avec cette connaissance. Il en connaît tous les pièges. C’est pourquoi nous l’avons choisi pour partager son amour des connaissances. Il est un grande bibliothèque à lui tout seul dans son énergie. Il a beaucoup de choses à partager et il le fait avec beaucoup d’amour.

El Morya est un livre de connaissances infinies. Son Énergie stimule, active, éveille les mémoires. Et c’est pourquoi nous l’avons mis sur votre chemin afin qu’il éveille en vous ce besoin (pour certains) de connaissances infinies. Il y a bien sûr un temps où les mémoires doivent s’éveiller et il est là pour les stimuler.

C’est donc avec beaucoup d’amour que je cède la place à El Morya aujourd’hui. Accueillez ses vibrations avec beaucoup d’amour. Nous vous enveloppons de Lumière et nous ferons en sorte que vous puissiez bien intégrer toutes ces nouvelles informations dans vos corps et vos cellules. Vous serez merveilleusement guidés en ce sens. Je laisse maintenant la place à El Morya.

 

LE MAÎTRE EL MORYA :

Nous sommes aujourd’hui présents tous ensemble (en cette époque) pour accueillir la voie de la connaissance divine, hors de l’ego, du mental et du besoin de pouvoir, dans l’intégrité. Cela demande un certain taux d’épuration et d’intégrité pour recevoir ces informations, et il nous fait plaisir de les transmettre aujourd’hui sous forme de message s’adressant aux lecteurs de « Halo la Terre ».

Depuis que l’humanité est sur Terre, elle a apporté ses connaissances, de d’autres civilisations ou provenant d’autres galaxies; elle a apporté tout cela sur la Terre. Pendant un certain nombre de siècles et de millénaires, l’humanité a vécu avec ses mémoires d’origine. Et puis tout « s’est effondré », tout semblait perdu, mais il n’en est point ainsi. Pourquoi? La connaissance a toujours été sur Terre tout simplement parce que la connaissance divine habite l’homme; elle est sur le plan cellulaire. La connaissance est. Elle ne peut se perdre car elle est vibration. L’homme vit avec la connaissance divine, la connaissance de toute chose, de toute vie, de tout ce qui est. Il a ces connaissances enregistrées en lui depuis toujours, depuis le commencement.

Pourquoi vous parle-t-on de cela aujourd’hui? Parce que vous devez savoir qui vous êtes. Et pour cela, vous devez contacter le plan cellulaire. Il faut un certain degré d’épuration pour atteindre cette connaissance, cette vibration qu’est la connaissance. Il faut atteindre un point de transparence pour accueillir ces vibrations de connaissances divines. Il faut atteindre une certaine ouverture de conscience. Tout part de là. En ouvrant sa conscience, on se pose forcément des questions et on veut savoir. Pourquoi veut-on savoir? C’est simplement naturel de savoir et de connaître. Il est naturel à l’humain puisqu’il a en lui la connaissance. C’est simplement que les circuits sont fermés, et cette multidimensionalité qui est bien réelle est ignorée. Il faut passer par une longue période d’épuration, de guérison, d’élévation de la conscience, d’ouverture du coeur pour arriver à capter cette fréquence.

Tout ce qu’il y a dans les livres n’est pas nécessairement exact, et cela ne représente pour le moins qu’un court alphabet pour écrire quelques mots, comparativement à toute la connaissance qui est. Vous pouvez étudier toute votre vie, ce ne sera qu’un niveau primaire, car la connaissance est vibration. Elle n’est pas intellectuelle, elle est intuitive. Vous n’avez pas à passer par le raisonnement. Alors, il faut être conscient que cela existe pour accueillir cette information jusque dans le cerveau. Il faut savoir que cela est. Il faut savoir qui on est, d’où on vient, et pourquoi on est ici sur la Terre. Il faut bien sûr poser des questions pour avoir des réponses. Voilà. Tout est en vous. Tout commence par l’éveil. Il en est ainsi pour arriver à la multidimensionalité et à la connaissance : il faut être et retrouver « JE SUIS ».

C’est avec beaucoup d’amour que nous, les Êtres Christiques, nous joignons à l’humanité pour vous aider à retrouver vos mémoires, la mémoire de qui vous êtes. Nous vous guidons à retrouver votre multidimensionalité, à en être conscients et accueillir la connaissance divine. Il en est ainsi dans l’amour et le respect de chaque être humain. Nous vous bénissons au nom de la Source, afin qu’en conscience vous accueilliez qui vous êtes et pour ainsi retrouver la connaissance qui a toujours été en vous.

À bientôt.

 

Note : Le Maître Maitreya travaille avec les Énergies du Rayon Cosmique Indigo de l’intelligence et de la connaissance supérieure et nous aide à les assimiler, à les intégrer afin que l’humain se souvienne. Il est un éveilleur de conscience.

 

(Cette communication était destinée à la collection « Halo » … la Terre? Volume 9 qui ne sera plus publié par manque de rentabilité. Tout le contenu sera affiché sur ce Portail de Lumière.)


SOURCE http://www.marie-lakshmi.com

.
Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 19:02


Mon Père.
     
Aujourd’hui je m’adresse à toi, mon Père. J’ai haï et aimé. J’ai désiré, jalousé et j’ai été lâche. J’ai mené ma barque sur les rives étroites du jugement. J’ai crié aux injustices. Pour et par cela j’ai souffert. J’accepte tout cela comme faisant partie de moi. Toutes ces expériences m’ont permis de grandir dans les tempêtes de mes tensions intérieures. J’accepte tout cela. Je ne rejette rien. Et lorsque cela me revient encore, j’accepte, sans juger. Car je sais que tout cela dessine le fil de ma vie, constitue les conditions du chemin.

 

Mais maintenant, c’est vers cet autre visage que je souhaite tourner mon regard, vers cet autre rivage que je souhaite diriger ma barque. Car si je sais que les dualités nous forgent, je souhaiterais un instant me reposer dans le silence de mon temple intérieur.

Je souhaite retrouver cet enfant prodigue afin d’écrire mon plus beau poème et l’offrir au ciel. Alors je plonge mon regard dans les étoiles. Si loin et pourtant si proche des hommes, je contemple l’absolu de mon Père et le silence m’envahit.

Et chaque étoile devient une pensée de mon Père. Et je lave mes pensées dans l’éclat du firmament. Dans ce silence, des portes s’ouvrent au sein de mon cœur qui s’illumine de ta présence, Ô mon Père…

Et je n’ai que gratitude à écrire, et je n’ai que plénitude à décrire…

Je te cherche dans le désert, sur les sommets de quelques montagnes cyclopéennes, dans le firmament, là ou le ciel flamboie et se tord de couleurs, sur les longs plateaux de pierre des civilisations passées, sur la terre de nos ancêtres, dans l’océan de nos rêveries nocturnes. Je te cherche dans les yeux grands ouverts de l’aimée qui offrent une constellation d’amour, dans le rire des enfants jouant sur le parvis des cathédrales…

Mais tu restes sans visage. Tu es partout et nulle part, tu restes insaisissable comme le vent et pourtant plus présent que l’azur de tous mes espoirs…

Tu es cet absolu dont rêvent tous les poètes, brandissant la plume du cœur…

Tu es ce jeu cosmique dont rêvent tous les enfants qui jouent sans compter.

Tu es le messager de tous nos espoirs qui nous permettent de franchir le socle des générations.

Tu es Celui qui ne peut être nommé, car Insaisissable…

Tu es, au travers des hommes, cet éternel Semeur. Tu es cette Source d’eau qui abreuve l’humanité, de génération en génération. Tu es partout et nulle part… Tu es Amour qui revêt visage d’homme.

Tu es mon Père et je suis ton Fils… Et c’est ainsi que le miracle se fait homme.

 

... Et maintenant, bénis le monde, car débute le temps du miracle.


Vous pouvez donc reproduire les textes et en donner copie aux conditions suivantes
:

- qu'ils ne soient pas coupés
- qu'il n'y ait aucune modification de contenu
- que vous fassiez référence à www.atlantide-research.com


Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 18:25


Tu peux tenter de fuir le monde en escaladant la plus haute montagne, en te réfugiant dans l'Océan le plus profond, ou encore en te barricadant. Tu peux construire ou te faire construire une demeure ou même un temple afin de te protéger du monde. Tu peux engranger des tonnes de nourriture et remplir tes comptes en banque…

Tu pourras résoudre les équations les plus compliquées, te remplir de savoir et devenir un érudit, participer aux projets les plus audacieux, les plus ambitieux, honorer des Dieux, tu seras toujours face à toi-même. C'est ton propre œil intérieur qui te regarde fixement et te dévisage avec sérénité et amour.

 Il n'y a plus nulle part ou aller… si ce n'est en toi-même.

La question n'est plus maintenant de savoir ce que tu as, ce que tu fais, mais qui tu es.

Tu es maintenant face à toi-même. Confronté à ta propre nudité. Tu es un peu pareil à ce nouveau-né qui doit tout réapprendre. Derrière le masque des habitudes et des certitudes, il n'y a plus que toi, toujours et éternellement, comme une promesse qui se dessine jour après jour dans l'océan de tes yeux, de ton cœur, de tout ton être, et s'élève dans ta conscience.

Les voiles sont entrain de tomber car nous vivons une fin de cycle. C'est un long chemin qui s'achève, c'est une nouvelle promesse qui s'élève…

Tout ce que tu peux lire ou croire, tous les stages et les méthodes ne sont que des poteaux indicateurs tournés vers toi-même, vers ton propre centre. Toutes tes dualités te montrent le chemin de l'unité. Toutes tes tensions te montrent le chemin de la guérison.

Tu as été semeur. Soumis aux intempéries de la vie. Tu as traversé, maintes et maintes fois, les champs de toutes les dualités et maintenant tu peux choisir en toute conscience.

 J'entends toutes tes prières et goûte toutes tes larmes, versées dans le plus profond du silence, du plus profond de ton cœur. Je pardonne tout si tu le demandes. Il te suffit de demander et de tout me donner si tu le souhaites. Tu me donnes et je te pardonne… Je partage tes solitudes et toutes tes douleurs. Je respecte tous tes tourments et tes contrariétés. Tu n'as qu'à demander. C'est cela le miracle d'ici et maintenant. La souffrance est une illusion nécessaire qui se dissout lentement et se fond dans cette évidence qu'est la vie éternelle. Eternelle et vivante comme l'espoir qui t'habite et te permet de traverser les tempêtes de la vie qui te forge dans un cristal de sérénité.

Le miracle c'est qu'il te suffit de demander pour recevoir. L'illusion est de l'avoir oublié. Mais ces deux phases étaient nécessaires puisque… tu les as choisis…

La sérénité c'est le cadeau du présent lorsqu'il n'y a plus rien à prouver. C'est la liberté retrouvée. C'est là que la pensée créatrice prend son envol dans le vide de la sérénité… Et se répand dans le monde comme une prière…

 

Le miracle c'est de prendre conscience que la vie elle-même est un miracle.

Le miracle c'est de le faire homme. Comprendre que le miracle du vent c'est de soulever l'inspiration, que le miracle de l'eau c'est de rejoindre l'océan de son cœur, que le miracle de notre univers c'est d'accéder à son propre univers et que le miracle des étoiles c'est d'accéder à sa propre lumière intérieure.

Et le miracle c'est également la plante qui pousse dans le désert, la fraternité universelle et toutes les expressions de la beauté qui habillent ce même univers, ou simplement cette source d'eau fraîche qui jaillit d'une pierre et rafraîchit l'homme en chemin.

Le miracle c'est de retrouver son temple intérieur et en faire sa demeure. Alors tu fais corps avec la conscience universelle et tu redécouvres l'amour inconditionnel comme une évidence à cultiver dans les jardins de ton temple intérieur.

 

Le sacrifice était d'oublier en s'incarnant. Le miracle est de le retrouver et de le vivre dans le présent qui est le temps du miracle. Ainsi le miracle se fait homme et c'est maintenant l'été qui chante dans ton temple de chair car tu as déjà tout pardonné et tu fais corps avec les étoiles et les constellations.

 

Site : http://www.atlantide-research.com
Auteur : (AD) A. Degoumois


Vous pouvez donc reproduire les textes et en donner copie aux conditions suivantes :

- qu'ils ne soient pas coupés
- qu'il n'y ait aucune modification de contenu
- que vous fassiez référence à www.atlantide-research.com

Partager cet article
Repost0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 15:58


Du centre de tout, Je rayonne. Du centre de tout, Je distribue.....Ainsi le Père-Mère dans son grand Amour pour vous Frères et Sœurs humains, rayonne de plus en plus.

En rejoignant ce Centre en vous, ce point d'énergies, cet atome germe, vous vous unifiez à la Source du Grand Soleil Central, à l'énergie nourrissante et revivifiante...

Rejoindre ce Centre en vous, c'est vivre dans l'instant au cœur de la Vie, c'est vivre l'essence du Tout.Le Centre est le point sacré, il représente l'équilibre du Tout, le point d'où tout part et rayonne. C'est le lancer du caillou dans l'eau qui crée l'impact à la surface du liquide et distribue son énergie par la suite en cercles concentriques s'étendant de plus en plus à l'infini.

Ainsi le Père-Mère dans son grand Amour pour vous vous a créé pour que vous deveniez les miroirs parfaits dans lesquels son Image Divine se reflèterait.Il vous a créé pour se renvoyer l'Amour qu'il vous donne et qu'il vous est possible à vous, frères et sœurs de recevoir tant est que vous le redistribuez autour de vous. Tout est ainsi. De ce Centre Sacré en vous, d'où tout émane , créez le positif, vibrez au plus haut car, ce que vous redistribuerez autour de vous en sera porteur.Si donc vous vous centrez et émettez ce qu'il y a de plus puissant dans ce monde, l'Amour, cette énergie à la force de transmutation et de miracles permanents, transformera autour de vous votre environnement immédiat et comme des cercles concentriques, se répercutera jusqu'aux confins des univers. C'est pourquoi le Père-Mère vit cela. Sa création d'Amour dont il vous est impossible de concevoir la force et l'amplitude, s'étend et rayonne de plus en plus telle une source intarissable. De son Centre Sacré jaillit cette inconcevable énergie qui donne toute vie lui renvoyant ce Présent qu'il vous offre. Reflétez donc cet Amour qu'il vous envoie, ainsi en le renvoyant du miroir de votre cœur vers Lui vous lui permettez de rayonner encore plus et ainsi au fur et à mesure de l'extension de cet Amour en vous, comme des cellules se divisant, deviendrez-vous à votre tour l'Etre autonome tout puissant, capable de créer autour de lui des univers fourmillant de Vie. Ainsi est l'image la plus simple de cette cellule vivante et parfaite, capable par Amour de se partager, de se démultiplier en accordant à chacune de ses souches individuelles toutes les possibilités de réalisation qu'elle n'a de cesse de redistribuer autour d'elle. Seule la Lumière, seul l'Amour sont capables de vous redonner cela, car la Lumière de l'Amour est ce qu'il y a de plus vibrant. En permanence , reflétez cette Lumière, devenez cette Lumière représentant le symbole de l'Amour. Ainsi vous refléterez le visage parfait du Père-Mère qui vous a créé.Ainsi , vous vibrerez encore plus, vous vous élèverez encore plus jusqu'à fusionner dans le Cœur d'Amour de cette Energie Créatrice. Ainsi lors de cette fusion finale, dans le Big-Bang de ce moment de gloire libérateur, quitterez-vous le cœur de la cellule originelle pour devenir à votre tour cellule créatrice d'où émaneront de nouveau la Vie et l'Amour. Le Père-Mère n'attend que cela, que vous le reflétiez entièrement afin de devenir à votre tour l'Image parfaite de sa Grande Réalité. Oui, la Parole Sacrée vous révèle la Vérité une et multiple contenant toutes les expériences de l'humanité, toutes les expériences de ses créations présentes et à venir. Tout est, tout contient le Tout. Rien n'est séparé. Le Tout résonne en chacun et s'émane de Tous. nous sommes dotés de tous les pouvoirs, toutes les possibilités. Nous créons notre présent et notre devenir par la force de nos pensées. L'humanité des temps anciens s'est prise pour Dieu, pour le centre du Monde, sans avoir pris conscience de ce que pouvait être porteur la Vérité de cette Révélation, car le Créateur Suprême est celui qui a tout compris, qui a tout réalisé, mais sous le sceau de la Grande Compréhension qui est celle de l'Amour se révélant en chacun de nous au cours de notre évolution , de notre cheminement. L'Amour seul donne la Liberté, l'Amour crée la perfection, l'harmonie et accorde l'immortalité. Toute autre création de l'humain si elle n'est pas dirigée par cette grande Force est condamnée à mourir. Au cours des siècles passés l'homme s'est effectivement pris pour Dieu sans avoir su manier ce qui était le véritable moteur de la Vie éternelle.Toutes les créations passées de l'être humain n'ont été qu'assujetties à sa grande folie, son grand orgueil de se croire doté de tous les pouvoirs, de se prendre pour le roi de ce monde. L'Homme centré sur la Puissance et le Pouvoir de l'Amour reconnecte ainsi son présent, le futur, la potentialité de son devenir, la compréhension de sa destinée.Il sait qu'il est le Tout, qu'il est lui et l'autre, qu'il est relié à la même énergie qui les anime.Il sait qu'il n'est pas le centre, tout en sachant qu'il est à la fois le noyau de toutes ses créations.S'il a compris cela, s'il s'est donné la liberté de se trouver ainsi c'est qu'il a abandonné toutes ses barrières mentales le condamnant irrémédiablement à la solitude et à la mort. La véritable Vie se trouve dans l'abandon à l'énergie de cette source d'Amour où tout vient s'abreuver et se revivifier.La Victoire de l'homme est de s'abandonner à cela, d'abandonner son égo et ses créations passées , de se déstructurer pour se reconstruire dans l'énergie de la Vie que le Père-Mère accorde à tous les enfants des univers multiples de sa création. L'homme a la liberté de se trouver lui-même , de se construire lui-même par la Révélation de son appartenance au Tout, car l'Homme dans la conscience de ce Tout présent en lui, se revivifie à la Source d'Amour coulant en lui, sans obstacles, sans barrières. Devenez limpides purs et transparents. Ainsi renaît l'individualité véritable de l'Homme.Sa conscience réveillée lui donne toutes possibilités d'action. Il sait qu'il est à jamais lui et les autres, le Créateur et sa Création.Les Univers dansent enfin, se fondent en lui. Il est le Tout et l'Unité, il est l'Amour. Ainsi des créations extérieures vous préoccupant jusqu'alors, avez-vous compris qu'en se joignant à cette fusion d'Amour que Je vous enseigne , allez-vous créer maintenant ce qui appartient à l'Homme Nouveau. Je vous Aime. Mon Cœur déborde de l'Amour vivant maintenant dans le vôtre et de la grande compréhension venant en vous.

par dom

Commentaires

#1 Ecrit par epervierblanc, mercredi 20 mai 2009 à 11:02 XX.XXX.41.211

SUPERBE, je me le copie . As-tu les références?
Sinon, pas grave,merci quand même!


#2 Ecrit par dom, mercredi 20 mai 2009 à 11:07 XX.XX.78.226

Merci ....Epervierblanc....Ce message est tiré d'un livre que j'ai édité et que l'on trouve sur....Lulu.com titre : le chant de la Présence....Auteur :Dom

Diffusé par: http://www.choix-realite.org

Partager cet article
Repost0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 14:42



Nous S’OM et tout devient DIVINIFIANT.

À travers ce texte le lecteur prendra conscience que, maintenant, s’il le désire, il peut changer sa perception actuelle et redécouvrir le lien qui l’unit à sa Réalité dans toute cette Création Divine. Maintenant TOUT ce qui gravite autour de lui sera perçu et compris comme étant DIVINIFIANT. En prononçant le mantra NOUS S’OM, il vient confirmer son alliance Éternelle avec sa DIVINITÉ.

Pour ceux et celles qui n’ont pas lu le message du Nous S’Om, voici le lien flotrah.centerblog.net il est très important de bien saisir ce mantra avant de continuer cette lecture.

J’aimerais que nous partagions deux citations de deux personnes formidables, elles reconnaîtront leurs citations

Citation (1)

Je dis bienvenue car ce mantra du Nous s'OM permet bien le retour à la loi du UN, à la source et d'intégrer pleinement en notre cœur divin la présence de Dieu en nous. Nous s'OM un soleil parmi les soleils, nous s'OM l'UN-ivers, nous formons un cœur sacré de pure lumière, nous s'OM la lumière de Dieu. Ce mantra permet également de faire jaillir de notre cœur divin le feu sacré en nous qui irradie Gaia ainsi que toute source de vie...tel des maîtres de l'UN-ivers. De plus, une fois que nous intégrons pleinement ce mantra en notre cœur divin, chaque pas que nous faisons, tout ce que nous touchons se transforme en OR, en lumière! Notre présence divine illumine TOUT et TOUT se transforme!

Citation (2)

Le NOUS est si important, et le JE SUIS devient NOUS S''OM. Je crois que cela nous permet d'aller un peu plus loin sur le chemin qui nous éloigne de notre petit ego, de notre petit moi... aller vers la lumière en toute quiétude, en confiance vers l'UNITÉ.

Fin des citations

DIVINIFIANT, suite du message

Chers lecteurs et lectrices, le mantra Nous S’OM vient consolider notre appartenance à notre Divinité et à celle de chacun de nous, il permet de nous compléter en tant qu’Être Divin. Il unit tous nos corps subtils dans notre forme humaine devenant un tout et c’est par ce tout que notre véritable Identité Divine se manifeste et irradie la Lumière Divine. La transmutation se trouve complétée ce qui fait chacun de nous, des maîtres accomplis. Chacun redevient un Être Divin dans cette forme humaine et maintenant c’est à chacun de nous d’irradier et de diffuser notre Pure Lumière afin de concrétiser un nouveau monde qui sera à notre Image et selon nos désirs Divins. Nous avons la responsabilité de changer ce monde, nous prenons les choses de ce monde en main, car maintenant nous sommes plusieurs à manifester et irradier cette Pure Lumière Christique Bouddhique et autres maîtres ascensionnés. Chacun qui s’éveille devient un TEMPLE de Pure LUMIÈRE dans son bout de pays. Ces Temples de Pure Lumière sont reliés par le CŒUR DIVIN, ce grand Cœur du SANS NOM, celui qui est désigné par plusieurs Noms Divins, Dieu, Allah et une multitude d’autres noms.

Chacun de nous devient conscient Divinement et nous savons maintenant que tout ce qui gravite autour de nous n’est que Pure Illusion. Ce sont ces illusions qui nous ont empêché de voir notre Divinité et nous leur avons donné trop d’importance car nous étions sous l’emprise de notre mental et de notre personnalité humaine qui nous identifiait constamment à cette réalité. Ces illusions étaient le reflet de chacun de nous, nourrissant continuellement cette Perception Erronée. C’était la vision Erronée de notre compréhension de notre Divinité qui a concrétisé ce monde 3D de matière et de densité, la dualité étant omniprésente par notre compréhension de cette réalité commune.

Maintenant, il est temps pour chacun de nous qui S’OM Éveillés de voir avec nos Yeux Divins. Tout devient clair et cette clarté nous permet de voir au-delà du voile, car la Lumière est Omniprésente en nous tous. Nous comprenons que nous formons un TOUT DIVIN qui est le SANS NOM qui est en chacun et qui est la substance qui forma toute la Création. Notre forme humaine est composée de cette Substance Divine, tout ceci dans le but de nous faire expérimenter notre Divinité peu importe la Dimension ou autres mondes, car ce ne sont que des illusions de cette Substance Divine. Car chacun de nous est déjà accompli dans le maintenant et que nous expérimentons TOUT en même temps. Chacun de nous est Multidimensionnel, et dans ce monde, nous avons mis de coté cette propriété de notre Divinité.

Maintenant que chacun a les Yeux Divins grands ouverts, rien en ce monde ne devrait déranger sa paix intérieure et son appartenance à sa Divinité. Nous sommes, S’OM des Dieux identiques au SANS NOM. Tout est composé de cette Substance Divine. Nous devons rendre Grâce et Hommage à cette Substance Divine qui a répondu à l’appel de chacun, car nous sommes S’Om des Dieux. J’ai rebaptisé le mot ILLUSION car ce mot a une résonance floue. On ne lui donne pas toute son importance car les illusions sont créées par cette Substance Divine et c’est pourquoi que je le nomme DIVINIFIANT. Nous retrouvons dans ce mot DIVIN et IFIANT comme dans s’identifiant, nous comprenons l’importance maintenant de ce que veut dire réellement le mot ILLUSION car sa manifestation est chacun de nous s’identifiant à ce que nous voyons.

En appliquant le NOUS S’OM comme mantra, nous pouvons voir tout ce qui nous entoure comme DIVINIFIANT. Plus aucun jugement, plus rien ne devrait nous atteindre et déranger notre paix intérieure et extérieure car nous comprenons notre lien avec cette réalité qui est la perception de ce que nous sommes. En redevenant TEMPLE DE PURE LUMIÈRE, nous sommes en mesure d’Ascensionner et d’Élever cette Vibration Commune qui permettra à chacun de nous de vivre dans un nouveau Monde, notre réalité deviendra DIVINE en TOUT. Car maintenant toutes ces illusions ont repris leurs lettres de noblesse. DIVINIFIANT est le mot Divin qui devrait être maintenant notre dans notre cheminement Divin qui apportera la Pure Lumière Omniprésente en TOUT ainsi l’être humain redeviendra ÊTRE DIVIN, celui qui vit ce lien d’Amour Absolu avec TOUT et chacun de nous.

Lorsque nous utiliserons les pronoms, dans notre pensée, pensons au nous pour le NOUS S’OM, comme ça nous agirons plus sagement en pensant que nous formons cet Ensemble, ce TOUT DIVIN. Ce nous nous fait prendre conscience que chacun de nous est un Être Divin, un Dieu, un maître accompli. Notre lien est basé sur l’Amour Absolu et sur la Divinité de chacun. Agissons Divinement pour inclure tout le monde dans notre compréhension Divine. Notre Conscience Divine sera plus éclairée pour vivre l’instant présent Divinement dans notre réalité et notre appartenance à ce TOUT DIVIN.

Au delà de la parole, chacun de nous irradie sa Pure Lumière d’Amour Absolu qui jaillit de sa forme humaine et par l'irradiation de celle-ci, nous changeons l’atmosphère et l’environnement, tout ce qui gravite autour de nous. NOUS ressentirons les bienfaits de cette Pure Énergie d’Amour Absolu, car chacun est conscient que tout ce qui gravite en dedans et en dehors fait intégralement partie de nous tous. DIVINIFIANTE est cette substance Divine qui crée cette réalité à l’image de chacun de nous.

À nous maintenant de faire la différence et d’embellir ce monde qui a besoin de lumières telles que nous. Réalisons l’unité de nous tous, tous unis pour ne former qu’un tout avec un but commun. Apportons ce que nous sommes pour que nous puissions vivre ensemble dans un monde de Paix, d’Harmonie, de partage Équitable, d’Amour inconditionnel, d’Amour Absolu. Permettons à chacun de nous de trouver sa place et sa Souveraineté, sa liberté pour confirmer notre Alliance dans l’Unité Divine, en Dieu qui par Amour nous a fait à son image. Car tout ce qui apporte la division, n’est qu’une divinité Erronée fondée sur l’emprise de l’Ego et de la conscience Humaine. Notre véritable Identité Divine n’est pas notre forme humaine et la conscience de celle-ci. Nous constatons les torts que cette vision limitée a porté depuis près de cinquante milles ans, il est temps que chacun de nous, commence à se défaire de cette personnalité et de conscience humaine sous l’emprise de l’ego, individuel ou collectif pour réaffirmer notre appartenance à ce TOUT DIVIN et d’être, chacun de nous, des Dieux, des Temples de Pure Lumière Consciente, des maître accomplis venus irradier et diffuser cette Pure Lumière par cette merveilleuse forme humaine qui sert de canal de transmission de notre véritable Identité Divine. Car chacun est Enfant Unique de Dieu, issu de sa Pure Essence Divine.

Ceci est mon offrande à chacun de vous afin que vous vous éveilliez à votre identité divine et deveniez ces temples de Lumière qui, tels les Maîtres qui Nous ont précédés, diffusent un message de Paix, d’Unité et d’Amour. Nous sommes tous enfants uniques de Dieu (le Sans Nom). Ressentons toujours ce sentiment de bien-être et de paix, d’harmonie et d’amour absolu en nous, en tout temps, renforçant ainsi notre appartenance et notre identification à notre Divinité. En diffusant notre compréhension (Lumière) à notre Réalité, cela renforce notre ancrage et notre Unité. Basons nos faits et gestes sur l’AMOUR ABSOLU, comme notre Créateur, cette Source Pure, Dieu qui entretien une relation d’Amour Absolu avec toute sa Création respectant notre Souveraineté. Reprenons notre Héritage Divin, en redevenant cet Être Divin uni dans la TOTALITÉ et savourons notre Richesse Éternelle.

J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité, mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée.”

Paix, Amour, Unité et Pure Lumière Consciente

Flot-Rah, Pure Lumière Consciente de la Maison Sananda

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu’il ne soit pas coupé, qu’il n’y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à ce site facebook.com Fréquences d'Amours & Êtres Divins & GAÏA (TERRE NOUVELLE) Ascension/Élévation.

Merci! Christine, pour la correction de mes fautes. Merci cher Ange de Lumière d’ajouter ta fréquence d’amour à ces messages.

par régis_nouvelle_energie

Partager cet article
Repost0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:24


Maître Morya

La réalité, c'est ce qui est toute beauté, tout Amour, toute Lumière. Toute autre chose, tout ce qui n'est pas en plein accord et en totale harmonie avec la Lumière et l'Amour inconditionnel est illusion. Vous vous êtes tellement séparés de l'Unité de la Source Divine que tout ce que vous voyiez autour de vous dans votre monde, toute l'inharmonie, tout ce qui n'est pas Amour, Lumière et beauté, VOUS l'appeliez "Réalité". Combien de temps passez-vous chaque jour à regarder les nouvelles, à évoquer la dernière "crise mondiale", à surveiller les actions des autres êtres et à les juger comme étant moins que parfaits. En agissant ainsi, n'êtes-vous pas de nouveau en train de créer un monde d'illusion autour de vous.

Vous ne pourrez pas tout faire, vous ne pourrez pas tout lire. Faites selon votre ressenti, c’est très important. Sinon vous risquez de vous perdre dans des techniques en pensant vous élever toujours davantage, mais en fait, si vous n’avez pas l’Amour, vous resterez collés au sol.
La base est l’Amour. Pensez toujours à cette phrase : l’Amour est la Clé, la première marche de l’Ascension vers le Royaume du Père.

Evitez la morosité, évitez de voir le monde tel que vous le voyez, n'oubliez pas que vous projetez sur le monde toute votre tristesse intérieure, et le monde vous renvoie à votre propre image. Si vous apprenez à projeter autour de vous et sur ce monde cet idéal de bonheur, cet idéal de paix, cet idéal vous reviendra, et le bonheur et la paix s'installeront en vous et vous n'aurez plus qu'à le faire grandir, à l'entretenir.

Nous avons besoin de vous, comme vous avez besoin de nous, bien sûr, mais nous avons besoin de vous pour transformer votre monde. Vous êtes les jardiniers de ce monde. Vous vous devez d'y faire pousser des fleurs d'amour. Vous vous devez d'y être heureux.

Apprenez à vous connaître. Apprenez à vous aimer. Apprenez à avoir confiance en vous. Vous êtes des êtres parfaits, vous êtes des êtres divins, apprenez à vous aimer en tant que tels. L'humanité a une immense valeur car elle a Dieu en elle, elle est la continuité de l'émanation de l'Amour Divin.

Acceptez que vous êtes partie intégrante de la Création. Acceptez que vous êtes une étincelle du corps de Dieu.

Les portes entre les plans de la matière et les plans de l'invisible seront ouvertes et des ponts de lumière seront tracés et rejoindront tous les plans. Plus rien ne sera caché à l'humanité, car l'humanité sera prête.
Elle n'aura plus d'erreurs à faire, elle les aura toutes faites. L'orgueil, la vanité auront quitté le coeur des hommes. Ils seront remplacés sar l'Humilité, par l'Amour, par la Sagesse, par le Bonheur et la Paix. Enfants de la terre, vous habitez un monde merveilleux, mais vous n'en n'avez aucune conscience. Essayez simplement de ressentir la joie devant un beau paysage, devant la mer qui n'est pas loin de vous, devant une fleur. TOUT est joie ! Il faut simplement que vous vous arrêtiez cinq minutes, que vous regardiez, que vous ressentiez, que vous puissiez vibrer en harmonie avec ce qui vous entoure. C'est le début du bonheur, c'est la porte ouverte au bonheur, mais il faut le vouloir, il faut le désirer. A chaque instant de la journée, vous pouvez projeter mentalement sur tout ce qui vous entoure cet amour intérieur, et cet amour vous reviendra, décuplé. Plus vous projetterez de l'amour sur toute chose, plus cet amour reviendra sur vous. Apprenez à ne voir chez tous les êtres qui vous entourent que le beau, ne vous attachez pas à leurs limitations, sur leurs coins d'ombre. Apprenez à dire : "S' il m'a fait souffrir, ce n'est point sa faute, c'est qu'il n'a pas compris, c'est qu'il est encore endormi. Alors, que mon amour aille l'éveiller."

Lorsque tu sens venir en toi les pensées négatives, essaie de te mettre à chanter. Essaie d'intégrer en toi la joie. Certes, il faut couper toutes ces émissions de radio et TV de pensées négatives, car elles sont destructrices et elles ont du mal à se décrocher de vous. Vous les avez générées et elles veulent que vous les nourrissiez.

Comment trouver la Joie?

La Joie fait partie de l'être humain, mais elle est tellement souvent enfouie sous des tas et des tas de voiles, les contraintes de votre vie, les contraintes journalières du relationnel, du travail, les soucis, que vous ne la voyez plus. La Joie ne peut se manifester à vous que si vous êtes en paix avec vous-mêmes. Et pour pouvoir vivre cet état de joie, il faut prendre la vie du côté positif. Vous avez des personnes qui sont en joie, et dont vous vous dites : cette personne a de la chance, elle n'a aucun soucis, elle n'a aucun problème, et pourtant elle les a comme vous. Mais elle ne laisse pas ses soucis et ses problèmes submerger sa vie. Elle laisse par contre la joie l'éclairer et la guider. La Joie peut être la soeur jumelle de l'Amour, de la Paix, et tout cela fait la Sagesse. Il faut que vous, hommes de la Terre, manifestiez davantage la joie. Chantez, ayez le courage de danser, de rire. Ce sont des énergies qui vous portent, qui vous élèvent.

Ne regardez pas, dans votre télévision, les films de violence, les films tristes, les films déstabilisants. Regardez des films qui vous feront rire, qui vous donneront envie de chanter, qui vous donneront un bien-être après les avoir vus. Lorsque vous vous réunissez entre amis, ayez le courage de rire, de chanter, de danser si cela vous plaît. Vivez la Joie. Apprenez à sourire. Réapprenez à fleurir votre visage par un sourire, c'est essentiel. C'est le cadeau que vous offrirez à l'autre qui vous regarde, c'est le cadeau que vous vous offrirez à vous, c'est le cadeau que vous offrirez au Père. Apprenez, réapprenez à sourire. Quand vous souriez, c'est votre âme qui s'exprime, et cela est très important. "

Le seul être dont vous devez observer les actions, c'est vous-même. Examinez consciemment et continuellement vos actions envers les autres, et examinez tout spécialement vos ré-actions envers les autres. Car c'est là que se trouve l'accès à la réalité, à la création de votre propre réalité.
Observez plutôt la ré-action, les sentiments que les actions d'un autre créent en VOUS. De ces sentiments et de ces ré-actions, vous avez la responsabilité, c'est cela, et seulement cela qui devrait être votre souci.

Si à ce moment vous ressentez que vous, courant de vie individualisé, avez été blessé, qu'on vous a manqué de respect, que vous avez été endommagé d'une manière ou d'une autre, alors c'est VOUS, et seulement vous qui créez ce sentiment, qui décrétez que cet état d'être est votre réalité. Mais, mes chers, si vous n'êtes qu'amour et beauté, vérité et harmonie, alors quelle que soit l'action de qui que ce soit autour de vous, votre réponse, votre ré-action, vos sentiments à propos de cette situation ne seront qu'amour, vérité, beauté et harmonie. Lorsque vous n'êtes rien d'autre que cela, vous ne pouvez pas avoir une autre réponse que celle-là. Et cela devient votre réalité. C'est ce que ça signifie lorsque Nous disons : "Créez votre propre réalité". Et c'est votre choix : la manière dont vous choisissez de répondre, dans votre cœur, à chaque situation qui se présente à vous.

"Tomber amoureux". Que disent les gens lorsqu'ils observent cet être amoureux ? Ils portent des lunettes à verres roses ! Car à ce moment, tout ce qui les entoure apparaît merveilleux ! Leurs coeurs sont légers, leurs êtres sont joyeux, ils chantent les chants de la joie. Et dans ces moments, c'est ce qu'ils SONT. C'est leur vibration la plus profonde, leur véritable nature. Pensez à un moment où vous avez expérimenté une joie intense, extatique. Jusqu'à ce moment, votre expérience a probablement été que cet état ne durait jamais très longtemps. Et parce que vous avez autorisé ce sentiment disharmonieux à pénétrer dans votre conscience et que vous avez porté votre attention dessus, cet état de joie et d'extase est devenu un souvenir s'effaçant progressivement. Mais c'était votre choix, c'était votre ré-action à cette situation qui a produit ce changement d'état. Et puisque c'était votre choix de permettre que cela se passe, ne voyez-vous pas qu'en développant la maîtrise de vos corps émotionnel, mental et physique, votre choix peut être différent ? Votre choix peut être de permettre à cet état d'extase, d'harmonie et de paix de rester autour de vous constamment, de devenir votre nouvelle et constante réalité du monde.

N'avez-vous pas souvent entendu le terme "colère justifiée" ? Mes chers, il ne peut pas exister quelque chose comme une "colère justifiée", car sous toutes ses formes et dans n'importe quelle situation, la colère n'est jamais justifiée. C'est une émotion dont vous n'avez pas besoin dans votre être. Ce sentiment de colère est tout simplement un signal que vous avez perdu le contrôle et la connexion avec votre état d'être supérieur - cet état où vous ressentez et expérimentez des émotions d'amour, de paix et de beauté, cet état, et seulement cet état étant l'état de vérité et de réalité.

Notre cher ami, Maître Saint-Germain, a reçu des Etres les Plus Hauts la permission et la charge d'apporter sur Terre la Flamme Violette et Argent. Tout ce que vous avez à faire, c'est d'appeler la Flamme Violette et Argent, puis de placer au centre de cette Flamme tout ce qui n'est pas en harmonie totale avec l'Amour et de demander que cela soit transmuté en Amour. Mes chers, c'est cela, la vraie alchimie. Car tandis que tous les individus choisissent de se transformer eux-mêmes en Amour et en rien d'autre que l'Amour, cela devient leur nouvelle réalité et cela devient ensuite la réalité reflétée autour de la Terre pour toute l'humanité.

Mes chers enfants divins, Nous qui vivons dans les Royaumes Ascensionnés n'avons que la permission de répondre à vos appels, à vos choix et à vos actions, car vous possédez le libre arbitre. Il est donc nécessaire que vous demandiez que ces énergies, ces vertus de vérité, de paix, d'harmonie, de beauté, de pureté et de force vous soient transmises. C'est cela votre tâche, ce que vous avez entrepris lorsque vous avez choisi de vous incarner : faire ces requêtes, afin que de plus en plus de ces pures énergies puissent s'ancrer, à travers votre être, jusque dans la planète.

Et quel service d'Amour cela représente pour nous, à ce moment, de répondre. Car lorsque vous appelez n'importe lequel d'entre-Nous, Maîtres Ascensionnés, Hiérarchie et Etres qui existent dans ces royaumes, lorsque vous Nous demandez d'ancrer nos énergies à travers vous et d'envoyer ces qualités divines que nous cultivons en nos Etres, vous nous donnez également l'opportunité d'intégrer encore davantage de ces qualités et énergies en les demandant Nous-mêmes auprès du Plus Haut Créateur Source de Tout Ce Qui Est. Vous Nous permettez alors d'étendre cette capacité à contenir cette énergie dans Notre conscience, en Notre Etre. Lorsque vous élargissez votre conscience, cela Nous permet d'élargir la Notre, car vous êtes Nos reflets.

A l'époque, c'est avec un grand amour que beaucoup d'énergie a été retirée de l'humanité sur Terre, lorsqu'il a été observé que celle-ci ne créait plus dans la beauté, la perfection et la pureté. Mais aujourd'hui, mes chers, puisque vous vous réveillez et vous souvenez de votre essence divine, de vos êtres divins, l'autorisation a de nouveau été donnée de vous rendre la pleine capacité d'ancrer l'énergie créative sur votre planète.

Le nom de cette énergie créative, c'est l'Amour.


Encore un outil que nous vous offrons maintenant : Nous vous rappelons la présence du cher Archange Zadkiel, dont le service divin est d'aider tous les êtres à discerner la réalité de l'Amour en chaque situation, à chaque instant. Appelez cet Archange, et il se fera une joie et un délice, en service au divin, de vous aider à vous débarrasser de l'illusion, à vous éloigner de maya et à effectuer votre ascension vers les royaumes qui appartiennent à la résonance d'Amour, de Beauté, d'Harmonie et de Paix.

Je Suis Maître Morya. Adonai.

Source: http://www.terrenouvelle-ecovillages.be

Partager cet article
Repost0