Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007

Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 15:06

portraitjesuslight.jpg

 

 Pamela-Kribbe021.jpg

Communiquer avec votre âme

Jeshua transmis par Pamela Kribbe

Chers amis, Je suis Jeshua. Je suis avec vous. Mon énergie se connecte à la vôtre, ressentez sa présence autour de vous et en vous. Je ne suis pas un étranger pour vous. Nous sommes familiers les uns des autres, ressentez cette familiarité. L'énergie christique ne vous est pas étrangère. Dans votre cœur, il y a une flamme, une inspiration, un désir, ainsi que l'intuition que c'est le bon moment pour incarner la Lumière christique ici sur Terre. Vous avez longtemps attendu cette opportunité. Vous avez porté en vous cette minuscule étincelle au cours de nombreuses vies, et maintenant, vous voyez qu'une opportunité nouvelle se présente. L'une des raisons qui vous ont poussés à naître sur Terre à cette époque était la promesse que cette étincelle jaillirait en une flamme clairement visible pour vous et pour les autres. Le désir qui vous amène ici est de former, d'une façon ou d'une autre, un canal pour que l'énergie de l'âme divine en vous se réalise au cours de cette vie sur Terre. Vous voulez être transportés par le chant de votre âme. Vous voulez vous souvenir de ce que vous êtes au-delà de ce qui a façonné votre vie en provenance de l'extérieur.

Chacun de vous a acquis des opinions et des croyances à son sujet au cours de sa croissance. Vous avez absorbé des idées et des images venant de vos parents, de votre famille, de vos amis, de l'école etc. vous avez commencé à jouer certains rôles sans les remettre en question et très vite, vous avez développé ce qu'on appelle "une personnalité", c'est-à-dire un ensemble d'habitudes, de comportements et de pensées. Mais à un moment au cours de votre croissance, quelque chose de différent s'est éveillé en vous. D'abord, ce n'est guère plus qu'un murmure, un vague souvenir, une intuition d'être plus que ce qui est déterminé par le monde extérieur. Il y a quelque chose de plus profond, une facette qui ne peut être contenue ni comprise par l'intellect humain. C'est là que se trouve votre cœur, ce qui précède et survit au plan terrestre - votre âme.

Quand votre âme s'incarne sur Terre, elle a déjà une histoire. L'âme porte inscrites en elle toutes sortes d'impressions provenant d'autres vies et expériences

dans le cosmos. Vous n'êtes pas une page blanche lorsque vous naissez. Vous avez déjà développé une sagesse à travers toutes vos expériences précédentes. Vous entrez dans cette vie avec quelque chose à donner. Vous êtes déjà unique à la naissance. Et la vie est en réalité faite pour rendre cette fleur viable et visible, pour l'amener à une pleine floraison rayonnante. Toutefois, à cause des influences acquises au cours de votre jeunesse, il se peut que cet épanouissement soit retardé un certain temps. Vous essayez de vous conformer à ce qui est exigé de vous et cet ajustement est souvent cause de souffrance parce que, ce faisant, vous vous privez de votre héritage. Les forces extérieures peuvent être très contraignantes et déterminantes pour vous. Vous tous qui êtes présents ici ou qui lisez ceci, voulez vous libérer de l'emprise de ces forces. Les pressions de votre environnement essayent de vous influencer, de vous définir et de vous garder sous surveillance, mais comme le papillon qui émerge de son cocon, vous cherchez à vous libérer de ces forces extérieures. Et qu'est-ce qui vous motive ? Un vague souvenir, un murmure, une intuition très légère d'abord et qui ne peut pas trouver son accomplissement dans le monde visible, mais seulement dans les profondeurs de votre être intérieur.

Là, vous osez encore rêver. Là, vous savez parfois très clairement qui vous êtes. Parfois, vous voyagez littéralement jusqu'à la Maison dans vos rêves nocturnes pour aller vous désaltérer à cette source si vive, si familière et si pure. Quand vous y êtes, vous ne pouvez pas imaginer comment vous avez pu l'oublier - et pourtant, c'est ainsi ! Vous vous êtes perdus dans la vie sur Terre principalement parce que la peur, le jugement et la négativité sont encore très prégnants dans le monde.

À cause de leur impuissance, les parents et les enseignants ne donnent pas souvent aux enfants confiance en eux-mêmes ni en leurs ressources personnelles. Pardonnez-leur cela. Eux aussi sont devenus la proie de ces influences mondaines. Ils ont succombé en partie aux illusions qui prévalent sur Terre. Mais vous êtes venus ici pour briser ces illusions, ce qui fait de vous des artisans de Lumière, qui veulent participer au changement de la conscience sur Terre pour que les gens puissent à nouveau croire en leur force unique - l'âme qui transcende leur personnalité terrestre - et lui permettre de chanter.

Vos êtes courageux. D'une part, vous êtes blessés parce que vous avez perdu votre chemin dans cette réalité et que cette expérience pénible fait partie de votre chemin de vie, mais d'autre part vous avez aussi trouvé le chemin vers l'intérieur en écoutant le murmure de votre âme. Il vous est parfois difficile d'avoir vraiment confiance, parce que vous ressentez l'appel des vieilles pensées qui vous maintiennent petits : "Ne te fais pas remarquer, ne fais pas de choses bizarres, ne pense pas au-delà de la norme, ajuste-toi, sois un bon citoyen, sois un bon partenaire et un bon parent, sois responsable..." Trop souvent, ces valeurs supposément élevées vous maintiennent petits et requièrent que vous cachiez votre originalité. Mais une fois que vous avez commencé à aller vers l'intérieur, vous ne pouvez plus reculer.

Vous ne pouvez plus ignorer votre unicité, votre force ni votre différence et cela vous fait peur. "Si je suis la voix de mon cœur, l'appel de mon âme, est-ce que je vais devenir un marginal, un paria ? Qui va m'aimer ? Qui va m'accepter ? Serai-je encore bien accueilli ?" Je vois ce doute dans vos cœurs, et je vous demande d'abord de réfléchir à ce que vous êtes : cette autre facette de vous qui veut sortir des chemins battus, qui continue à vouloir aller vers l'intérieur, qui se souvient, qui ressent une nostalgie, une aspiration. Ressentez l'énergie de ce "je", de cette autre facette de vous-mêmes. Accueillez-la sur Terre. Ressentez sa puissance et sa sagesse. C'est votre âme qui vous parle et qui vous a tapé sur l'épaule toute votre vie pour réclamer votre attention. L'âme ne parle jamais de façon péremptoire, sévère ou menaçante, ni en jugeant, contrairement aux voix de l'autorité. L'âme murmure, invite, parle avec joie : "Comme ce serait bon, merveilleux et inspirant de faire ceci..." Vous avez souvent peur d'écouter cette voix."Est-ce possible ? Puis-je donc faire ce que j'aime vraiment ?" L'âme parle un langage entièrement différent de celui auquel vous êtes habitués.

L'âme n'est pas une puissance extérieure exigeante envers vous. L'âme est à votre service. Cela peut résonner étrangement à vos oreilles, parce que vous avez l'habitude de penser : "Je dois servir mon âme, ce qu'il y a de plus élevé en moi." Mais l'âme vous sert également. Elle veut briller à travers vous, vous réconforter, vous ramener à la Maison, vous inspirer à faire ce que vous voulez réellement et à être heureux sur Terre en tant qu'êtres humains. Invitez l'énergie joyeuse de votre âme. Faites-le maintenant ! Laissez-la vous entourer, ressentez sa douceur - il n'y a pas de contraintes, pas d'exigences, juste le sentiment d'être accueillis en profondeur. Permettez-vous d'être reçus par votre âme, et ressentez sa présence autour de votre corps comme un vêtement rayonnant de Lumière. Puis demandez à votre âme : "Qu'est-ce qu'il est important pour moi de connaître maintenant ? Que dois-je apprendre de toi maintenant ?" Et ressentez sa réponse. Vous n'avez même pas besoin de l'entendre sous forme de mots. Quel sorte de ressenti, quel type d'humeur l'âme veut-elle vous communiquer ? Laissez tomber toutes les pensées à propos de ce qu'une âme devrait dire et toutes vos idées  sur ce qui est supérieur et inférieur. Votre âme, c'est la Vie-même ! C'est la force vive naturelle, vivante, et elle sait où l'équilibre est à rétablir, où le rythme doit être modifié, et elle vous le donne volontiers.

Si vous ressentez cette énergie de l'âme circuler autour et dans votre corps, observez aussi ce qui peut la bloquer à certains endroits. Y a-t-il quelque part dans votre aura, ou dans votre corps physique, un endroit où la Lumière ne peut pas circuler librement et complètement ? Allez à cet endroit qui s'avère être le plus bloqué. N'ayez aucun jugement à son sujet. Soyez comme l'âme, observez simplement cela, avec légèreté, bienveillance et ouverture. Voyez le besoin à cet endroit de votre corps énergétique ou physique, et sachez qu'il n'est pas nécessaire de l'exprimer ou de l'expliquer avec des mots, permettez simplement à ce besoin d'être comblé.

Vous êtes tous ici aujourd'hui parce que vous voulez vous connecter à un être canalisé, pour un raison ou une autre. Mais je vous le dis, au-delà de ce désir se trouve le désir plus grand du Foyer, la Demeure où vous pouvez ressentir de ce que vous êtes en réalité et ramener ce Foyer sur Terre. C'est pour cela que vous êtes ici ! Ressentez à quel point cette intention est juste et vraie. Comment vous allez accomplir cela et quelle forme exacte cela va prendre est d'une importance secondaire. Ce désir est la voix de votre âme. Votre âme veut se manifester plus clairement et plus pleinement dans votre vie.

Ressentez à quel point votre âme vous est familière. Sa légèreté et son aisance. C'est la voix de l'amour. Les "il faut que", la lourdeur, la pression, le devoir, sont les voix de la peur, les voix venant de l'extérieur. La voix de votre âme vient du dedans et s'exprime parfois avec tant de douceur et de légèreté que vous ne l'entendez pas. Ou bien cette voix murmure doucement : "C'est simple, hein ?" Et c'est aussi simple que cela ! Le cœur de la vie est léger, sans complications.

Enfin, je vous invite à ressentir notre énergie commune, cette énergie de nous tous ensemble. Ici et maintenant, nous créons aussi un canal pour nous tous. Et cela ne signifie rien d'autre que ce que nous sommes, complètement et librement. Tout a la permission d'exister tel que c'est, y compris les endroits sombres ou épouvantables. Et en même temps, une lumière éclaire ces endroits, la lumière de vos âmes.

J'aimerais conclure en disant : Respectez-vous, pour votre force, pour le courage  dont vous avez fait preuve jusqu'à présent. Cela ne vous fait pas de bien de vous juger, de vous amoindrir, de vous critiquer, même si l'on vous a enseigné qu'il était bon et raisonnable de le faire. Apprenez à avoir un véritable respect envers vous-mêmes, à valoriser votre courage et votre force. Cela devient vous, cela ouvre votre canal vers ce que vous êtes réellement.

©Pamela Kribbe 2012

Traduction Christelle Schoettel

www.jeshua.net

Source: http://www.jeshua.net/fr/
 

 
 

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 14:54

cascade.jpg

La nuit noire de l'âme
Pamela transmet Marie-Madeleine

Chers amis, je suis votre sœur, Marie-Madeleine. Je suis à vos côtés, votre amie intime. Je ne suis pas là-haut, loin au-dessus de vous, mais celle que vous connaissez au-dedans de vous. Ressentez un instant notre connexion profonde. Nous sommes Un, nous faisons partie de la même famille.

J'ai moi aussi voyagé sur Terre sous forme humaine, j'en ai connu et exploré les profondeurs et j'ai été touchée par une Lumière resplendissante et vivante qui m'a inspirée et saisie, qui a ravivé ma mémoire et m'a fait rêver et désirer un monde meilleur sur Terre. J'ai connu les deux extrêmes, la lumière comme l'obscurité. Ces extrêmes sont des pôles qui vont ensemble : ils sont une force motrice l'un pour l'autre, pourrait-on dire. La vie semble faite d'opposés : la lumière et l'obscurité. Les sentiments qu'elles suscitent semblent contraires, mais il y a une connexion cachée entre elles. Elles ne peuvent fonctionner l'une sans l'autre. L'expérience de lumière n'est possible qu'en vivant l'absence de lumière, et par contraste avec son contraire, l'obscurité.

La lumière n'est jamais aussi visible que lorsqu'elle sort de l'obscurité. Pensez simplement aux premiers rayons de soleil au lever du jour, à cette douce lumière matinale qui réchauffe le monde. Voyez à quel point elle peut vous toucher, spécialement quand elle sort d'une nuit froide et noire. Le contraste crée une dynamique, la vie, le mouvement, la croissance, le changement. L'obscurité a donc une fonction dans votre vie. Toutefois, les êtres humains vivent souvent l'obscurité comme l'antithèse de la lumière, non comme une force motrice pour le changement et la croissance, mais comme un piège ou un trou dans lequel on se trouve enfermé et où l'on est réduit à l'immobilité. On a alors l'impression que dans ce trou profond, on a perdu tout contact avec la lumière, comme si l'on avait été coupé d'elle.

Vous connaissez tous cet état mental d'être coupé de la lumière, d'être privé du sentiment que votre vie a un sens et un but. En fait, c'est cela être mort. La seule façon possible de mourir n'est pas une mort physique, mais de cesser tout mouvement dans votre cœur, vos sentiments, votre esprit. En réalité, la mort n'existe pas. Votre âme est éternelle et continue de vivre. Seule votre forme est mortelle, votre essence, elle, est éternelle et ne peut pas mourir. Mais il est possible que vous perdiez de vue votre essence temporairement à un degré tel que vous devenez rigide à l'intérieur de vous et que vous cessez de bouger. Vous êtes mort à l'intérieur et vous vous sentez alors extrêmement déprimé. C'est un état très pénible.

Voyageons ensemble un instant. Descendons ensemble dans cet état dépressif et explorons-le l'esprit ouvert. Que se passe-t-il lorsque quelqu'un perd tout espoir ? Qu'il se ratatine et se sent impuissant face aux sensations qui se manifestent en lui ? Généralement, cette réaction est stimulée par des évènements extérieurs dérangeants, des évènements qu'une personne est incapable d'intégrer dans son cadre de référence et qui font que tout devient incertain dans la vie de cette personne. Ce sont soit de grandes choses, comme le décès d'un proche, une maladie, la perte d'un emploi ou la rupture d'une relation. Ce sont des évènements qui affectent les êtres en profondeur et peuvent les amener au bord du gouffre.

Cependant, l'obscurité peut aussi parfois se révéler à partir de l'intérieur, sans aucune cause extérieure connue. De vieux fardeaux émotionnels que vous avez stockés autrefois dans la mémoire de votre âme remontent à la surface. Des expériences douloureuses, probablement originaires de vies passées, jaillissent de vos profondeurs, et il vous faut gérer des impressions obscures, des peurs et des doutes. Des expériences de manque, de solitude et de défaite peuvent entrer sans raison apparente dans votre psyché. Ils peuvent vous faire perdre pied tout autant qu'un événement extérieur.

Quand quelqu'un se trouve pris dans une dépression, dans une nuit noire de l'âme, il a toujours l'impression d'être englouti et incapable de gérer toutes ces émotions. Le flot d'émotions pénibles et lourdes semble trop important à porter. Vous en êtes accablés, tout au moins vous en avez l'impression, et vous vous enfermez alors dans un sentiment d'impuissance. Au moment-même où vous tournez le dos à ces émotions et où vous refusez de leur faire face, vous êtes coincés ! Ces émotions veulent circuler, il est essentiel que les émotions continuent de circuler, comme le fait une grosse vague qui déferle sur une plage. Mais vous avez peur de permettre cela, alors vous refusez de suivre ce mouvement et vous vous retirez de ces émotions qui vous inondent. Vous construisez une digue, un barrage ou une barrière et vous dites : "Je ne peux pas gérer ça. Je ne veux pas de ça. Je veux en finir avec ça !" Votre réaction, souvent issue de l'impuissance, crée une dépression, qui est un état de paralysie et de fermeture à la vie. Avec le temps, cette situation devient insupportable et vous n'avez plus envie de vivre.

D'un point de vue terrestre, vous voulez mourir parce que la vie est intolérable. Vu selon la perspective de l'âme, vous êtes morts et c'est une expérience si insupportable que vous voulez mettre fin à cette situation. Le désir de mourir est essentiellement un désir de changer, un désir de vivre à nouveau. Les gens qui tentent de se suicider ont un profond désir de vivre, pas de mourir. C'est précisément ce sentiment d'être morts à l'intérieur qui les pousse au désespoir extrême. C'est leur soif de vivre qui les pousse à mettre fin à leur vie physique.

Quand vous vivez une dépression, il y a en vous une combinaison de forte résistance et de vulnérabilité extrême. La dépression est une manière de vous défendre contre la puissance énorme des émotions qui menacent de vous engloutir. Vous pensez qu'elles vont vous détruire et donc, dans votre impuissance, vous construisez une coquille autour de vous, vous vous protégez dans un cocon fait de non-vouloir ou d'incapacité de ressentir quoi que ce soit. Vous ne voulez plus être là, tout comme l'autruche proverbiale qui se met la tête dans le sable. Et pourtant, ça vous paraît être la seule issue possible. Après quelque temps, vous ne pouvez plus sortir la tête du sable, de la dépression. Vous vous êtes tellement fermés à la vie et à tous les sentiments que vous n'êtes plus en mesure de renverser la situation et d'effectuer un changement. Le choix de dire "oui" à vos émotions vous semble au-delà de vos forces. La dépression a maintenant atteint un paroxysme.

D'une part, vous n'avez pas la possibilité d'accepter les émotions de peur, de désespoir, de tristesse et de solitude, ni de les partager avec d'autres, et d'autre part, vous savez et percevez que c'est atrocement pénible de vivre sans émotions. C'est une forme de mort, un déni complet de votre cœur vivant. Au bout de quelque temps, vous voulez ressentir à nouveau. La douleur de ne pas ressentir est plus forte que celle de ressentir vos émotions. C'est votre rédemption ainsi que le point de bascule. Le refus de ressentir et le fait de dire :" Non, je ne peux pas, je ne veux pas de ça, je veux mourir, je veux disparaître" vous rendent si vide et si creux que vous ne pouvez plus le supporter.

Ce qu'il se passe, du point de vue de l'âme, c'est que la vie est devenue plus forte à présent, elle ne peut plus être retenue. Quand la force vitale a été restreinte avec force pendant longtemps, cela génère une force contraire qui finit par éclater. La force du raz-de-marée qui veut déferler sur la plage ne peut pas être contenue à jamais. À un certain moment, émerge en votre for intérieur un "oui", même si vous n'en n'êtes pas conscients. Rien n'est statique dans la vie, l'envie de vivre est irrépressible. Quand un paroxysme a été atteint, vous créez des événements dans votre vie qui génèrent le changement, qui créent une percée.

Cela arrive parfois sous la forme d'une tentative de suicide. Si elle échoue, il peut y avoir une spirale ascendante, car la souffrance de cette personne devient alors bien visible aux yeux de tous. Quand elle s'aperçoit combien les autres se soucient d'elle, elle peut alors s'ouvrir à davantage de Lumière, de compréhension et de sympathie. Toutefois, il peut aussi arriver que les gens ne s'ouvrent pas et restent dépressifs. Il n'existe pas de recette toute faite pour provoquer une percée. Malgré tout, la vie est dotée d'une pulsion motrice qui rend impossible de stagner indéfiniment dans un état de conscience statique.

Même quand la vie terrestre prend fin en emportant votre vie personnelle, vous vous retrouvez tout de suite face à de nombreux choix de l'autre côté, car vous devez encore y faire l'expérience de ce que vous ressentez. La mélancolie présente quand vous étiez incarnés, avec ses ressentis de douleur et d'angoisse, peut maintenant se présenter avec encore plus d'acuité et de manière moins voilée. Parfois, le plan astral où vous aboutissez après la mort vous confronte directement aux émotions que vous avez refoulées et elles recommencent alors à circuler. Par exemple, une personne peut se sentir désespérée et horrifiée au moment de son trépas en découvrant que la vie n'est pas vraiment finie. Ou bien, elle perçoit les émotions des gens de sa famille sur Terre, leur chagrin et leur tristesse, et elle en est très affectée. En étant touchée de cette façon, un nouveau mouvement peut se faire dans l'âme de la personne trépassée. Cela peut générer une percée, lui permettant ainsi de s'ouvrir à l'aide des guides toujours présents, sur Terre comme au Ciel. L'aide est toujours là, à condition que vous y soyez ouverts.

Peu importe vos contorsions, la vie est plus puissante que toute velléité de mourir. La vie réaffirme toujours son droit à l'existence, il vous est impossible de la tuer. Par conséquent, il y a toujours de l'espoir ! Accrochez-vous à cela pour vous-mêmes mais aussi pour ceux que vous voyez souffrir. Les choses peuvent parfois sembler si désespérées, mais il y a toujours une autre perspective, même si vous ne parvenez pas à imaginer comment il peut en être autrement ni comment le changement va prendre place. La vie est toujours plus forte que la mort, la Lumière plus forte que l'obscurité. L'eau finit par rompre les digues, parce que l'eau a le pouvoir de se mouvoir, elle bouge, elle est vivante ! L'énergie de l'eau est plus puissante que la résistance qui veut la retenir.

Ressentez la force motrice de la vie en vous pendant quelques instants. Il y a en chacun de vous des blocages, des schémas récurrents, des doutes, des sentiments d'infériorité, des incertitudes, de la méfiance, de la colère ou des résistances. Imaginez à présent que ces aspects sont là, simplement, et que la vie continue son cours en les contournant. L'eau continue à circuler, et bien qu'il reste dans le cours d'eau des gros rochers qui ont l'air fixes et inébranlables, ceux-ci sont malgré tout érodés par le mouvement et la poussée de l'eau sur eux. Cela prend du temps, mais n'oubliez pas qui vous êtes : Vous êtes l'eau vive ! Plus vous garderez cela en mémoire, plus vous pourrez récupérer l'énergie des gros rochers et des pierres qui se trouvent dans le cours d'eau. De la douleur en provenance du passé y est encore présente. Vous n'avez pas besoin de la minimiser ni de la mettre à l'écart, mais vous n'avez pas non plus besoin de traîner ces gros rochers hors de la rivière. Vous avez juste à vous souvenir que vous êtes l'eau !

Cela peut parfois être difficile parce que vous vous êtes partiellement identifiés à ces gros rochers qui bloquent votre énergie : "Je ne suis pas correctement enraciné-e. J'ai des difficultés à me sentir chez moi sur Terre. Il y a encore en moi de la tristesse et des traumas du passé..." Et tout cela est vrai, mais imaginez un instant ces idées sous forme de rochers ou de cailloux dans une rivière immense. Parce que c'est ce que vous êtes, c'est votre force vitale réelle. C'est votre âme qui coule sans fin, tout le long de son chemin : vivante, bouillonnante, jaillissante et grondante, elle explore et découvre. Ce flot n'a pas de jugement quant aux gros rochers qu'il rencontre, il les engloutit. Vous avez bien le choix !

Bien sûr, à l'occasion, il se peut que vous restiez coincés dans tel ou tel blocage quand vous commencez à vous identifier à lui trop longtemps. Mais vous pouvez vous détacher de ce blocage juste en vous identifiant à l'eau qui coule. L'eau est votre âme et ne peut pas être retenue. Ressentez-la couler, bouger et étinceler. Imaginez-la couler sur vous et vous laver, ressentez sa force bouillonnante, la Lumière qui brille en elle. Ressentez comme votre âme, en profondeur, n'est pas menacée par l'obscurité dont vous faites l'expérience, par ces gros rochers qui paraissent si solides et inébranlables. Votre âme n'est pas du tout troublée par ce qui est là, parce qu'elle sait que les rochers appartiennent à ce lieu. Ils font partie du paysage de la vie. Essayez, quand vous êtes coincés dans ce genre de rocher, d'écouter l'eau se précipiter. Souvenez-vous de l'eau et de l'aisance avec laquelle elle s'écoule.

Il n'est pas nécessaire que vous fassiez tout par vous-mêmes. La vie vous fournit d'innombrables opportunités et possibilités. Elle vous conduit parfois dans de sombres vallées, mais elle vous propulse aussi à nouveau dans la Lumière. Même quand vous avez l'impression de ne plus avoir la force de continuer à lutter, et que vous ne voyez pas d'issue heureuse, la vie vous propulse encore. L'art de vivre consiste à garder confiance, même quand il semble qu'il n'y ait plus rien qui le justifie et quand tout ce à quoi vous croyiez a disparu de votre vie.

Actuellement sur Terre, beaucoup d'êtres sont dans un processus de transformation de l'obscurité ancienne, des aspects de l'âme viennent à la Lumière maintenant et veulent être vus. Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que vous faites un bond en avant. C'est réellement un bond dans l'évolution de la conscience de l'humanité. Ce bond ne peut se faire sans tendre la main aux endroits les plus sombres de votre conscience, ceux qui sont pleins de peurs, de méfiance ou d'une profonde tristesse à propos de tout ce dont vous avez fait l'expérience sur Terre. N'ayez pas peur de cette obscurité, elle commence à se libérer et à circuler, tel est l'art de vivre cette vie. Vous ressentez alors : "Non, je ne peux pas vraiment dire oui à cela". Souvenez-vous qu'il y a quelque chose en vous qui dit encore "oui". C'est cela qui va vous sauver et vous permettre de continuer - la confiance en la vie.

Je vous aime tous, vous m'êtes chers. Peut-être pensez-vous : "Comment est-ce possible ? Vous ne pouvez pas nous connaître tous personnellement." Mais vous, en tant qu'humains, ne savez pas ou ne réalisez pas l'étendue réelle du réseau des âmes. Une fois que nous sommes connectés par l'âme avec quelqu'un, c'est une connexion permanente. Ce lien relationnel une fois tissé ne se défera pas avec le temps, parce que dans notre dimension il n'y a pas de temps. Il existe un réseau vivant qui nous relie en tant qu'âmes. Nous partageons une certaine histoire, un certain désir, une flamme qui a été allumée un jour dans notre conscience. La Terre s'éclaire peu à peu grâce à cette flamme. La conscience éveillée en chacun nous rassemble et crée une fondation nouvelle à partir de laquelle ce bond dans la conscience va réellement prendre place. Vous n'avez pas besoin de réfléchir à cela. Restez dans votre processus personnel, votre cheminement. C'est suffisant. Ressentez cette impulsion puissante de la vie, non seulement en vous mais en beaucoup d'autres, à travers qui une vague de conscience inonde la Terre.

©Pamela Kribbe 2012

Traduction Christelle Schoettel

Source: http://www.jeshua.net/fr/

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 23:26

radE7C87.jpg

L’impuissance et la perception de soi

Par le Collectif Ashtar
Reçu le 22 octobre 2012 par Simon Leclerc

Salutations à vous chers enfants de la Terre,

Nous sommes ravis de nous présenter à vous en ce jour et d’ajouter de nouveaux éléments à nos enseignements sur la dualité et la vie dans la matière.

Chaque Être cherche à être libre. La quête de la liberté est au centre de tous les parcours de vie et chacun à sa manière voudra atteindre cet état. Et vous aurez compris qu’il s’agit d’abord et avant d’une sensation ressentie dans le corps physique, et non d’un état extérieur. Car peu importe l’apparente liberté qu’un Être expérimente dans sa vie, tant qu’il est prisonnier de ses pensées et de ses croyances, il n’est pas libre.

L’argent
Sur Terre, particulièrement en Occident, l’ultime expérience de la liberté est associée à l’argent. Plus un Être est financièrement abondant, plus il sera reconnu comme étant libre. Dans la psyché populaire, l’argent et la sensation de liberté sont étroitement liés. Mais le défi à être vraiment libre camoufle un autre élément, soit celui d’assumer son pouvoir terrestre et de s’en sentir légitime. Donc certes, les limites financières sont associées à une sensation d’illégitimité, elles sont le reflet extérieur de la perception qu’un Être a de lui-même, de son pouvoir terrestre.

Plusieurs Êtres associent l’argent à une forme de récompense pour leurs bonnes actions, leurs gestes posés, leur douceur, leurs talents exprimés, etc. Ils croient qu’ainsi, ils mériteront l’abondance. Mais en vérité, l’argent ne se mérite pas. Il doit être proclamé, accepté et pleinement assumé.

Conditionnalité
Chers amis, l’association entre l’abondance et la récompense vous fragilise, car elle vous place dans un état de conditionnalité. Soyez attentif pour ne pas associer ces éléments ensemble, car en vérité, ils ne sont pas liés. Il suffit d’observer des Êtres surabondants pour s’en convaincre. Certains d’entre eux n’expriment jamais de bonté, et pourtant, ils attirent facilement l’argent. Vous pourriez dire qu’ils ne le méritent pas, mais ils sont tout de même abondants et l’Univers les soutient dans leurs démarches. Qu’est-ce qui les caractérise? C’est la perception qu’ils ont d’eux-mêmes. Ils ressentent l’abondance en eux et autour d’eux, indépendamment des gestes qu’ils posent. Ils se sentent pleinement en droit de le recevoir.

Même si un Être est avare et qu’il n’exprime pas les qualités de son cœur, s’il est convaincu de sa valeur, il pourra expérimenter une forme d’abondance, parce qu’il se percevra ainsi. Même s’il vit des enjeux de domination, de contrôle et de pouvoir sur les autres, son abondance sera présente. Elle ne sera pas joyeuse, vous l’aurez compris, mais elle sera présente.

La légitimité
Dès qu’un Être est prisonnier de son avoir, il s’éloigne de la joie. Mais cela ne l’empêchera pas pour autant d’être abondant, puisqu’il se perçoit ainsi et s’en sent légitime. Il pourra être alourdi, avoir peur de perdre et craindre son voisin, mais l’Univers répondra tout de même à ses émanations en lui reflétant ses projections d’abondance dans la matière. Même s’il se barricadera à l’intérieur de sa prison dorée, il vivra une forme d’abondance. Vous aurez cependant compris qu’il sera captif de son état. Une sensation de dépression pourra même être ressentie, car malgré ses avoirs, l’Être ne sera pas libre, ni joyeux.

Ce n’est certes pas le modèle de prospérité que nous vous proposons, vous l’aurez bien compris. Mais par cet exemple, nous voulons dissocier de votre esprit l’argent et les récompenses, car il n’existe aucun lien entre ces éléments. Seule la perception de soi influence l’abondance d’un Être.

La joie réelle
Cependant, ce qui permet de vivre une joie réelle n’a rien à voir avec l’abondance accumulée. C’est le fait d’offrir ses qualités profondes et sa douceur autour de soi. C’est cela qui rend un Être véritablement joyeux et léger. Même si le regard posé sur soi permet de vivre l’abondance, seule l’expression des qualités réelles d’un Être lui permet de goûter à la joie véritable.

Ultimement, ces deux expériences se rencontreront, car plus un Être offre sa beauté aux autres, plus il se sent vivant. Et plus il se sent vivant, plus il perçoit sa lumière, ce qui transforme lumineusement le regard qu’il pose sur lui-même. Il se sent ainsi de plus en plus légitime à accueillir l’abondance dans sa vie. Mais souvenez-vous qu’à la base, celle-ci est liée à la perception de soi, et non aux récompenses, aux efforts et au mérite.

Les mérites
Beaucoup d’Êtres sur Terre imaginent qu’ils méritent l’abondance. «Après tout ce que j’ai fait» diront-ils. C’est pourtant une grande distorsion. Aucun Être ne mérite ou ne mérite pas d’être abondant. Cet état se présente comme étant le reflet de la perception de soi, de sa valeur. C’est cela la clé de l’abondance. Comment vous percevez-vous?

Les défis financiers existent parce que le déni de soi existe, qu’il soit conscient ou inconscient. Plus les Êtres se reconnaissent individuellement, plus ils stimulent les autres autour d’eux à en faire autant. Ils participent ainsi à l’équité planétaire et au rééquilibre du partage des ressources.

Être éthéré
Un autre élément qui limite le pouvoir de manifestation des travailleurs de lumière est lié au fait que beaucoup d’entre eux actuellement sur Terre sont trop éthérés. Ils vivent ancrés dans un plan parallèle, en réaction à la matière considérée trop dense. Leurs racines ne sont pas sur Terre, pour ainsi dire, elles sont dans l’éther, dans le subtil. Ils résistent à s’ancrer, car ils ont l’impression qu’ils perdront ainsi leur lien avec l’Univers. Ils répondent à la croyance récupérée par plusieurs religions qui suggère que «la vraie vie est ailleurs».

Cette situation est pourtant mystérieuse pour plusieurs observateurs, car comment est-ce que des Êtres qui connaissent les lois universelles de manifestation peuvent avoir tant de difficultés à les intégrer dans leur vie?

La vie rêvée
Si vous pouviez observer cet éther, vous verriez que leur vie rêvée s’y trouve. Ils y mènent une vie idéale, où tous leurs idéaux se concrétisent. Ils vivent une vie parfaite, mais dans un plan parallèle à celui de la Terre.

La Terre est la partie visible des mondes subtils invisibles. Lorsqu’un Être est ancré dans ces mondes, il a alors beaucoup de difficulté à transformer sa vie terrestre, car ses efforts n’ont pas d’emprise réelle, un peu comme les coups d’épée dans le vent. Pourtant, la Terre se présente comme le prolongement naturel visible des dimensions plus subtiles, d’où vous puisez votre inspiration et votre énergie vitale. Mais pour cela, il faut être cohérent avec son choix d’incarnation et accepter de s’ancrer totalement à la dimension terrestre.

La direction
Nous vous disons cela aussi pour que vous compreniez pourquoi des Êtres qui n’ont pas d’ouverture spirituelle semblent pourtant obtenir du succès dans ce qu’ils entreprennent et une facilité à créer sur Terre. C’est parce que tout en eux avance dans la même direction, et ils ne sont pas à questionner chacun de leurs pas. Ils ressentent un élan et ils s’orientent dans cette direction. Ils ne croient pas en la prédestination, ni aux concepts de l’Âme. Ils sont convaincus que tout part d’eux seuls et que tout dépend de leurs actions concrètes. Ils agissent donc en conséquence.

C’est d’ailleurs très paradoxal d’observer que beaucoup d’Êtres qui comprennent comment fonctionnent les lois de manifestation ont de la difficulté à créer, alors que d’autres qui n’ont aucune compréhension de ces fonctionnements réussissent. Ils ont du succès là où ils investissent leurs énergies, car tout en eux avance dans la même direction et ils sont cohérents avec eux-mêmes. Ils sont sur Terre, alors ils agissent en conséquence. Et ils ne s’arrêtent pas aux concepts reliés à la mission de leur Âme ni à sa volonté, que certains nomment ‘ la Volonté de Dieu’.

Les pulsions de vie
Qu’est-ce que la Volonté de Dieu? Ce sont les pulsions de vie. Lorsqu’un Être est profondément attiré dans une direction, cela est la Volonté de Dieu qui s’exprime. C’est Dieu en tant qu’Être humain. Il n’y a pas d’autre Volonté plus importante que celle des pulsions de vie ressenties. Mais puisque plusieurs Êtres ne savent pas qui ils sont, ils ont de la difficulté à découvrir leurs pulsions de vie, leurs pulsions fondamentales.

Vous cohabitez tous les jours avec ces scénarios, même si vous ne les identifiez pas ainsi. La Volonté de Dieu et l’élan spontanément ressenti sont des synonymes. Ils expriment la même réalité. Beaucoup d’Êtres hésitent à s’orienter dans une direction, car ils craignent d’être incohérents avec la Volonté de Dieu.

Bien incarné
Apprenez à habiter votre corps, à vous ressentir bien incarné et ancré sur Terre, et vous percevrez plus facilement les pulsions profondes en vous. Et en honorant votre Être profond, tant dans sa dimension humaine qu’universelle, vous apprendrez à vous reconnaître. Cette reconnaissance est la clé pour ouvrir la porte à l’abondance et à l’expression de qui vous êtes réellement, à l’Être véritable en vous. Vous deviendrez cohérent avec vous-même, ce qui amplifiera votre pouvoir de manifestation dans ma matière.

Souvenez-vous aussi que les obstacles de la vie ne sont pas des punitions ni des formes de ‘ralentisseurs’. Ils sont des moteurs d’évolution. Alignez votre perception avec cela, car dans la matière, l’ombre stimule la vie, tout comme le fait la lumière. Ces deux mouvements permettent l’évolution réelle. Plusieurs les opposent, mais en vérité, ils se complètent.

Les ressentiments
Beaucoup d’Êtres humains sont prisonniers des ressentiments qu’ils portent en eux. Ils sont captifs des colères qu’ils entretiennent envers la vie et les autres, ce qui les maintient dans une spirale d’autodestruction et les empêche de créer la joie. Ils ne comprennent pas qu’ils sont les créateurs de tout ce qui leur arrive, même lorsqu’ils attirent à eux des Êtres qui les perturbent.

La véritable victime et le véritable bourreau n’existent pas. Ces deux réalités interchangent continuellement les rôles, comme un jeu de chaise musicale. Parfois abuseurs et parfois abusés, les changements se poursuivent jusqu’à ce que les Êtres comprennent qu’ils créent cela parce qu’ils ont jugé l’abuseur et/ou l’abusé en eux.

La honte
Au cours des milliers d’années passées collectivement sur Terre, vous avez tout expérimenté. Votre parcours est très vaste, et les expériences moins ‘reluisantes’ qui ont été vécues ont souvent été maintenues dans une forme de déni, parce qu’elles éveillaient de la honte. C’est alors que magnétiquement, les jugements ainsi entretenus envers soi ont attiré leur correspondance, et l’Être s’est alors exposé au bourreau, soit à la représentation extérieure de ce qu’il a jugé en lui.

Ce processus se poursuivra jusqu’à ce qu’un changement de regard amoureux vienne compléter le cycle et rompre avec la mémoire de jugement. Ce mouvement est à l’origine de ce que vous nommez le karma.

Ceci étant dit, comprenez que tant d’Êtres humains sont prisonniers des spirales de colère et de ressentiment qu’ils entretiennent envers les autres, car ils ne comprennent pas l’origine de ce qu’ils perçoivent comme de «l’acharnement venant de l’extérieur». C’est pourtant en eux qu’ils trouveront la résolution à cette situation.

Tant et aussi longtemps qu’un Être entretient un ressentiment envers les autres, il n’est pas libre. Il continue de vivre dans la spirale des réincarnations karmiques. Les mémoires ne se libèrent pas, parce qu’il oublie qu’il a créé lui-même ses scénarios. Et une fois dans l’expérience, il se sent victime des autres qu’il a lui-même ‘commandés ’ à partir de sa dimension subtile pour lui refléter les thèmes qu’il a à guérir.

La souveraineté
Tant d’Êtres humains souhaitent retrouver leur souveraineté, mais ils s’identifient à la victime, à l’impuissance. Ils ont envie de condamner le bourreau, et ils se positionnent comme une victime impuissante. Ils se maintiennent ainsi prisonniers d’eux-mêmes.

Même lorsque le bourreau est condamné publiquement, ils ne sont pas plus en paix, parce qu’ils sont toujours captifs de leur vision distorsionnée. Ils évacuent ainsi leur pouvoir à l’extérieur d’eux en se positionnant comme des victimes des autres. Et dès qu’un Être croit cela, dès qu’il se convainc qu’il est impuissant face aux autres, voilà qu’il crée cette réalité. C’est donc à partir de sa toute-puissance qu’un Être créera l’impuissance et son état de victime.

L’illusion
En tant qu’observateur, il est intéressant de voir comment des humains utilisent leur pouvoir pour créer l’illusion de leur impuissance. Cela requiert beaucoup d’énergie pour se maintenir dans un tel état. Un Être qui est attaché à la victime en lui nourrit son impuissance qu’il répète continuellement pour éviter d’assumer sa vie. Il devient alors plus réconforté lorsqu’il se plaint des impasses qu’il rencontre que lorsqu’il célèbre sa grandeur manifestée, car ceci le forcerait à s’assumer en totalité.

Dans la période qui s’ouvre en ce moment, beaucoup d’Êtres auront à réévaluer le regard qu’ils posent sur eux, afin de retrouver un équilibre, une abondance naturelle et une véritable joie de vivre. Vous verrez de plus en plus de gens souffrir de leur impuissance et vous comprendrez que la vie les pousse à transformer de l’intérieur la vision qu’ils ont d’eux-mêmes.

Beaucoup d’entre vous se prépare à accompagner ces Êtres vers ce changement de regard individuel et collectif. Et en parallèle, c’est aussi votre propre vision de vous-même qui se raffine et se transforme. Souvenez-vous que vous êtes divinement accompagné dans ce processus.

La joie
En choisissant le parcours de la découverte de vous-même, soyez conscient que la joie est étroitement liée à l’expression de l’Être véritable en vous. Elle vous accompagne à chacune de vos expressions lumineuses. Si une expérience n’est pas joyeuse, c’est qu’elle n’a pas encore atteint son ultime expression. Elle cherchera alors à se raffiner, vous amenant à être conscient de ce qui vous alourdit dans l’expérience. Ceci pourra ultimement vous conduire à dissoudre la situation, mais assurez-vous au préalable de ne jamais la rejeter, ni de chercher à vous en séparer. Cherchez plutôt à comprendre ce qui, en vous, l’aura attirée. Et l’enseignement que vous recevrez vous libèrera.

Lorsque vous ressentez la tristesse, l’invitation n’est pas de faire semblant d’être joyeux pour le devenir. La joie n’est pas une technique applicable, comme un bouchon que l’on mettrait sur un état. La joie réelle n’invalide pas la tristesse, elle ne rejette rien.

Lorsque la tristesse est au rendez-vous, souvenez-vous qu’elle demande votre attention. Et lorsque vous êtes complètement présent à elle, naturellement vous en ressentez l’intensité et la pulsion de vie. Même si la sensation est lourde, paradoxalement, votre présence à la tristesse est joyeuse.

La présence
Constatez ceci chers amis. Lorsque vous êtes totalement présent, véritablement présent à un état d’être plus lourd, cette qualité de présence crée une joie. Quel paradoxe nous direz-vous! C’est pourtant une vérité. La présence à toute forme d’état crée une joie. La joie de la présence, peu importe ce à quoi vous êtes présent. C’est cette joie que nous voulons stimuler en vous, et non une joie liée à un événement extérieur qui lui, par définition, passera.

Lorsque vous vous percevez légitimement digne de recevoir votre lumière, la présence à vos intentions crée les changements que vous souhaitez obtenir dans votre vie. Mais lorsque vous y ajoutez la joie, comme un tandem cosmique, les portes de tous les potentiels s’ouvrent alors encore plus grandes. C’est ainsi que nous vous accompagnons à vous découvrir vous-même.

Nous sommes ravis chers amis d’avoir pu passer ce moment en votre compagnie. Nous apprécions observer votre évolution et les pas que vous effectuez collectivement. Nous vous remercions de votre présence amoureuse, nous allons maintenant compléter notre message.

Salutations à vous tous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

————————————–

Reçu le 22 octobre 2012, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d’en conserver l’intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

© 2012, Tous droits réservés pour tous pays.
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale.

Source: http://www.psychologiedelame.com/message-22-10-12.html

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 13:52

 portraitjesuslight.jpg

  CHRIST

8 août 2007

Je suis Jésus Christ. Vous êtes mes amis. Je vous apporte ma Paix. Je suis celui que l'on a appelé la Voie, la Vérité et la Vie. J'ai sacrifié ma vie afin de sauver la vôtre. « Je Suis » affirme ma présence et non pas le « I Am » de la langue anglaise qui signifie Maya : illusion. Je suis roi d'amour, roi d'éternité, Je suis principe solaire. Vous êtes moi. Au-delà du langage, au-delà de Ma bénédiction, Je vous apporte Ma Paix. Je vous apporte « Je Suis ». Vous êtes mes bien-aimés. Je Suis venu allumer votre lampe, car Je Suis la Flamme Eternelle qui brûle en chaque Être. A travers Ma guidance et Ma radiance, Je vous conduis à moi afin de vous conduire au Père. Je Suis vérité, Je Suis l'épée qui tranche. Je viens en cet instant, au-delà de la guidance et de la radiance que je vous apporte, vous inviter à vous tourner vers votre Je Suis. En cela, les mots et les phrases que J'emploierai seront concis, courts. Ma Voie est la Voie. Si maintenant des mots veulent s'exprimer, Je vous écoute.

Question quand votre venue sur Terre sera effective ?
Je Suis déjà venu. Je reviens maintenant en chacun de vous. La façon dont Je suis parti, Je reviendrai. Les mots les plus exacts, c'est que c'est vous qui viendrez à moi. Cela est imminent.

Question : comment venir à vous ?
En devenant moi. En parcourant mon chemin. En servant tous les autres. En aimant toute vie. En ne s'occupant de rien d'autre que d'Aimer. En allumant la Flamme de ton Temple, tu renaîtras en moi et Je renaîtrai en toi. En te faisant tout petit. En agrandissant ton âme et ton Esprit. En devenant pur. En devenant la Voie, la Vérité et la Vie, pour tous ceux que tes yeux toucheront et que tes paroles atteindront. En redescendant la tête au cœur. En mettant dans la tête ton cœur. En mettant en ton cœur, l'enfant. En proclamant et déclarant : Je Suis.

Question : comment se purifier ?
En se considérant déjà comme pure. En adoptant mes vêtements. En purifiant surtout et principalement ce qui sort de vous. Comme Je le disais, que votre regard soit sans opprobre. Que votre parole soit simple et juste. Que votre pensée soit saine, envers les autres et envers vous-même. Il s'agit d'une pureté d'intention. En considérant que ce qui est important est ce qui sort de vous plus que ce qui y entre. En acceptant votre Unité, votre Flamme et votre Divinité.

Question : vous venez d'évoquer le fait d'adopter vos vêtements. Pouvez-vous développer ?
Mes vêtements sont ceux qui ont été lavés dans le sang de l'agneau. Ce sont les habits de la résurrection, les habits de pureté. Mes vêtements sont ma vibration que Je suis venu révéler par mon histoire humaine. Vous devez vous vêtir de gloire, au-delà de la pureté. Vous devez vous vêtir du soleil qui chauffe et nourrit. Voilà ce que sont mes vêtements.

Question : « Ehieh » est semblable à « Je Suis » ?
Ehieh est la vibration originelle. C'est l'auto conscience de la divinité. La deuxième étape est le Je Suis, celui qui Est : Ehieh asher Ehieh, en toute langue, excepté la langue de la falsification du « I Am », la langue de ce que vous appelez votre commerce mondial. Du commerce avec les forces de l'Ombre.

Question : doit-on vous appelez Jésus ou Jéshua ?
L'important est l'appel que vous formulez avec le cœur et non avec les mots.

Question : que signifie s'identifier à vous ?
Cela signifie, comme Je disais, mettre tes pas dans mes pas. Me connaître comme Je te connais, me demander, à chaque instant, que mes yeux soient tes yeux, que mes mains soit tes mains, que ta Flamme et Ma Flamme ne fassent qu'une. Cela est appelé l'ultime combat car certaines zones d'ombres inhérentes à l'incarnation peuvent venir s'opposer à cela. Ce processus d'identification te permettra de me tuer en tant que modèle extérieur, afin de laisser apparaître ton authenticité. Ce chemin est identique pour tout être. Il s'agit de l'ultime combat, entre la volonté de vie et la volonté d'Eternité. Quand l'identification devient totale, le modèle n'a plus lieu d'être. Tu auras mangé mon Essence. Tu deviendras le Je Suis en totalité. Il n'y aura plus de différence ni de distance entre le Je Suis et toi. Ainsi en a-t-il été de nombreuses âmes qui ont suivi mon Chemin. Par humilité nombre d'entre eux n'ont pu l'affirmer mais l'ont manifesté, à travers la Présence. Il s'agit d'un sacrifice librement consenti. En disant Je Suis la Voie, la Vérité et la Vie qui conduit au Père. Cela a été une vérité absolue. Cela signifie aussi que, dans d'autres traditions, nombre d'êtres ont vécu ce meurtre, ce sacrifice et ont endossé mes habits. Même s'ils n'ont pas porté mon nom, ils étaient moi. Il faut comprendre que la distance que vous mettez entre votre Flamme et ma Flamme, représente la distance qui nous sépare. Au fur et à mesure que cette distance devient coïncidence, que ma Flamme couvre votre Flamme, vous portez mes vêtements. Vous êtes le dépositaire du « Je Suis », en toute humilité.

Question : cela correspond à être un Guerrier de Lumière ?
Le Guerrier de Lumière lutte pour la Lumière. Christ est Lumière. L'étape est celle qui succède à celui du Guerrier de Lumière. Dans l'ordre des hiérarchies, le Guerrier de Lumière Mickaël vient avant Christ. Christ se contente d'être la Voie, d'être la Vérité, d'être la Vie. Sa Présence déclenche la guerre mais il n'est pas le Guerrier. La guerre de tous ceux qui refusent la Présence et qui, pourtant, la recherchent, peut-être plus avidement que ceux qui sont proches de Ma Flamme mais dont les blessures de Vie ont induit une peur de la Lumière. Ainsi donc il convient de ne pas juger, mais d'Aimer, toujours et sans relâche. Et de pardonner, car ils ne savent pas.

Question : Bouddha et vous-même êtes unis sur le même plan d'Amour ?
Je Suis uni à tous ceux qui, après moi, ont suivi mon chemin mais aussi qui, avant moi, ont précédé mon Chemin. Néanmoins, la totalité de mes vêtements n'a été accessible qu'après mon sacrifice et non pas ce qui a été antérieur à Moi.

Question : peut-on dire que la venue du Bouddha a été une préparation à votre propre venue ?
Il n'est pas le seul à avoir laissé une empreinte forte. Mais d'autres sont arrivés, ont précédé mon Chemin : Abraham, Isaac, Jacob, David, et ailleurs Mani et bien d'autres constituent les avatars de ma Présence, après. J'ai répondu à leur appel, à votre appel et mon sacrifice a sacralisé la planète et toute vie qui, après moi, y prendrai vie.

Question : votre proposition qui était « chaque fois que vous serez réunis trois en Mon Nom, je serai là » est toujours d'actualité ?
Toujours d'actualité, mais aujourd'hui, quand vous serez réunis face à moi, Je serai là. « Quand vous serez trois réunis en Mon Nom, Je serai parmi vous » est la phrase que J'ai prononcée. Je vous dis aussi : « quand vous serez Un réuni avec moi », Je serai avec vous.

Mes amis, encore une fois, Je vous donne Ma Paix. Soyez Unis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source :    www.autresdimensions.com.

Source: http://www.autresdimensions.com/article.php?produit=164

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 20:32

0yyj3510.jpg

Où l'âme est-elle située  ?

Où se situe ce trésor de Connaissance, de Sagesse et d'amour ? Elle se trouve partout en vous, elle n'a pas un point bien défini, - quoique vous pourriez également la situer dans votre Soleil intérieur - mais considérez qu'elle inonde totalement votre corps de matière.

Imaginez que c'est une petite sphère de lumière plus ou moins importante qui peut s'expanser ou se contracter et qu’elle va dans tout votre corps en toute liberté et aussi au-delà de votre corps. Elle bouge sans arrêt, elle n'est pas immobile. Elle peut l’être, certes, mais elle bouge. L'âme vous donne la vie ! Sans sa réalité, si elle quittait votre corps tout à l'heure, il n'aurait plus de vie, tout simplement.

Où chercher la Connaissance ? Dans l'âme ! Comment accéder à votre âme ? En lui parlant, en la reconnaissant en vous !

Vous ne pouvez pas savoir l'aide qu'elle peut apporter aux humains, à l’aide qu’elle peut vous apporter, parce que l'âme c'est vous, c'est vous dans l'ignorance de ce que vous êtes réellement. Bien sûr, vous le savez intellectuellement, mais vous ne ressentez pas sa vibration car votre conscience n’est pas libérée.

Alors pour vous faciliter l'accès à cette mémoire fabuleuse, parlez à votre âme et demandez-lui de libérer la connaissance qui vous sera utile pour votre fin de parcours. Soyez certain qu'elle vous entend puisqu’elle vous, puisqu’elle est une autre partie de vous-même que vous n'avez pas encore investiguée car ce n'était pas le but de votre incarnation.

Maintenant tout change, les paramètres changent, les réalités changent, vous allez vers d'autres réalités beaucoup plus subtiles mais beaucoup plus profondes, vous n'avez plus besoin des mêmes outils. Plus vous évoluerez, plus vous aurez de nouveaux outils à votre disposition. Dans votre âme, se trouve tous les outils qui vous seront nécessaires dans tous les prochains cycles, dans le prochain cycle qui est très proche, et également dans les autres cycles. 

N'oubliez pas que l'âme donne des informations diluées à votre Divin et que votre Divin, votre Soi Divin, communique également à l'âme les connaissances divines. Dans votre Divin, il y a la connaissance de l'univers, puisque votre Divin est une particule de la Source. Donc l'échange ne se fait pas que dans une seule direction, l'échange ne se fait pas que de votre âme et votre Divin, il se fait également de votre Divin à votre âme et de votre âme à vous-même.

Alors que devez vous faire ? Pourquoi cette séparation ? Pourquoi, la conscience humaine, la conscience spirituelle (l'âme) et la conscience divine (le Divin) ? Pourquoi cette séparation ? Croyez vous qu'elle est encore utile? Ne souhaitez- vous pas vivre l'harmonie, l’unité, votre totalité ?

Demandez-les, mais avant que cela ne puisse être, il faudra que vous ayez encore beaucoup nettoyé. Tant que la partie inférieure de vous même (la partie qui œuvre dans la densité) n'aura pas suffisamment été épurée, nettoyée, l'accès à sa totalité lui sera freiné.

Alors dans vos méditations, parlez à vote âme, parlez à votre Divin, demandez l'unité entre les trois parties de ce que vous êtes réellement, essayez d'élever votre conscience vers ce qu'il y a de plus beau en vous, ne restez pas coincé en permanence dans votre petite humanité.

Votre petite humanité, certes, a eu beaucoup d'importance, car elle vous a permis d'agir, elle vous a permis d'œuvrer, de réaliser des choses merveilleuses, de comprendre, d'aimer, d'aimer humainement, mais aussi d'avoir le désir profond d'aimer au-delà de l'humain. Plus vous aimerez au-delà de l'humain, plus vous vous rapprocherez de votre totalité.

Tout ceci est d'une grande importance, peut être allons-nous trop vite, mais si nous vous en parlons c'est que nous pensons que vous pouvez le comprendre.

Ne soyez plus divisé en vous-même, ayez conscience de l'unité, ayez conscience de ce que vous êtes au-delà de l'humain, ayez conscience que ce que vous vivez, que ce que vous voyez de vous-même n'est qu'une apparence, n'est qu'une illusion, n'est qu'un vêtement.

Bien sûr, parfois, ce vêtement vous crée des problèmes, mais demandez, dans n'importe quelle circonstance, de l'aide aux parties les plus subtiles de vous même, c'est-à-dire à votre Divinité, à votre Soi Supérieur qui vit dans l'incréé et en vous, petite partie humaine qui vit dans la densité, que l'unité se fasse le plus vite possible. Bien sûr, cela ne se fera pas comme un coup de baguette magique, mais préparez le terrain !

Le basculement avoir lieu beaucoup plus vite que vous ne le pensez, qu’il se fasse au niveau de l'individu, au niveau de l'humanité ou au niveau de la planète entière. Aujourd'hui c'est aujourd'hui, demain est un autre jour avec tout ce que cela comporte de vécus individuels, collectifs ou planétaires.

Demain tout peut être totalement différent pour vous et pour toute vie quelle qu’elle elle soit, alors si dès aujourd'hui vous acceptez ce que vous êtes réellement tout sera beaucoup plus facile. Vous ouvrirez les portes intérieures et vous ouvrirez également les portes sur l'univers.

Même si le temps vous paraît long, même si vous n'avez pas l'impression que tout change autour de vous, sachez que beaucoup de choses changent dans votre corps, beaucoup de choses changent dans votre conscience humaine, et le rapprochement de votre âme et de votre Divinité se fait de plus en plus.

Vous pouvez également parler à votre corps. Il est important de le remercier parce qu'il a été un très bon serviteur, le serviteur de votre âme, et l'outil de vos expériences. Ce corps souvent a souffert, il n'a pas toujours été compris et aimé comme il le désirait. Combien d'êtres humains maltraitent profondément leur corps avec les drogues et d’autres choses. Nous ne sommes pas là pour juger, bien évidement, mais chacun de vous doit pouvoir comprendre qu'il doit être vigilant, aimant et respectueux avec son corps.

Lorsque vous êtes venu sur ce monde, il vous a été donné un outil précieux, et il vous a été demandé d’en prendre soin. Lorsque vous quitterez ce monde, la question suivante pourra vous être posée : «  As-tu bien pris soin de l'outil merveilleux qui a été mis à ta disposition pour expérimenter la vie sur ce monde ? As-tu seulement eu conscience de l'outil qui a été mis à la disposition de ton âme pour expérimenter la vie ? »

Ceci est d’une grande importance ! Le respect de votre corps, le respect de la vie, le respect de tout ce qui vous entoure font également partie de l'Amour. Sans respect, il n'y a pas d'Amour et dans l'Amour il y a toujours le respect ! »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 10:17

les forces pensées ou égrégores et les formes pensées du corps

Source: http://www.youtube.com/watch?v=7QF9IWDDvIo

 

Vidéo-Conférence sur les formes-pensées avec Anne Givaudan,

Source: http://www.youtube.com/watch?v=Kjub5ymHNzE&feature=related

 

Cristalain.

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 08:45
Trimurti.jpg 

 

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

 

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : "Enterrons la divinité de l’homme dans la terre." Mais Brahma répondit : "Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera."

 

Alors les dieux répliquèrent : "Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans."

 

Mais Brahma répondit à nouveau : "Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface."

 

Alors les dieux mineurs conclurent : "Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour."

 

Alors Brahma dit : "Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher."

 

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

 

Diffusé par: http://www.corps-esprit.net/article-ou-se-situe-la-divinite-humaine-legende-hindoue-109033851.html

 

Source: http://lobsangsonam.over-blog.com/article-ou-est-la-divinite-de-l-homme--40801818.html

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

La Divinité de l'homme se trouve dans la chambre secrète du Coeur Sacré.

Cristalain.

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 10:30

Ascension Spirituelle en live 1 Maître ascensionné
envoyé par Yahn25. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Source: http://www.dailymotion.com/video/x9xb06_ascension-spirituelle-en-live-1-maî_news



Ascension Spirituelle en live 2 Fabrice Palmer
envoyé par Yahn25. - L'info video en direct.
Source: http://www.dailymotion.com/video/x9xe3k_ascension-spirituelle-en-live-2-fab_news


Ascension Spirituelle en live 3 Guide spirituel
envoyé par Yahn25. - L'actualité du moment en vidéo.
Source:http://www.dailymotion.com/video/x9xams_ascension-spirituelle-en-live-3-gui_news
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Merci à Fabrice Palmer pour ces Vidéos pleines d'Amour et de Lumière et pour sa contribution à l'élévation des consciences et à l'Ascension de notre Humanité et de notre Mère Terre qui en cette période, souhaite enmener le maximum de ses enfants dans les dimensions supérieures 4D/5D...
Rediffusion de ces vidéos enrichissantes toujours d'actualités et importantes en cette période d'éveil.
A lire et relire... 
 Cristalain.
Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 10:02
 
 
Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 12:59

2566.jpg

 

Mes Très Chers Enfants de la Terre, Je suis Marie, Mère de Jésus et Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui à travers Soraya qui n’a pas pris de message pour Moi depuis longtemps n’est ce pas ?

 

Je souhaite vous rappeler à quel point il est important, pour chacun, de se rappeler l’Amour que Je vous porte et qui vous envahit dès lors où vous vous rappelez que Marie, Mère de Jésus sera toujours disponible pour celui et celle qui me sollicitera.

 

Je sais que vous êtes nombreux et cela ne m’empêche pas d’être là où Je suis demandée et de vous inonder de tout mon Amour mes Chers Enfants de la Terre.

 

Il n’y a pas un moment où Je n’agis pas à vos côtés et comme vous le savez, Nous sommes en tout temps à vos côtés, maintenant bien plus qu’avant.

 

Le temps, pour Nous, d’Agir (Vous et Moi - Vous et Le Monde Divin) est venu.

 

Notre Alliance vient renforcer la Force de chacun et contribue, ainsi, à établir sur Terre une « manifestation divine et commune », particulière, qui s’amplifie chaque jour.

 

Beaucoup d’entre vous le savent, le sentent et le manifestent dans leur façon de se comporter, d’agir et d’aimer.

 

Cela est le signe que vous avez su et savez vous préparer à accueillir en vous la Nouvelle Energie qui vous pare à des jours nouveaux.

 

Nous nous réjouissons de vous voir si réjouis de votre évolution et fusionner avec Nous lors de nos différentes manifestations par-ci, par-là.

 

Soyez fiers de ce que vous devenez et restez humbles devant ce que vous apportez à tous ceux qui vous sollicitent pour les aider à avancer à vos côtés où de leur côté.

 

Nous ne cesserons jamais de vous guider vers votre propre aboutissement Très Chers Enfants de la Terre et Nous nous manifestons à vous de différentes manières.

 

Ils sont nombreux ces Travailleurs de Lumière qui agissent à nos côtés et chacun à la possibilité de vous aider à voir plus clair en vous et vous aider à comprendre ce qui est difficile, parfois, pour certains, de comprendre avec la vision d’un Humain.

 

Nous vous aimons d’un Amour profond et inconditionnel. Ne soyez donc pas gênés de demander de l’aide car elle vous sera précieuse en ces temps particuliers Très Chers Enfants de la Terre.

 

Je vous retrouverai prochainement et de temps en temps Je vous rappellerai, à travers Soraya, à quel point Je vous aime et vous chéris.

 

Marie, Mère de Jésus.

 

Source: http://www.everyoneweb.fr/lasource.medium.coach/

Repost 0
Published by Cristalain - dans Spiritualité
commenter cet article