Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007

Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 20:46

APPEL D'URGENCE A TOUS LES MEDIAS

Lettre aux médias

Mesdames, Messieurs les Rédactrices et Rédacteurs en Chef, Mesdames et Messieurs les Journalistes,

Devant la gravité et l'urgence de la situation mondiale, nous, citoyens, dénonçons et accusons publiquement l'ensemble des médias, radios, télévisions, journaux, l'ensemble de ceux qui ont leur carte de journalistes, de ne pas faire leur travail d'investigation et de rester muets devant le génocide qui se prépare et que tous connaissent.

NOUS VOUS ACCUSONS DE NON-ASSISTANCE À POPULATION EN DANGER.

NOUS VOUS ACCUSONS DE COMPLICITÉ DE GÉNOCIDE PLANÉTAIRE.

Beaucoup d'associations, beaucoup de citoyens indépendants font un travail d'information remarquable, mais malheureusement marginal. Toutes les informations sont sur internet. Le travail est mâché ! Il n'y a que vous, grands médias, qui pouvez les officialiser, qui pouvez encore agir avant qu'il ne soit trop tard.

EN VOTRE ÂME ET CONSCIENCE, LE FEREZ-VOUS ?

Nous nous adressons non seulement au journaliste, mais aussi à l'humain derrière ce journaliste.

  • Tous vous savez qu'un gouvernement mondial est en train de se mettre en place.
  • Tous vous savez que ce gouvernement mondial se sert actuellement de l'OMS pour instaurer une dictature planétaire.
  • Tous vous savez que l'OMS est financée par les laboratoires qui fabriquent les vaccins et par les banques Rockfeller et Rotschild qui sont les moteurs de ce gouvernement mondial.
  • Tous vous savez que la grippe porcine n'est qu'un prétexte à vacciner les populations avec des produits dangereux, voire mortels.
  • Tous vous savez que lun des buts du gouvernement mondial est la dépopulation.
  • Tous vous savez ce qui se passe actuellement aux USA en ce qui concerne la vaccination forcée.
  • Tous vous savez qu'il existe 800 camps de concentration aux USA, prêts à être utilisés.
  • Tous vous savez que 500 000 cercueils sont entreposés aux USA prêts à être utilisés.
  • Tous vous savez que des fosses communes sont en train d'être creusées dans plusieurs pays.
  • Tous vous savez que le carnage a commencé en Ukraine.
  • Tous vous savez que la France est prête à une vaccination de masse obligatoire.
  • Tous vous savez que les lois sont prêtes pour que l'état d'urgence soit déclaré en France et dans les autres pays (loi martiale serait un nom plus approprié).

QUE FAITES-VOUS ?

QU'AVEZ-VOUS L'INTENTION DE FAIRE ?

QUAND ALLEZ-VOUS LE FAIRE ?

Allez-vous regarder les populations mourir sans rien dire alors que vous avez le pouvoir d'intervenir ?

Demain, si toutes les rédactions des radios, télévisions, journaux, se mettent d'accord pour publier tout ce qui est connu sur le gouvernement mondial et ses agissements, aucun de vous ne risquera rien, parce que l'effet de masse vous mettra à l'abri de toute représailles.

Vous savez tous que c'est vous, les grands médias, qui détenez le pouvoir de faire tomber les têtes, de révéler au grand jour toutes les horreurs qui sont en train de se perpétrer.

POURQUOI NE LE FAITES-VOUS PAS ?

PAR QUI ÊTES-VOUS PAYES ?

QUI PARMI VOUS OSERA REVELER LES PRESSIONS EXERCEES SUR VOUS ?

Et enfin...

ARRIVEZ-VOUS ENCORE À DORMIR L'ESPRIT TRANQUILLE TOUTES LES NUITS ?

Vous êtes aujourd'hui le dernier recours d'une population en sursis. Nous comptons sur vous, nous comptons sur votre humanité personnelle. Merci.

Nous demandons à tous les gens qui liront ce message de le diffuser au maximum, de l'envoyer en masse à tous les journaux, radios, télévisions, afin que notre SOS soit entendu et relayé par les medias du monde entier. Diffusez également auprès de vos élus et associations.

Même s'il n'existe qu'une chance sur un million pour qu'un journaliste ose parler, cette chance existe.

Il ne nous reste que quelques jours.... c'est aujourd'hui qu'il faut agir !

Par grippette

source: lepost.fr

Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 22:14


Un jour, un chercheur en vaccinologie a vu son collègue perdre son enfant à la suite d’une vaccination. Le doute s’est insinué, et la réalité a fait le reste. Aujourd’hui à la retraite, il dévoile les dessous de l’une des plus grandes escroqueries de notre temps. ©Jon Rappoport - Traduction : Christèle Guinot - Interview issue du magazine Nexus. « Je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges ».

Jon Rappoport : Combien de temps avez-vous travaillé sur les vaccins ? Dr Mark R. :
Longtemps. Plus de dix ans. JR Vous étiez jadis convaincu que les vaccins étaient le signe d’une bonne médecine. Dr MR Oui, c’est vrai. J’ai contribué à l’élaboration de quelques vaccins. Je ne vous dirai pas lesquels. JR Pourquoi ? Dr MR Je veux préserver ma vie privée. JR Vous pensez donc que vous pourriez avoir des problèmes si vous vous montriez au grand jour ? Dr MR Je pense que je pourrais perdre ma retraite. JR Pour quelles raisons ? Dr MR Les raisons importent peu. Ces gens ont les moyens de vous attirer des ennuis, quand vous avez jadis été « membre du Club ». Je connais une ou deux personnes qui ont été placées sous surveillance, qui ont été harcelées. JR Harcelées par qui ? Dr MR Le FBI. JR Vraiment ? Dr MR - Bien sûr.. Le FBI utilisait d’autres prétextes. Et le fisc peut débarquer, lui aussi.

JR Vive la liberté d’expression.

Dr MR Je faisais « partie du petit cercle fermé ». Si maintenant je me mettais à citer des noms et à porter des accusations contre tel ou tel chercheur, je risquerais d’avoir des ennuis. JR Croyez-vous que les gens devraient avoir le droit de choisir de se faire vacciner ou pas ? Dr MR Sur un plan politique, oui. Sur un plan scientifique, les gens ont besoin d’être informés de façon à pouvoir faire le bon choix. C’est une chose de dire qu’il est bon de laisser le choix. Mais si tout n’est que mensonge, comment choisir ? D’autre part, si la FDA était dirigée par des gens honorables, ces vaccins ne seraient jamais autorisés. Ils seraient étudiés jusque dans leurs moindres détails. JR Il y a des historiens médicaux qui affirment que le déclin global des maladies n’est pas dû aux vaccins. Dr MR Je sais. Pendant longtemps je n’ai pas tenu compte de leur travail. JR Pourquoi ? Dr MR Parce que j’avais peur de ce que j’allais découvrir. Ma tâche consistait à mettre au point des vaccins. Mon gagne-pain dépendait de la poursuite de ce travail. JR Et ensuite ? Dr MR J’ai mené ma propre enquête. JR Quelles conclusions en avez-vous tirées ? Dr MR Le déclin de la maladie s’explique par l’amélioration des conditions de vie. JR Quelles conditions ? Dr MR De l’eau plus propre. Des systèmes d’égout élaborés. La nutrition. Des aliments plus frais. Une baisse de la pauvreté. Il y a beau y avoir des germes partout, quand on est en bonne santé on ne contracte pas les maladies aussi facilement. JR Qu’avez-vous ressenti au terme de votre enquête ? Dr MR Du désespoir. J’ai pris conscience que je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges. JR Y a-t-il des vaccins plus dangereux que d’autres ? Dr MR Oui. Le DTC (diphtérie-tétanos-coqueluche), par exemple. Le ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Mais certains lots sont plus dangereux que d’autres. En ce qui me concerne, je pense que tous les vaccins sont dangereux. JR Pourquoi ? Dr MR Pour plusieurs raisons. Ils entraînent le système immunitaire humain dans un processus qui a tendance à affaiblir l’immunité. Ils peuvent véritablement provoquer la maladie qu’ils sont censés prévenir. JR Pourquoi citons-nous des statistiques qui semblent prouver que les vaccins ont brillamment réussi à éradiquer des maladies ? Dr MR Pourquoi ? Pour donner l’illusion que ces vaccins sont utiles. Si un vaccin supprime les symptômes visibles d’une maladie telle que la rougeole, tout le monde s’imagine que ce vaccin est une réussite. Mais, sournoisement, le vaccin peut porter atteinte au système immunitaire lui-même. Et s’il provoque d’autres maladies par exemple, une méningite ce fait est dissimulé, parce que personne ne croit le vaccin capable d’une telle chose. Le lien passe inaperçu. JR On dit que le vaccin contre la variole a éradiqué la maladie en Angleterre. Dr MR Oui. Mais lorsque vous étudiez les statistiques disponibles, les choses apparaissent sous un jour différent. JR C’est-à-dire ? Dr MR Il y avait des villes d’Angleterre où des gens non vaccinés n’attrapaient pas la variole. Il y avait des endroits où des gens vaccinés connaissaient une épidémie de variole. Et la variole était déjà en voie de disparition avant que le vaccin ne soit introduit. JR Vous êtes donc en train de dire que l’on nous a raconté des histoires. Dr MR Oui. C’est exactement ce que je suis en train de dire. C’est une histoire montée de toutes pièces pour convaincre les gens que les vaccins sont invariablement efficaces et inoffensifs.

Une contamination omniprésente JR Bon, vous avez travaillé dans des laboratoires où la pureté est un aspect dont il faut tenir compte. Dr MR Le public pense que ces laboratoires, ces unités de production, sont les endroits les plus propres du monde. C’est faux. La contamination est omniprésente. Vous avez toutes sortes de débris qui s’introduisent dans les vaccins. JR Par exemple, le virus simiesque SV4O se glisse dans le vaccin antipoliomyélitique. Dr MR Eh bien oui, cela est arrivé. Mais ce n’est pas de cela que je veux parler. Le SV4O s’est introduit dans le vaccin antipoliomyélitique parce que ce vaccin a été fabriqué à partir de reins de singes. Mais je veux parler d’autre chose. Des réelles conditions de travail en laboratoire. Des erreurs. Des erreurs dues à un manque d’attention. Le SV40, que l’on a plus tard trouvé dans des tumeurs cancéreuses… était ce que j’appellerais un problème structurel. C’était un élément reconnu du processus de fabrication. Si vous utilisez des reins de singes, vous ouvrez la porte à des germes dont vous ignorez la présence dans ces reins. JR D’accord, mais laissons provisoirement de côté cette distinction entre les différents types de contaminants. Quels contaminants avez-vous découverts au cours de vos longues années d’activité au sein de l’industrie des vaccins ? Dr MR Je vais vous donner quelques exemples de ce que j’ai trouvé, et aussi de ce que certains de mes collègues ont découvert. En voici une liste partielle. Dans le vaccin contre la rougeole Rimavex , nous avons trouvé divers virus aviaires. Dans le vaccin antipoliomyélitique, nous avons trouvé l’acanthamoeba, qui est une amibe dite « dévoreuse de cerveau ». Le cytomégalovirus simiesque dans le vaccin antipoliomyélitique. Le virus spumeux simien dans le vaccin antirotavirus. Des virus de cancers aviaires dans le vaccin ROR. Divers microorganismes dans le vaccin contre l’anthrax. J’ai trouvé des inhibiteurs enzymatiques potentiellement dangereux dans plusieurs vaccins. Des virus de canard, de chien et de lapin dans le vaccin contre la rubéole. Le virus de la leucose aviaire dans le vaccin contre la grippe. Un pestivirus dans le vaccin ROR. JR Entendons-nous bien sur ce point. Il s’agit là de contaminants n’entrant pas dans la composition des vaccins. Dr MR Exact. Et si vous essayez de chiffrer les préjudices que ces contaminants peuvent causer, eh bien, c’est difficile de le savoir parce qu’aucun essai n’a été réalisé, ou alors très peu. C’est la roulette russe. Vous prenez le risque. Par ailleurs, la plupart des gens ignorent que certains vaccins antipoliomyélitiques, certains vaccins d’adénovirus et certains vaccins contre la rubéole, l’hépatite A et la rougeole ont été fabriqués à partir de tissu de fœtus humain avorté. Il m’est arrivé de découvrir ce que je croyais être des fragments bactériens ainsi que le virus de la polio dans ces vaccins, qui pouvaient très bien provenir de ce tissu fœtal. Lorsque vous recherchez des contaminants dans les vaccins, vous pouvez tomber sur des choses qui sont étonnantes. Vous savez qu’elles ne devraient pas se trouver là, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit. J’ai trouvé ce que j’ai cru être un tout petit « fragment » de cheveu humain et aussi du mucus humain. J’ai découvert ce qui ne peut être appelé autrement que « protéine étrangère », ce qui pourrait vouloir dire à peu près tout et n’importe quoi. Il pourrait s’agir d’une protéine d’origine virale. JR Comment vos découvertes ont-elles été accueillies ? Dr MR En gros, on m’a dit « Ne t’en fais pas ; c’est inévitable ». Dans la fabrication des vaccins, on utilise divers tissus animaux, et c’est là que ce genre de contamination intervient. Bien entendu, je ne parle même pas des produits chimiques classiques tels que le formaldéhyde, le mercure et l’aluminium qui sont délibérément introduits dans les vaccins à titre de conservateurs]. JR Ces informations sont pour le moins atterrantes. Dr MR Oui. Et je ne parle là que de certains contaminants biologiques. Qui sait combien, encore, peuvent être décelés ? Les autres, nous ne les trouvons pas parce qu’il ne nous vient pas à l’idée de les chercher. Si l’on utilise du tissu, disons d’oiseau, pour fabriquer un vaccin, combien de germes potentiels peut-il y avoir dans ce tissu ? Nous n’en avons aucune idée. Nous n’avons pas la moindre idée de leur nature, ni des effets qu’ils pourraient avoir sur l’homme.

Faux postulats sur leur innocuité JR Et au-delà de la question de la pureté ? Dr MR Là, nous retombons sur cette idée erronée que se font les gens à propos des vaccins : à savoir, qu’ils stimulent de façon complexe le système immunitaire afin de créer les conditions d’immunisation contre la maladie. C ’est là que nous faisons erreur. Ça ne marche pas comme ça. Un vaccin est supposé « créer » des anticorps qui, indirectement, offrent une protection contre la maladie. Toutefois , le système immunitaire est bien plus vaste et va bien au-delà des anticorps et de leurs cellules « tueuses » respectives. JR Le système immunitaire, c’est quoi au juste…? Dr MR C’est vraiment le corps tout entier. Plus l’esprit. On pourrait dire que tout cela forme le système immunitaire. C’est pour ça, qu’au beau milieu d’une épidémie, on peut trouver des personnes qui restent en bonne santé. JR L’état de santé général est donc important. Dr MR Plus qu’important. Vital. JR Comment s’arrange-t-on pour nous présenter les statistiques des vaccins de façon trompeuse ? Dr MR Il y a de nombreuses façons de procéder. Par exemple, supposez que 25 personnes ayant été vaccinées contre l’hépatite B contractent l’hépatite. Eh bien, l’hépatite B est une maladie du foie. Mais bien des choses peuvent être appelées ‘maladie du foie’. On peut modifier le diagnostic. On a alors dissimulé la cause profonde du problème JR Et ça arrive ? Dr MR Tout le temps. Il faut que ça arrive, si les médecins partent automatiquement du principe que les personnes vaccinées ne contractent jamais la maladie contre laquelle elles sont désormais censées être protégées. Et c’est exactement de ce principe que partent les médecins. Vous savez, c’est un raisonnement circulaire. C’est un circuit fermé. Il n’admet pas d’erreur. Pas d’erreur possible. Si une personne qui a été vaccinée contre l’hépatite contracte l’hépatite ou quelque autre maladie, on exclut automatiquement tout lien avec le vaccin. JR Durant vos années de travail dans l’industrie des vaccins, combien de médecins de votre entourage ont admis que les vaccins posaient problème ? Dr MR Aucun. Il y en avait quelques-uns des chercheurs travaillant dans des compagnies pharmaceutiques] qui en privé remettaient en question ce qu’ils faisaient. Mais ils n’auraient jamais fait de révélations, pas même au sein de leur compagnie.

Pas de doutes, pas d’enquête JR Quel a été le tournant décisif pour vous ? Dr MR J’avais un ami dont l’enfant est mort après une injection du vaccin DTC. JR Avez-vous mené l’enquête ? Dr MR Oui, de façon informelle. J’ai découvert que cet enfant se portait à merveille avant la vaccination. Rien ne pouvait expliquer son décès, si ce n’est le vaccin. C’est là que j’ai commencé à avoir des doutes. Bien entendu, je voulais croire que l’enfant avait reçu un mauvais vaccin provenant d’un mauvais lot. Mais en examinant les choses plus en détail, j’ai découvert que ce n’était pas le cas dans cet exemple précis. J’étais aspiré dans une spirale de doutes qui ne faisaient que grandir au fil du temps. J’ai poursuivi mon enquête. J’ai découvert que, contrairement à ce que je pensais, les vaccins n’étaient pas testés de façon scientifique. JR Que voulez-vous dire ? Dr MR Par exemple, on ne réalise jamais d’étude à long terme sur un vaccin à l’aide d’un groupe témoin. Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas de suivi correct et approfondi, prenant en compte le fait que les vaccins peuvent provoquer, avec le temps, divers symptômes et de graves problèmes sortant du cadre de la maladie contre laquelle la personne a été vaccinée. Une fois encore, on part du principe que les vaccins ne peuvent pas entraîner de problèmes. Alors pourquoi se donner la peine de le vérifier ? En outre, ce que l’on appelle ‘réaction au vaccin’ est bien défini, de sorte que toutes les réactions indésirables sont censées survenir très vite après l’injection du vaccin. Mais cela n’a aucun sens. JR Pourquoi cela n’a-t-il aucun sens ? Dr MR Parce que le vaccin continue de toute évidence à agir dans le corps pendant une longue période après l’injection. Une réaction peut être progressive. La détérioration peut être graduelle. Des problèmes neurologiques peuvent apparaître au fil du temps. C’est d’ailleurs ce qui se passe, selon les dires mêmes d’une analyse traditionnelle. Alors pourquoi cela ne pourrait-il pas être le cas avec les vaccins ? Si un empoisonnement chimique peut survenir de façon progressive, pourquoi ça ne pourrait pas être le cas d’un vaccin qui contient du mercure ? JR Et c’est ce que vous avez découvert ? Dr MR Oui. On trouve des liens la plupart du temps. Ces liens ne sont pas parfaits. Mais si vous avez cinq cent parents dont les enfants présentent des lésions neurologiques dans l’année qui suit une vaccination, cela devrait suffire à déclencher une enquête intensive. JR Cela a-t-il suffi ? Dr MR Non. Jamais. Cela est très révélateur. JR C’est-à-dire ? Dr MR Les personnes qui mènent l’enquête ne cherchent pas vraiment à examiner les faits. Elles partent du principe que les vaccins sont inoffensifs. Par conséquent, lorsqu’elles daignent enquêter, elles mettent invariablement les vaccins hors de cause. Elles déclarent, « Ce vaccin est sans danger ». Mais sur quoi basent-elles leur jugement ? Sur des définitions et des idées qui lavent automatiquement le vaccin de tout soupçon. JR Il y a de nombreux cas où une campagne de vaccination a échoué, où les gens ont contracté la maladie contre laquelle ils ont été vaccinés. Dr MR Oui, il y a beaucoup d’exemples de ce genre. Et là on fait tout simplement abstraction des preuves. On n’en tient pas compte. Les spécialistes disent, et encore quand ils daignent s’exprimer, qu’il s’agit de cas isolés mais que globalement le vaccin s’est avéré sans danger. Mais si vous additionnez toutes les campagnes de vaccination où il y a eu des préjudices et des maladies, vous vous rendez compte qu’il ne s’agit pas de cas isolés. JR Avez-vous déjà abordé le sujet dont nous parlons avec des collègues lorsque vous étiez encore en activité dans l’industrie des vaccins ? Comment ont-ils réagi ? Dr MR Plusieurs fois, on m’a dit de me tenir tranquille. On m’a clairement fait comprendre que je ferais mieux de me remettre au travail et d’oublier mes états d’âme. Il m’est arrivé de susciter des réactions de peur. Certains collègues cherchaient à m’éviter. Ils redoutaient d’être déclarés « coupables par association ». Dans l’ensemble, cependant, je me suis tenu à carreaux. J’ai veillé à ne pas m’attirer de problèmes. JR Si les vaccins sont nocifs, pourquoi les administre-t-on ? Dr MR Tout d’abord, il n’y a pas de « si ». Ils sont nocifs. Ce qui est plus difficile, c’est de savoir s’ils font du mal aux personnes qui ne semblent pas en pâtir. Ensuite, on en arrive au genre de recherches que l’on devrait faire, mais que l’on ne fait pas. Les chercheurs devraient s’efforcer de découvrir une sorte de carte, ou d’organigramme, montrant exactement ce que les vaccins font dans le corps à partir du moment où ils y pénètrent. Ces recherches n’ont pas été menées. Quant à la raison pour laquelle on administre les vaccins, nous pourrions passer deux jours entiers rien qu’à. énumérer toutes ces raisons. Comme vous l’avez souvent dit, à différents niveaux du système, chacun a une bonne raison : l’argent, la peur de perdre son travail, le désir de gagner des bons points, le prestige, les récompenses, la promotion, un idéalisme mal inspiré, un certain automatisme, etc. JR Le battage entourant le vaccin de l’hépatite B semble un bon filon. Dr MR Je le pense, en effet. Affirmer que les bébés doivent se faire vacciner et puis, l’instant d’après, admettre qu’une personne contracte l’hépatite B en ayant des relations sexuelles et en partageant des seringues est une juxtaposition ridicule. Les autorités médicales essaient de se couvrir en disant qu’aux États-Unis environ 20.000 enfants contractent chaque année l’hépatite B par des « voies inconnues », c’est pourquoi tous les bébés doivent se faire vacciner. Je conteste ce chiffre de 20.000 et les prétendues études qui l’étayent. JR Andrew Wakefield, le médecin britannique qui a divulgué le lien entre le vaccin ROR et l’autisme, vient de se faire licencier de l’hôpital londonien où il travaillait. Dr MR Oui. Wakefield a fait un sacré bon boulot. Les liens qu’il a établis entre le vaccin et l’autisme sont stupéfiants… JR Je sais qu’à Hollywood, si une célébrité affirme publiquement qu’elle ne veut pas d’un vaccin, elle fiche sa carrière en l’air. Dr MR Hollywood est très étroitement lié au cartel médical. Il y a plusieurs raisons à cela, mais l’une d’entre elles est simplement que, dès qu’un acteur est célèbre, la moindre de ses déclarations peut avoir un énorme retentissement médiatique. En 1992, j’ai assisté à votre manifestation contre la FDA au centre ville de Los Angeles. Un ou deux acteurs se sont élevés contre la FDA. Depuis , rares sont les acteurs qui ont osé critiquer d’une façon ou d’une autre le cartel médical. JR Au sein des National Institutes of Health, quelle humeur règne-t-il, quel est l’état d’esprit général ? Dr MR Les gens se battent pour obtenir des subventions de recherche. Remettre en question le statu quo est bien la dernière chose qui leur viendrait à l’esprit. Ils se livrent déjà à une guérilla interne pour cet argent. Ils n’ont pas besoin de problèmes supplémentaires. C’est un système très isolé. Il repose sur l’idée que, somme toute, la médecine moderne est une formidable réussite sur tous les fronts. Admettre l’existence de problèmes systémiques dans un domaine ou un autre revient à jeter le doute sur l’entreprise toute entière. On pourrait alors penser que le NIH est le dernier endroit où l’on songerait à organiser des manifestations. Mais c’est exactement le contraire. Si cinq mille personnes venaient demander des comptes sur les véritables avantages de ce système de recherche, exigeant de savoir quels réels avantages les milliards de dollars engloutis dans cet organisme ont apporté au public en terme de santé, ce pourrait être le début de quelque chose. Cela risquerait de mettre le feu aux poudres. On pourrait avoir, si les manifestations se multipliaient, toutes sortes de retombées. Des chercheurs, quelques-uns du moins, commenceraient peut-être à laisser filtrer des informations. JR Que dire du pouvoir destructeur combiné d’un certain nombre de vaccins administrés aujourd’hui aux bébés ? Dr MR C’est une mascarade et un crime. Aucune étude approfondie n’a jamais été réalisée là-dessus. Là encore, on part du principe que les vaccins sont sans danger et, par conséquent, que n’importe quelle association de vaccins est elle aussi sans danger. Mais la vérité, c’est que les vaccins ne sont pas sans danger. Par conséquent, les dommages potentiels augmentent lorsque l’on administre beaucoup de vaccins sur une courte période. JR Ensuite, nous avons la saison de la grippe, en automne. Dr MR Oui. Comme s’il n’y avait qu’en automne que ces germes en provenance d’Asie affluaient vers les États-Unis ! Le public avale ça. Si ça arrive en avril, c’est un mauvais rhume. Si ça arrive en octobre, c’est la grippe. JR Regrettez-vous d’avoir travaillé toutes ces années dans l’industrie des vaccins ? Dr MR Oui. Mais après cette interview, je le regretterai un peu moins. Et je travaille autrement. Je divulgue des informations à certaines personnes lorsque je pense qu’elles en feront bon usage.

Aux fabricants de prouver l’innocuité des vaccins JR Quel message adressez-vous au public ? Dr MR Que la responsabilité d’établir l’innocuité et l’efficacité des vaccins incombe à ceux qui les fabriquent et autorisent leur usage. Tout simplement. Ce n’est ni à vous ni à moi d’en apporter la preuve. Et pour avoir des preuves, il faut des études à long terme bien conçues. Il faut un suivi approfondi. On doit interroger les mères et prêter attention à ce qu’elles disent sur leur bébé et sur ce qui leur est arrivé après une vaccination. On a besoin de tout ça - de choses qu’on n’a pas. JR Existe-t-il un moyen de comparer la fréquence relative de ces différents effets ? Dr MR Non. Parce que le suivi est insuffisant. On ne peut que spéculer. Sur une population de cent mille enfants qui se font vacciner contre la rougeole, si vous demandez combien attrapent la rougeole et combien développent d’autres problèmes dus au vaccin, vous n’avez pas de réponse fiable. C’est exactement ce que je suis en train de dire. Les vaccins sont des superstitions. Et avec les superstitions, on ne dispose pas de faits exploitables. On ne recueille que des histoires, dont la plupart ont pour but de conforter les gens dans leurs croyances. Mais, à partir de nombreuses campagnes de vaccination, nous pouvons reconstituer un récit qui révèle des choses très inquiétantes. Des gens ont subi des préjudices. Le préjudice est réel, il peut être profond et il peut conduire à la mort. Le préjudice ne se limite pas à quelques cas comme on a voulu nous le faire croire. Aux États-Unis, il y a des groupes de mères qui témoignent sur l’autisme et les vaccins pour enfants. Elles se font connaître et se lèvent lors des réunions. Elles essaient ni plus ni moins de combler le vide qui a été créé par les chercheurs et les médecins qui s’en lavent les mains. JR Avec du recul, pouvez-vous vous remémorer une bonne raison de dire que les vaccins sont une réussite ? Dr MR Non, aucune. Si j’avais un enfant aujourd’hui, la dernière chose que je permettrais serait bien de le faire vacciner. J’irais vivre dans un autre État s’il le fallait. Je changerais de nom. Je disparaîtrais avec ma famille. Je ne dis pas que je serais obligé d’en arriver là. Il y a des moyens plus distingués de contourner le système, si l’on sait s’y prendre. Vous pouvez être dispensé, dans chaque état, pour des raisons religieuses et/ou philosophiques. Mais si les choses se corsaient, je n’hésiterais pas à partir. JR Et pourtant il y a partout des enfants qui se font vacciner et semblent en bonne santé. Dr MR C’est le mot ! Qui « semblent » ! Qu’en est-il des enfants incapables de se concentrer sur leurs études ? Qu’en est-il des enfants qui piquent régulièrement des colères ? Qu’en est-il des enfants qui ne sont pas vraiment en possession de toutes leurs facultés mentales ? Je sais que ces choses ont diverses origines, mais les vaccins en sont une. Je ne prendrais pas le risque. Je ne vois aucune raison de prendre ce risque. Et franchement, je ne vois aucune raison de laisser le gouvernement avoir le dernier mot. Au vu de mon expérience, l’expression ‘médecine étatique’ est en soi contradictoire. C’est l’un ou l’autre, mais pas les deux. JR Les règles du jeu sont donc équitables. Dr MR Oui. Laissez ceux qui le veulent se faire vacciner. Laissez ceux qui s’y opposent les refuser. Mais, comme je l’ai dit plus tôt, on ne peut parler de règles équitables si les dés sont pipés. Et lorsqu’il s’agit des bébés, ce sont les parents qui prennent toutes les décisions. Ces parents ont besoin d’une bonne dose de vérité. Que dire de l’enfant dont j’ai parlé oui est mort du vaccin DTC ? Sur quelles informations ses parents se sont-ils basés ? Je peux vous dire qu’ils y ont longuement réfléchi. Ce n’étaient pas des informations authentiques. JR Les responsables de la communication médicale, de concert avec la presse, effraient les parents à coup de scénarios catastrophes sur ce qui va arriver si leurs enfants ne se font pas vacciner. Dr MR Ils laissent entendre que c’est criminel de refuser le vaccin. Cela équivaut à être de mauvais parents. C’est en étant mieux informé que l’on peut combattre cela. Ce n’est jamais facile de lutter contre les autorités. Et il n’y a que vous pour décider de le faire ou pas. À chacun de choisir son camp. Le cartel médical aime ce genre de pari. Il est à peu près certain que la peur l’emportera.

Voir le décryptage du vaccin H1N1 sur TF1

videos.tf1.fr (2 mn)

Le virus utilisé dans le vaccin H1N1 est issu de manipulations génétiques

Personne ne sait ce qu'il va devenir dans l'organisme et au contact d'autres virus, d'autant que les études n'ont "pas été faites", et que le virus d'origine était lui même artificiel.

Sans parler des virus ou résidus de virus, indésirables, mais présents par le fait même du procédé de fabrication

Et TF1 ne montre que la préparation des vaccins à partir des œufs, pas ceux de Baxter, à partir de reins du singe vert

Les produits utilisés pour la préparation du vaccin et ses adjuvants sont notamment :

Du formol, nécrosant des cellules, classé en 2004 comme cancérigène certain.

Un détergent (!)

Du mercure, important poison, très toxique, principal pourvoyeur d'autisme.

Un ou des antibiotiques...

Du squalène , il est responsable de stérilité et de maladies auto-immunes, dont le syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative).

Mais TF1 a oublié l'aluminium, utilisé par certains des fabricants de ce vaccin là, et responsable de multiples troubles et maladies, dont l'Alzheimer.

Sans parler d'autres produits ou "additifs" possibles, sinon probables, injectés à l'occasion de cette "opération"...

source: nuage-egaun.spaces.live.com

Diffusé par: http://www.choix-realite.org
Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 23:04
Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 09:40

BAXTER et centres de vaccination = ASS.....S



param name="allowScriptAccess" value="always">
BAXTER et centres de vaccination = ASS.....S
envoyé par ZOR22. - L'actualité du moment en vidéo.
 

Merci à Jane Bürgermeister.

Lien pour cette vidéo: dailymotion.com

Lien blog: collectifcitoyensdumonde.hautetfort.com

Lien d'un extrait de celle-ci : dailymotion.com

Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:26


Remarque préliminaire : je rappelle que je vous envoie ce courriel de ma propre initiative. Je ne sers les intérêts de personne et je mène cette action bénévolement. Ma seule motivation est de réveiller ceux qui aspirent à vivre libres, indépendants et autonomes. Et pour cela, il faut vivre informé ! Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Mais de vérifier les informations que je vous donne. Et de tirer vos propres conclusions.

Par ailleurs, ne perdez pas votre temps (comme le font certains) à chercher à savoir qui est ce Jean-Jacques Crèvecoeur. Mais si vous y tenez, rendez-vous sur mon site : jean-jacques-crevecoeur.com . Je revendique juste le droit de poser des questions fondées sur des lectures et des recherches que j’ai effectuées ces derniers mois à propos de ce projet de vaccination massive. Je revendique aussi la liberté de choisir la manière dont je veux prendre soin de ma santé, en toute souveraineté. Et prendre soin de moi, ça implique aussi la manière dont je choisis les risques que je veux courir et ceux que je ne veux pas courir.

Informations pratiques

•comme nous avons été complètement débordés par les courriels que nous avons reçus (plus de 5.500 courriels reçus en 20 jours), nous vous demandons de prendre quelques instants pour vous inscrire vous-même sur notre liste d’envoi, même si vous recevez déjà nos courriels directement (ça nous fera gagner des dizaines d’heures de travail pour transférer vos adresses dans notre base de données). Pour ce faire, cliquez sur ce lien : jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=85&Itemid=76]] ; •ceci est mon cinquième courriel concernant le dossier de la grippe A H1N1. Si vous souhaitez relire ou diffuser les courriels précédents, sachez qu’ils seront en ligne sur mon tout nouveau site dès le mardi 6 octobre 2009 au jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=79&Itemid=97]] ; •mon nouveau site Internet est en ligne depuis ce jeudi 1er octobre. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour mettre en ligne, le plus rapidement possible, les informations les plus pertinentes dont vous pourriez avoir besoin pour vous-même, poursuivre votre travail d’information dans votre entourage. Bientôt, les premières vidéos seront également disponibles gratuitement, pour que vous puissiez diffuser d’une autre manière ; •je cherche des traducteurs bénévoles pour traduire mes courriels en néerlandais, en espagnol, en italien, en allemand et en anglais. Car aujourd’hui, j’ai des demandes qui me viennent du monde entier. Merci de me contacter personnellement pour prendre un arrangement à promethee@videotron.qc.ca. Merci •comme vous le lirez ci-dessous, nous sommes en train de gagner la bataille de l’information, grâce aux centaines de milliers de personnes qui relaient les informations émises par quelques lanceurs d’alerte et quelques chercheurs courageux et engagés. Tel est aussi mon engagement. Plus que jamais, je vous demande de faire votre part : diffusez ces informations à tout votre carnet d’adresses, sur vos blogs et vos sites Internet. C’est votre vie et votre liberté qui sont en jeu.

Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement, inscrivez-vous pour recevoir les prochains courriels : jean-jacques-crevecoeur.com

Chers amis,

Vous êtes extrêmement nombreux à m’avoir écrit depuis un mois. 5.500 courriels, parfois très longs, pour me remercier et m’encourager dans ma démarche. J’ai de bonnes nouvelles pour vous ! Les grands de ce monde sont de plus en plus inquiets de l’ampleur que prend le mouvement de protestation contre les campagnes de vaccination obligatoire. Tous les sondages indiquent que ceux qui refuseront cette vaccination contre la grippe A (H1N1) dépassent maintenant les 50 % ! Qu’il s’agisse des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, mais aussi de ces innombrables citoyens silencieux qui ont, d’ores et déjà pris leur décision, en conscience. Et cela, en soi, c’est déjà une victoire de l’intelligence des individus, face à une élite qui se croit supérieure et qui se perd dans sa suffisance, ses mensonges et ses contradictions.

Comme le disait Hegel : « dans la relation maître – esclave, lorsque l’esclave meurt, le maître disparaît ». N’oublions jamais que si, aujourd’hui, certains individus se croient déjà les maîtres du monde, c’est parce qu’ils ont trouvé suffisamment de gens dociles qui leur ont donné leur pouvoir, dans un mouvement de servitude volontaire (pour reprendre les termes du philosophe Étienne de la Boétie). N’oublions pas que nous pouvons, du jour au lendemain, mettre cette élite à nu, en reprenant simplement notre propre puissance individuelle et en leur tournant le dos.

Comme je vous le disais dans mon précédent courriel, nous sommes en train de gagner la bataille de l’information. J’en veux pour preuves quelques éléments, anecdotiques sans doute, mais très révélateurs :

•en dix jours, j’ai été l’invité de plus de dix émissions de radio et de cinq émissions de télévision. Les journalistes commencent à se rendre compte que quelque chose cloche dans cette mise en scène d’une pandémie qui n’existe même pas ! •quelques journalistes commencent à s’acharner sur moi, en tentant de me faire passer pour un promoteur de la théorie du complot. Par contre, ces mêmes journalistes évitent soigneusement de discuter ou de relayer les questions légitimes que je pose et qui ne trouvent, malheureusement, aucune réponse satisfaisante dans les propos des autorités sanitaires, politiques ou médicales. Quand on n’a pas d’arguments à opposer à un adversaire, on tente de s’en prendre à lui, en le discréditant, en l’isolant et en le ridiculisant. C’est ce qui est en train de se passer ici au Québec, et c’est très bon signe. •les représentants officiels se plaignent que leurs efforts pour convaincre le public de l’utilité de se faire vacciner sont mis à mal par notre travail d’information. Voici ce que disait un journal de Montréal, hier : « Depuis plusieurs semaines, des pétitions contre une vaccination de masse, des doutes sur les effets secondaires du vaccin ainsi que des allégations de complot au profit des sociétés pharmaceutiques se sont multipliés et ont malmené les efforts du gouvernement à convaincre la population de l'importance de se faire vacciner contre le virus de la grippe A (H1N1). » On aurait presque envie de les plaindre. Quand on pense qu’ils investissent des millions de dollars pour convaincre une population et que nous, qui n’avons pas de moyens, nous sommes en mesure de les inquiéter ! C’est quand même très encourageant, à propos de l’intelligence des humains !

Mais trop de personnes sont encore déstabilisées par le matraquage médiatique autour de cette pandémie, matraquage pourtant en total décalage avec la réalité vécue au quotidien. Personne ne meurt, presque personne n’est malade. Pourtant, on nous montre à la télévision des dizaines de milliers de sacs mortuaires, des hôtels réquisitionnés pour accueillir les malades en surnombre, les creusements de fosses communes, etc.

C’est la raison pour laquelle je vous propose de diffuser autour de vous cette réflexion qui me semble accessible à tout le monde. C’est de la pure logique, et elle s’adresse tant aux partisans qu’aux opposants des vaccins. Pour une fois, il n’est même pas nécessaire d’avoir des connaissances scientifiques ou médicales pour comprendre qu’on nous prend pour des cons et qu’on nous ment de manière volontaire et consciente.

Bien à vous

Jean-Jacques Crèvecoeur

CAMPAGNE DE VACCINATION MASSIVE : UN PEU DE LOGIQUE, JE VOUS PRIE, MESSIEURS LES EXPERTS !

Pour répondre à cette question cruciale, je vous propose un simple exercice de logique. Exercice qui ne nécessite même pas de connaissances médicales !

PRÉMISSES :

Imaginons que l’Organisation Mondiale de la Santé, que les compagnies pharmaceutiques et que les instances politiques de santé publique nous disent la vérité (on peut rêver). Imaginons donc qu’il n’y a pas de complot et que toutes ces institutions oeuvrent pour le plus grand bien de la Santé des individus. Admettons que nous sommes vraiment en situation de pandémie. Admettons que ce soit vrai que le virus H1N1 – version 2009 ait un potentiel pandémique important. Admettons que nous pouvons nous attendre à une pandémie aussi grave que celle de 1918 (c’est ce que l’OMS prétend).

RAISONNEMENT :

Alors, asseyons-nous et réfléchissons un instant (car il semble que la réflexion soit une denrée devenue extrêmement rare dans le monde scientifique, politique et médiatique, à l’heure actuelle).

•Si nous sommes réellement en situation de pandémie (de niveau 6), pourquoi le nombre de morts provoqués officiellement par le virus A (H1N1) - 2009 (en six mois) atteint à peine 3.917 personnes, dont la plupart souffrait déjà de pathologies graves avant de contracter la grippe ( who.int ) alors qu’une grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes ( who.int (allez voir sous le titre épidémie saisonnière)) ?

À cela, on me répond que c’est vrai que ce virus est très peu virulent, dans sa forme actuelle (même s’il est très contagieux). D’ailleurs, dans l’immense majorité des cas recensés dans le monde (entre 300.000 et 600.000 selon les sources), les personnes atteintes souffrent de fièvre, de toux, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, de maux de gorge et d’écoulements nasaux ( who.int ). C’est-à-dire les mêmes symptômes que ceux de la grippe ordinaire. Et ils se guérissent en restant chez eux, en quatre à dix jours, sans l’aide d’aucune médication et d’aucun médecin.

•Mais si le virus A (H1N1) - 2009 est si peu virulent, pourquoi alors les pays ont-ils commandé à l’avance 4,9 milliards de doses de vaccins dans le monde, pour immuniser la majorité de la population du globe (6,8 milliards d’individus) ?

À cela, on me répond que « les vaccins constituent l'un des moyens les plus utiles pour protéger les individus pendant les épidémies et les pandémies de grippe. Parmi les autres mesures applicables, figurent l'utilisation de médicaments antiviraux, le maintien d'une distance sociale et l'hygiène personnelle » ( who.int – 3e paragraphe). Remarquez que pas un mot n’est prononcé sur les moyens naturels de renforcer notre immunité naturelle qui nous maintient en vie depuis des millions d’années !!!

•Si les vaccins constituent une des meilleures protections, sur quelles études se base l’Organisation Mondiale de la Santé pour affirmer cela ? Les experts de l’OMS auraient-ils oublié de lire l’étude internationale la plus complète et la plus exhaustive en la matière, qui concluait récemment « qu’il n’existe pas de preuves de l’efficacité des vaccins anti-grippaux dans aucune des populations étudiées (plus de 65 ans, adultes jeunes, enfants et professionnels de santé) depuis 40 années d’observation en matière de vaccination contre la grippe » ? ( cochrane.org - la Collaboration Cochrane est un groupe complètement indépendant et à but non lucratif qui a rassemblé (entre autres) TOUTES les études existant sur l’efficacité des campagnes de vaccination dans le monde entier, entre 1966 et 2006)

À cela, les plus honnêtes ne me répondent rien. Les autres me répondent qu’il existe d’autres études qui prouvent l’efficacité des vaccins contre la grippe (le problème, c’est qu’aucune source n’est citée par ces experts ou par les instances officielles. Le problème, c’est qu’il n’existe aucune étude qui n’ait été prise en compte par la collaboration Cochrane ! Et le groupe Cochrane fait autorité et référence internationalement, par son exhaustivité (elle reprend TOUTES les études) et par son indépendance (elle n’est financée par aucune compagnie pharmaceutique).

Malgré tout, on m’annonce que la vaccination sera quand même utile pour immuniser tout le monde, car les experts prévoient que le virus A (H1N1) - 2009 risque de muter cet automne dans une forme beaucoup plus virulente et potentiellement mortelle. C’est la fameuse deuxième vague qu’on attend tous !

Ici, pour être capable de suivre le raisonnement des experts, il me faut admettre d’autres prémisses (soyons de bonne composition !). Admettons que les vaccins soient efficaces (ce qui n’est pas démontré) et que la collaboration Cochrane s’est trompée en interprétant des centaines d’études menées dans le monde entier et pendant quarante ans. Et admettons que le virus pourrait muter cet automne.

•Comment les experts peuvent-ils affirmer que le virus mutera dans une forme plus grave ? Car cette mutation pourrait aller vers une mutation encore moins dangereuse qu’elle ne l’est !

À cela, on me répond qu’il faut envisager le pire scénario pour protéger la population. Admettons !

•Dans ce cas, si le virus mutait dans une forme plus grave, comment les autorités de santé publique et les experts justifieront l’efficacité du vaccin actuellement développé ? Car ce vaccin a été conçu à partir de la souche du virus apparu au printemps (le virus non muté et pas dangereux), et non à partir de la mutation potentielle du virus ?

À cela, on me répond que c’est vrai que le vaccin ne serait plus aussi efficace, mais qu’il le serait quand même un peu, car la structure génétique et protéique du virus muté ne serait pas très éloignée de celle de la souche originale.

•Si cet argument est vrai, pourquoi nous raconte-t-on alors depuis des années que nous devons nous vacciner chaque année parce que le virus de la grippe mute légèrement chaque année et que le vaccin d’une année n’est pas efficace pour l’année suivante ???

De nouveau, à cela, on ne me répond plus rien. Par contre, on m’assure « qu’une surveillance attentive des évolutions du virus A(H1N1) est en cours. Cette surveillance étroite et constante aidera à apporter une riposte rapide si l'on détecte des modifications importantes du virus » ( who.int – 19e paragraphe).

•Nous voilà rassurés ! L’OMS veille et surveille pour nous ! Mais combien de temps faut-il pour apporter une riposte rapide, si le virus devait muter de manière importante ?

À cela, on me répond qu’il faut compter entre quatre et six mois, pour produire en grande quantité des vaccins à partir du moment où l’on aurait isolé la nouvelle souche virale contre laquelle on cherche à immuniser les individus… Autant dire que nous serons tous atteints par le virus muté avant qu’un nouveau vaccin soit mis au point.

Mais même dans ce cas-là, n’oublions pas que seuls mourront ceux dont le système immunitaire est déjà gravement affaibli ! Comme disait Pasteur sur son lit de mort : « je reconnais que je me suis trompé. C’est Béchamp qui avait raison. Le virus n’est rien. Le terrain est tout ! » Mais ça, c’est un autre débat.

•Ah oui, j’allais oublier une dernière question : si les vaccins sont efficaces, pourquoi les promoteurs de la campagne de vaccination reprochent-ils à ceux qui la refusent de mettre en danger les personnes vaccinées ??? Ne devrait-ce pas être l’inverse ? Ne serait-ce pas les non-vaccinés qui devraient craindre d’être malades, et non les vaccinés ?

CONCLUSIONS :

•aucun vaccin contre la grippe n’a jamais démontré son efficacité pour diminuer le nombre de personnes atteintes ou pour diminuer la virulence de la maladie ; •le virus A (H1N1), dans sa forme actuelle, ne justifie nullement la mise en place d’une campagne massive de vaccination (et je n’ai pas parlé ici des effets secondaires graves qui risquent de toucher des millions de personnes) ; •si le virus mute dans une forme plus grave et plus mortelle, les vaccins préparés actuellement ne seront d’aucune utilité, puisqu’ils ont été préparés sur la base de la souche existant en mai et en juin 2009 !

DONC, DANS TOUS LES CAS, QUE VOUS SOYEZ POUR OU CONTRE LES VACCINS, AUCUN ARGUMENT LOGIQUE NE PARVIENT À JUSTIFIER CETTE CAMPAGNE DE VACCINATION MASSIVE.

PAR CONTRE, CETTE CAMPAGNE SE PRÉPARE AU MÉPRIS DU RESPECT DE NOTRE INTELLIGENCE ET DE NOS LIBERTÉS. AVEC LA COMPLICITÉ DES DIRIGEANTS POLITIQUES, DES HAUTS FONCTIONNAIRES ET DES MÉDIAS.

Rien que cela devrait suffire à stopper définitivement cette campagne où les experts se prennent les pieds dans leurs propres mensonges et dans leurs propres incohérences.

Texte rédigé par Jean-Jacques Crèvecoeur, épistémologue des pratiques médicales, avec la collaboration de Cyrinne Ben Mamou, PhD, biologiste et docteur en neuro-sciences. Reproduction et diffusion intégrales ou partielles autorisées et vivement encouragées.


Pour la route. Quelques-unes de mes interventions qui résument bien la situation :

•ma conférence lors du congrès pour la liberté de choix en santé, le 12/09/09 :

dailymotion.com dailymotion.com dailymotion.com dailymotion.com dailymotion.com

•ma participation à l’émission de radio « zone de résistance », le 22/09/09 : cism.umontreal.ca . •ma participation à l’émission de Web-TV, le Guy Propos, le 24/09/09 : cablevision.qc.ca (cliquez sur l’émission le Guy Propos – H1N1 – Première partie) •l’article réalisé par une journaliste le 30/09/09 qui veut démontrer que je suis un théoricien du grand complot : cyberpresse.ca •ma participation à l’émission de Jean-Luc Mongrain, le 30/09/09 : videos.lcn.canoe.ca

source: jean-jacques-crevecoeur.com

Diffusé par :http://www.choix-realite.org
Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 21:41


> > Bonjour à tous et à toutes, > Nous souhaitions vous donner quelques nouvelles concernant la > gestion et

l'étude du dossier que nous avons entreprises dès le mois > de juillet 2009, relatif au dossier portant sur la

GrippeA /H1N1, > suite à la découverte sur Internet de la plainte déposée en avril > 2009 en Autriche par Mme

Jane Burgermeister - Journaliste > scientifique d'investigation, à l'encontre des Laboratoires Baxter, > et

plainte actuellement en cours d'instruction à Vienne. > Mme Jane Burgermeister a parallèlement saisi d'une

plainte pour > programmation d'un crime de génocide, le bureau du FBI auprès de > l'ambassade US à Vienne ainsi

que par mail le bureau du FBI à > Washington. Ces deux bureaux du FBI lui ont assuré suivre sa plainte > avec

attention. > Sur la base de l'existence de ces plaintes, l'association SOS > JUSTICE & DROITS DE L'HOMME a saisi

le Parquet de Nice le 31 juillet > 2009 d'une demande d'ouverture d'enquête criminelle aux fins de > vérification

de la programmation d'un crime de génocide. Cette > demande a été assortie de diverses annexes dont celle du 4

août 2009. > Nous avons entrepris l'étude du dossier sur le plan juridique depuis > le mois de juillet 2009 afin

de surveiller l'évolution des > dispositions prises par notre Gouvernement, les Gouvernements > Européens, celui

des USA notamment, auquel nous semblons tous > assujettis depuis 1947, et plus principalement depuis la signature

> par Bush du Patriot Act le 25 octobre 2001, et à vérifier et établir > le motif de programmation d'un crime de

génocide. > > Nous avons été amenés à vérifier certaines données historiques et > nombre de points de Droit et de

textes de Loi, ainsi qu'à vérifier > si le Gouvernement Français avait voté des Lois liberticides visant > à

instaurer la Loi d'exception ou martiale visant à rendre la > vaccination obligatoire et à partir de quelles

dates ces Lois > avaient été susceptibles d'êtres votées. > > Nous avons le regret de vous annoncer que le Peuple

Français a été > trompé par son Président de la République et par son Gouvernement, > tant il est vrai que les

Lois votées depuis l'année 2007, prouvent > que le génocide de masse a bien été préparé par avance, de manière >

concertée entre des personnes initiées ayant des liens d'intérêts > entre-elles dont avec les Laboratoires Baxter

qui avaient déjà > déposé leur demande de brevet le 28 août 2007 et obtenu le 31 août > 2008, sur un virus que

l'on présente comme étant un nouveau virus. > Le Brevet Baxter demandé le 28 août 2007 et obtenu le 31 août 2008

>http://www.scribd.com/doc/19541562/Brevet-Baxter-Demande-de-Brevet-du-28082007-Obtention-du-Brevet-du-31-aout-

2008 > Baxter obtient les brevets d’application du vaccin le 5 mars 2009 >

http://www.scribd.com/doc/17458061/Baxter-Vaccine-Patent-Application > Le fait représentant un crime de Haute

Trahison contre le Peuple > Français par le Président de la République et par son Gouvernement. > Nous vous

demandons en conséquence : > 1 - de refuser de vous faire vacciner car le vaccin est sans nul > doute une arme de

destruction massive. Un homme averti en vaut deux ! > 2 - de diffuser largement cette information autour de vous,

afin de > prévenir vos proches, amis et relations de ne pas se faire vacciner > et des dangers qu'ils encourent

en se faisant vacciner. > 3 - de demander comme nous le faisons, la démission immédiate de M. > Nicolas SARKOZY -

Président de la République et de son Gouvernement. > Nous avons reçu parallèlement, le 21 septembre 2009, d'un >

correspondant canadien, l'information selon laquelle le Dr. Leonard > G. Horowitz et Sherri Kane - journaliste

d'investigation avaient > déposé plainte aux USA le 22 août 2009 au motif de la programmation > d'un génocide

mondial par le biais de sociétés qui appartiennent à > l'oligarchie financière US. > Un réseau criminel lié aux

milieux de la drogue, du médicament et > des attentats perpétrés le 11 septembre 2001 aux USA, a été > découvert

à New York. Ce réseau criminel a fabriqué la pandémie > mondiale, le virus H1N1 ainsi que le vaccin tueur de

toutes pièces, > et il participe activement par le biais de leur réseau de médias > qu'ils contrôlent presque

entièrement aux USA et dans le monde, à > faire avancer le crime de génocide mondial. > Nous avons étudié cette

plainte et les pièces qui y sont attachées > et nous l'avons transmise au Parquet de Nice le 23 septembre 2009, >

afin d'étayer la première demande d'ouverture d'enquête criminelle. > Nous en avons profité pour communiquer au

Parquet l'analyse que nous > avons faites du dossier tant sur le plan juridique que sur le plan > géopolitique,

dans la mesure où cette supposée pandémie fabriquée de > toutes pièces par l'oligarchie financière US, à savoir

Rothschild et > Rockefeller, et sûrement aussi Monsanto, Silverstein, Billes Gates > et la Couronne d'Angleterre,

et leurs cliques mafieuses, sont à > l'origine de la fabrication non seulement de la crise financière et >

économique, mais aussi de la pandémie qu'ils projettent pour être > mondiale par la fabrication du virus H1N1 et

plus principalement du > vaccin tueur. > Ces familles de banquiers ou affairistes internationaux font partie > de

l'élite maçonnique Illuminati et elles entendent depuis des > décennies prendre le pouvoir sur le monde, par le

biais de leurs > organisations internationales obscures et mafieuses, dont l'ONU, les > banques mondiales, l'OTAN

et l'OMS, en créant le Nouvel Ordre > Mondial, et ce après avoir provoqué le chaos planétaire, la famine > dans

le monde, et avoir semé la mort et la désolation sur notre > planète. > Nous vous demandons de vous relever et ne

pas baisser la tête devant > la dictature mondiale qui s'est préparée à notre insu et de lutter > pour reprendre

votre liberté. > Les peuples doivent reprendre le pouvoir que les politiques se sont > évertués à leur enlever en

votant des Lois liberticides à leur insu, > trompant ainsi leur confiance. > Nous reprenons le pouvoir et les

choses en mains, afin que nos > Peuples soient protégés de psychopathes dont la seule place serait > celle des

asiles psychiatriques car dangereux pour les populations > mondiales. > Le peuple américain a besoin de notre

aide aussi, car la vaccination > criminelle et forcée a déjà commencé dans les écoles sous la > houlette de

l'armée et de l'instauration de la Loi martiale. > Nous demandons aux Médecins et aux personnels médical, aux

forces de > l'ordre, à l'Armée, aux Magistrats, aux Préfets, aux Maires, aux > Avocats, aux Médias, et à toute

personne qui pourrait être > réquisitionnée pour participer ou favoriser la campagne de > vaccination criminelle,

d'opposer la désobéissance civique, contre > la dictature vaccinale qui nous est imposée, afin de ne pas être les

> complices actifs de la commission d'un crime de génocide de masse. > Nous vous prions de lire attentivement le

courrier adressé au > Parquet de Nice, le 23 septembre 2009 qui se trouve en pièce jointe > et de bien vouloir le

diffuser largement autour de vous, car il > contient les preuves de la programmation consciencieuse du crime de >

génocide par notre Gouvernement. > Le dossier est consultable sur le site de SOS JUSTICE par le lien > suivant :

> http://www.sos-justice.com/Dev2Go.web?Anchor=lesdossiers&rnd=32188 > La lien de la lettre éventuellement à

télécharger >http://www.scribd.com/doc/20183173/Courrier-adresse-au-Parquet-de-Nice-par-SOS-Justice-Le-23092009-

sur-plainte-deposee-le-22-aout-2009-aux-USA-par-le-Dr-Leonard-G-Horowitz- > Et en attendant que le Président de

la République et son > Gouvernement démissionnent, la pétition à signer >http://www.mesopinions.com/Grippe-A-

H1N1---Vaccin-ou-arme-de-destruction-massive---Arret-immediat-de-la-campagne-de-vaccination---petition-petitions

-8dbd7f895ccf063d65ca916cf5ad1671.html > Nous vous demandons de vous rendre solidaires les uns des autres et > de

prendre toutes les dispositions utiles et possibles pour protéger > nos enfants et les femmes enceintes et tous

les groupes nationaux de > personnes déjà choisis par avance par le Gouvernement, comme étant > prioritaires pour

la vaccination. > La campagne de vaccination devant débuter le 15 octobre 2009 et si > toutefois à nous tous,

nous n'avions pas réussi d'ici-là à faire > reculer ou à dévisser le Gouvernement, nous vous recommandons, en ce

> qui concerne les enfants, soit de les garder chez vous, soit > d'écrire une lettre recommandée avec accusé de

réception au > Directeur des écoles, afin de lui signifier clairement que vous > interdisez toute vaccination

arbitraire et criminelle sur vos > enfants. Vous avez aussi la possibilité de faire un double de cette > lettre

et de vous en faire tamponner, dater et signer une copie par > le Directeur de l'école exclusivement. > Que ceux

qui se taisent aujourd'hui et/ou subissent la censure, > sachent, qu'ils supporteront le poids de ce génocide de

masse > programmé car ils ne seront pas épargnés, ni eux ni leur famille, > car personne ne doit se reposer sur

le fait que la vaccination ne > sera pas obligatoire. > Notre Gouvernement étant à la botte du Pouvoir Mondial,

de > l'oligarchie financière US et de l'OMS, entre autres, il suffira que > l'OMS décide arbitrairement de passer

au niveau 6 de la pandémie > mondiale pour que la Loi d'exception ou martiale soit imposée en > France comme en

Europe, afin de rendre la vaccination obligatoire > pour tous les groupes nationaux sélectionnés par avance par

le > Gouvernement. > La Belgique vient déjà d'instaurer cette Loi d'exception et il > semblerait qu'elle ait déjà

été instaurée dans les DOM-TOM. > Nous devons lutter pour faire lever ces Lois, là où elles sont déjà >

instaurées et tout faire dès maintenant pour qu'elles ne le soient > pas chez nous. > Si ceux qui se taisent

aujourd'hui ne veulent pas avoir de regrets, > de remords et des millions de morts sur la conscience. > Il leur

appartient d'appliquer la désobéisance civique et de parler > dès maintenant avant qu'il ne soit trop tard ! > Il

nous appartient de tous nous mobiliser maintenant contre ce crime > de génocide en programmation pendant qu'il en

est encore temps. > Pour ce qui nous concerne, nous refusons catégoriquement d'être les > complices silencieux de

ces crimes commis contre l'humanité, ce que > nous avons démontré dès le mois de juillet 2009 et que nous >

continuons à vous démontrer par le présent communiqué, quels que > soient les difficultés et les risques encourus

pour nous. > Nous vous demandons de mettre à bas vos peurs et vos intérêts > personnels pour nous imiter et

transmettre largement ce mail autour > de vous. > Que la Vérité, la Justice et la force soient avec nous tous

pour que > la Paix et l'Amour reviennent sur le Monde. > Bien cordialement. > Mirella Carbonatto >
source: sos-justice.com

Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 04:25

3880730067_e9a74e339e_o

HIVA OA - Grippe A H1N1 aux Marquises
Dimanche matin, un habitant de l’île voisine de Tahuata est décédé brutalement suite à une détresse respiratoire, fort probablement consécutive à l’action du virus grippal. Cet homme de 45 ans, habitait Vaitahu à Tahuata, était jusqu’à ce jour en parfaite santé et ne présentait aucun signe de risque particulier. Traité depuis quatre jours par le “Tamiflu”, son état s’était brusquement aggravé.

Transféré par bateau depuis Vaitahu jusqu’à Atuona dans la nuit, il a été pris en charge immédiatement à son arrivée par l’équipe médicale du docteur Vabret.Malgré les premiers soins reçus, le patient a succombé à son état pulmonaire critique. Contacté à ce propos, le docteur Thierry Vabret a déclaré que ce malade présentait bien tous les symptômes de la grippe et qu’il avait transmis les informations à la Direction de la santé.
Des prélèvements ont été effectués pour analyse et envoyés à l’institut Malardé pour vérifier si le virus H1N1 est bien le responsable du décès de ce Marquisien. Cet évènement tragique fait ressortir les graves difficultés des évacuations sanitaires d’urgence à partir des Marquises du sud.

Avec la présence d’un hélicoptère, et le transfert vers l’hôpital de Taioahe à Nuku Hiva et son service de réanimation, ce malade aurait peut-être pu être sauvé. Pas d’hélicoptère, une piste toujours en travaux, qui ne permet plus actuellement l’atterrissage de l’avion du SAMU, les évacuations sanitaires sont suspendues au bon vouloir d’Air Moorea selon la disponibilité des Twin Otter et des pilotes. Malgré ce décès brutal, l’épidémie de grippe a nettement régressé a confirmé le docteur Vabret. Avec plus de quatre cents cas de syndromes grippaux depuis un mois, seulement 10 nouveaux cas ont été recensés cette semaine et cinq sur l’île de Tahuata. Le pic semble passé, mais le centre médical et la pharmacie restent néanmoins en alerte au cas où l’épidémie reprendrait.

De notre correspondant Gérard Guyot
http://www.ladepeche.pf/iles/societe/6500-il-decede-apres-4-jours-sous-tamiflu.html

Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 23:05


Appel à tous les humains qui veulent le rester !

Pandémie de grippe A H1N1 : Rappelez-vous qu’un individu debout et conscient est plus dangereux pour le pouvoir en place que 10.000 individus endormis et inconscients.

Nous n’avons plus que trois semaines pour agir. Après, c’en sera fini de la démocratie, de la liberté et de la conscience humaine.

Ce quatrième courriel est peut-être le dernier que j’aurai la liberté d’envoyer. Les masques des marionnettes au pouvoir sont en train de tomber.

NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS :

Nous sommes en train de gagner la bataille de l’information et de la désinformation !

Grâce à vous !

Merci de continuer à faire suivre cette information à tout votre carnet d’adresses. C’est comme cela que nous mettrons en échec le plan de vaccination obligatoire !

Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement, inscrivez-vous pour recevoir les prochains courriels (s’il y en a encore) : jean-jacques-crevecoeur.com

Ce 22 septembre, le site ne permet pas encore l’inscription directe de vos coordonnées. Il vous suffit, malgré tout, de cliquer sur la page qui vous redirigera vers ma boîte à courriel en attendant. Merci de préciser votre pays de résidence, pour que nous puissiez vous inscrire dans la bonne liste d’envoi.

Madame, Monsieur, Chers amis,

Cette nuit, je ne dors pas, à nouveau. Car l’urgence de la situation me pousse à vous écrire. Certains de mes amis, qui dénonçaient eux aussi le plan génocidaire et liberticide qui se prépare se sont vu interdire d’animer leur site Internet. De mon côté, je suis sur écoute téléphonique et certains journalistes préparent à mon attention un lynchage médiatique en bonne et due forme. Mais je ne renoncerai pas à me tenir debout, face à l’imposture et l’horreur qu’ils préparent.

La bonne nouvelle, c’est que :

Nous sommes en train, ensemble, de gagner du terrain sur la bataille de l’information et de la désinformation !

Car nous ne sommes pas, comme on pourrait le penser, dans une guerre contre un virus. Nous sommes plongés au coeur d’une immense campagne de désinformation et de peur, où la majorité des médias sont devenus les esclaves serviles de cette entreprise criminelle. Moi qui passe plus de 12 heures par jour à lire des dossiers scientifiques, des dossiers officiels ou juridiques, mais aussi de plus en plus d’informations confidentielles qui sortent on ne sait trop comment et qui arrivent dans ma boîte à courriels, je constate qu’on nous ment tous les jours et qu’on se fout de notre gueule ! Et les premiers à nous mentir, ce sont les experts (à la solde des compagnies pharmaceutiques), suivis par les responsables politiques et par les grands médias dominants. • Sommes-nous endormis à ce point pour ne pas nous rendre compte que toute l’information est filtrée et manipulée ? • Pourquoi, d’après vous, la CIA consacre 40 % de son budget officiel (approuvé par le congrès américain) au seul contrôle des agences de presse internationales, à l’Est comme à l’Ouest, depuis plus de cinquante ans ? • L’histoire du nuage de Tchernobyl qui s’est arrêté officiellement à la frontière franco-allemande (sans doute parce qu’il n’était pas en règle de papiers) ne vous a-t-elle pas suffi (depuis lors, les cancers de la tyroïde se sont multipliés dans l’Est de la France, le long du trajet de ce nuage qui n’est jamais passé par là) ? • L’histoire des passeports des pirates de l’air, retrouvés intacts dans les décombres des tours jumelles du World Trade Center, ne vous a-t-elle pas fait sursauter ? • Le scandale du vaccin contre l’hépatite B, dont la campagne en France a été arrêtée en catastrophe, suite à l’explosion de scléroses en plaques n’a-t-il pas éveillé vos soupçons et votre méfiance (après la campagne, le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000 cas, d’après l’épidémiologiste Marc Girard) ? Mais les serviteurs des compagnies pharmaceutiques (ceux qu’on nomme les experts) continuent de nous affirmer qu’il n’y a aucun lien entre la multiplication des campagnes de vaccination et l’explosion des allergies, des scléroses en plaques, de l’autisme, des maladies neuro-dégénératives et des encéphalites ! • L’échec total de la précédente campagne de vaccination contre la grippe porcine, en 1976, ne vous fait-il pas réfléchir (cette campagne a, elle aussi, été stoppée en catastrophe, suite à l’explosion des syndromes de Guillain Barré) ? • Le scandale du sang contaminé en France, en 1984, où tout le monde était responsable, mais personne coupable, ne devrait-il pas nous préparer à ce qui s’en vient ? • D’ailleurs, pourquoi la secrétaire d’état à la santé et aux ressources humaines, aux USA, Madame Sebelius, vient de faire voter en juillet une loi qui immunise juridiquement les fabricants de vaccins de toute poursuite, au cas où leurs produits causeraient des dommages ou la mort des personnes qui en auraient « bénéficié » ? • (voir : mondialisation.ca ) Plus le mensonge est gros, plus il semble que ça passe. Mais il y a des limites, et ceux qui se croient maîtres du monde sont en train d’y être confrontés. Car, comme disait un de mes amis : • on peut mentir tout le temps à quelques-uns ; • on peut mentir quelquefois à tout le monde ; • mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde. Et c’est l’erreur que ces êtres sont en train de faire. Et ça leur sera fatal. Nous sommes dans une bataille de l’information, je le répète. Et s’il n’y avait que des gens comme moi (adversaire des vaccins et de la surmédicalisation depuis longtemps), notre position ne serait pas plus crédible que la position officielle (sauf que nous n’avons pas d’intérêt financier à conseiller aux gens de ne pas se faire vacciner). Mais dans ce dossier de la grippe A H1N1, quelque chose de nouveau est apparu : C’est la première fois dans l’histoire de la vaccination que les partisans des vaccins, eux-mêmes, s’opposent avec autant de virulence et en aussi grand nombre à la fabrication d’un vaccin. Parce qu’il n’a pas été testé et parce qu’aucun vaccin au Monde n’a jamais contenu autant de produits toxiques en une seule injection ! Et aussi, parce que l’insistance à vacciner tout le monde de force paraît à de plus en plus de personnes comme suspecte.

Je sais que mes courriels sont longs. Mais si vous n’avez pas le temps de lire les informations capitales que je vous partage pour sauver votre peau, ne vous inquiétez pas : d’autres personnes, moins bien intentionnées, auront vite fait de s’occuper de vous ! Bon, maintenant, que faire pour gagner cette bataille de l’information et de la désinformation ? Et que faire pour déjouer la machine qui s’est mise en route pour nous broyer comme du bétail à l’abattoir (je vous fais peur ? Eh bien, tant mieux, si ça peut vous faire sortir de votre fauteuil. Car c’est maintenant que ça se passe). Ces trois dernières heures, j’ai reçu trois informations de la plus haute importance. 1. Chaque fois qu’on entend parler de personnes décédées de détresse respiratoire aiguë, il apparaît que ces personnes ont été traitées au TAMIFLU. J’avais déjà lu, en mai dernier, que cet antiviral fabriqué par GILEAD (dont l’actionnaire principal n’est autre que Donald Rumsfeld), peut provoquer une surinfection mortelle, suite à son administration. C’est ce qui est arrivé à la petite fille de 5 ans de l’Île de la Réunion « malgré son traitement » (lisez, à cause de son traitement) : tdg.ch . C’est ce qui est arrivé à ce jeune homme de 26 ans, à Saint-Étienne, tombé dans le coma deux heures après avoir reçu un traitement au TAMIFLU, et décédé 24 heures plus tard : ladepeche.fr decede-a-Saint-Etienne-ne-souffrait-d-aucune-autre-pathologie.html . Ainsi qu’à un homme de 45 ans, aux Marquises : ladepeche.pf ou encore à un homme de Montréal, décédé deux heures après avoir reçu un traitement au TAMIFLU (je n’ai pas retrouvé la référence – je l’avais entendu à Radio-Canada en août dernier). Vous savez ce qui vous reste à faire. Posez-vous la question de la véritable cause du décès ! 2. La firme VERICHIP, le tristement célèbre fabriquant de micro-puces injectables chez les humains, vient d’annoncer, dans un communiqué de presse ce 21 septembre, un nouveau système de détection – devinez de quoi !!! - du virus H1N1 ! verichipcorp.com . Oui, oui, vous avez bien lu. Jusqu’à présent, je n’en avais pas parlé, parce que ça aurait pu décrédibiliser mon discours. Ce n’était que des rumeurs, dénoncées depuis longtemps par des associations très sérieuses comme stoppuce.be . Je savais que l’instauration d’un gouvernement mondial passait par le puçage des êtres humains (comme on nous a habitués à la faire avec le bétail et les animaux de compagnie). Ici, dans cette merveilleuse coïncidence, juste au moment où nous sommes en pleine pandémie de virus H1N1 (qui n’a fait que 3.000 morts jusqu’à présent – mais ça, c’est parce que les vaccins ne sont pas encore distribués. Vous allez voir, dans quelques semaines, ça ira beaucoup mieux : ce sont des centaines de milliers de morts qu’ils planifient d’avoir – à moins de saboter leurs plans (voir plus bas)), la firme Verichip nous offre son secours pour détecter chez n’importe quel être humain la présence du virus H1N1 ! Ainsi donc, j’espère que maintenant, vous avez compris pourquoi on nous casse les oreilles avec cette pandémie qui n’en est pas une : c’est pour faire peur aux gens avec un virus qui n’est pas dangereux (mais qu’on présentera bientôt comme très dangereux, puisqu’il y aura des morts (provoqués par les vaccins et le TAMIFLU)). Et donc, pour des raisons de santé publique, pour assurer la sécurité mondiale, nous aurons tous, dans le corps, une micro-puce qui permettra à n’importe quel satellite de nous localiser, mais aussi de manipuler ou d’endormir notre conscience d’humains. Tout simplement. 3. Et si ça ne vous suffit pas pour vous convaincre que nous serons transformés, dans quelques semaines, en du bétail inconscient et esclave, lisez l’information que j’ai reçue cette nuit d’un de mes contacts français. Le maire de Joigny (dans l’Yonne, en France), a été contacté par la préfecture, pour lui indiquer que sans doute, à partir du 15 octobre 2009, tout rassemblement de 8 personnes serait interdit. Et que par ailleurs, il devrait mettre tous les locaux publics à disposition pour entamer les vaccinations. Je pourrais vous donner encore d’autres informations. Comme celles des manoeuvres militaires qui se mettent en place, un peu partout dans le monde, avec des instructions très claires aux militaires : vaccinations forcées, mise sous les verrous des contestataires. Ou comme celles du gouvernement canadien qui refuse de répondre à la question si les victimes des vaccins pourront attaquer les compagnies pharmaceutiques actualites.ca.msn.com . Je crois que si, avec tous mes efforts (et ceux des autres associations), vous n’avez pas encore compris que nous nous retrouvons dans la même situation que les Juifs et les Tziganes face au troisième Reich, je ne peux plus rien faire pour vous. Courrez vous faire vacciner. Qu’on n’en parle plus. Nous voici arrivés à l’heure de vérité. Comme le disait Jean-Jacques Goldman, dans sa chanson, « Né en 17, à Leidenstadt », « Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau, s’il fallait plus que des mots ? » Car c’est plus que des mots qu’il va nous falloir à présent : ce sont des actes. J’y réfléchis depuis des semaines, et je médite souvent sur les meilleures actions à entreprendre. Les réponses me sont venues en pensant à deux histoires authentiques très riches en enseignement. Première histoire : je veux simplement rappeler, à ceux qui ont la mémoire courte, ou qui ne le savent pas, que ce qui a permis aux Nazis de déporter autant de Juifs français, c’est la collaboration pleine et entière de la police française qui a remis à la Gestapo l’ensemble des fichiers de population, avec les adresses et tous les renseignements utiles. Imaginez un instant le bordel que ça aurait créé si tous les postes de police de France avaient, dès le début de l’invasion allemande, détruit, purement et simplement, les fichiers de population. Peut-être que 10 ou 50 fois moins de Juifs auraient été déportés vers les camps de la mort.

Deuxième histoire, très inspirante (dont j’ai été témoin). Le dirigeant d’une entreprise belge d’import-export se comportait en tyran vis-à-vis de ses six secrétaires (la société ne comptait que sept personnes au total). Très régulièrement, il hurlait sur l’une des six, en lui répétant : « Et si ça ne vous plaît pas, il y a 500.000 chômeurs qui attendent votre place à la porte ! » Chaque fois que cela arrivait, les cinq autres étaient soulagées que ça ne soit pas tombé sur elles cette fois-là. Mais chacune à son tour dégustait les engueulades et les humiliations, en ne disant jamais rien. En fait, c’était la PEUR de perdre leur boulot, mais aussi le SENTIMENT D’ÊTRE SEULE qui les paralysaient dans cette situation inacceptable. Jusqu’à ce qu’elles décident de se parler entre elles et de s’unir. Elles préparèrent toutes les six leur lettre de démission. Et lorsque, la fois suivante, le patron se mit à hurler sur l’une d’entre elles, elles se levèrent toutes les six, lui remirent leurs lettres de démission, prirent leur sac et sortirent. En un instant, le tyran était anéanti, et son entreprise avec lui. Il supplia ses secrétaires de revenir, leur promettant de ne plus jamais les traiter de la sorte. Je n’ai pas eu connaissance du dénouement de cette aventure, mais peu importe. Ces deux histoires nous enseignent une grande loi (énoncée par le philosophe allemand Hegel) : Dans la relation maître – esclave, lorsque l’esclave meurt, le maître disparaît. Je ne vous invite pas à vous laisser mourir ou à vous faire tuer. Et croyez bien que je fais tout, également, pour me maintenir en vie et en santé (même si ces derniers temps, je dors très peu). Je vous invite à laisser mourir l’esclave en vous. Si l’esclave ne bouge plus, ne coopère plus, le maître n’est plus rien. Sans la police française, la Gestapo et les Nazis auraient été réduits à l’impuissance. Sans la soumission des secrétaires, le patron tyrannique était acculé à la faillite.

Et ça, c’est la bonne nouvelle. Nous avons le pouvoir de faire disparaître ceux qui se croient les maîtres du Monde. Ensemble. Sans devoir nous battre. Juste, en ne coopérant pas. D’aucune façon. En restant connectés à notre source de Puissance divine et à notre conscience que nous sommes des êtres souverains. Vous voulez des suggestions (mais la liste est non exhaustive) : • à partir d’aujourd’hui, si vous faites partie d’une administration, ou de l’armée, ou de la gendarmerie, ou du ministère, fouillez les informations confidentielles, photocopiez-les et envoyez-les à votre carnet d’adresses. Comme nous sommes en situation où vous avez maintenant toutes les preuves que les gouvernes – ments préparent (une fois de plus) un plan contre son peuple, désobéir aux ordres, divulguer des documents confidentiels révélant leur stratégie, saboter un système informatique, paralyser une organisation devient un devoir moral au-dessus de toute autre considération ; • lorsque vous recevrez la convocation à vous rendre au centre de vaccination, renvoyez votre convocation à l’administration, avec la mention : parti sans laisser d’adresse. Puis, partez. Prenez vos enfants, et changez de département. Échangez vos maisons (d’un secteur à l’autre), brouillez les pistes, détruisez (ou enterrez) vos papiers d’identité, inventez-vous un faux nom, une fausse identité. Que ça devienne un casse-tête infernal pour la gendarmerie et l’armée de savoir qui est qui, qui est où ; • organisez des réunions de créativité CETTE SEMAINE (le 15 octobre, vous ne pourrez plus vous réunir). Organisez-vous par quartier, avec ceux qui eux aussi, refusent la vaccination. Imaginez comment vous pouvez bloquer les rues et les quartiers, les accès aux autoroutes (avec des carcasses de voitures, des vieux tracteurs, tout ce qui vous tombera sous la main ou que vous pourrez vous procurer le jour où vous en aurez besoin) ; • préparez d’autres manières de communiquer qu’Internet. Bientôt, les sites Internet dérangeants, les courriels ciblés seront bloqués. Donc, échangez vos numéros de téléphone, vos adresses, mais trouvez d’autres manières de communiquer. Soyez créatifs, que diable. Il y va de votre vie et de votre liberté, cette fois-ci ; • provoquez des coupures d’électricité, dans les secteurs où les vaccins sont stockés. Si vous êtes hacker, attaquez les ordinateurs destinés à dresser les listes des vaccinés. Pour une fois, mettez vos compétences au service d’une cause importante et vitale ; • si l’on vous arrête, refusez de vous faire vacciner (sous aucun prétexte). Si trop de personnes refusent, leurs centres de détention seront vite pleins et ils seront obliger de battre en retraite. Ne craignez pas pour votre vie : la prison sera toujours moins grave que la mort certaine par injection ; • allez parler au directeur de l’école de vos enfants, dès demain. Dites-lui que vous refusez qu’il ouvre la porte de son école aux unités mobiles de vaccination. Demandez-lui de prévenir les parents de la date de l’arrivée de l’unité mobile. Que ce jour-là, l’école soit vide. Dites-lui que sinon, vous le traînerez en justice pour complicité de meurtre et de génocide. Rappelez-lui ce qui s’est passé au tribunal de Nuremberg pour les militaires qui avaient obéi aux ordres : ils ont quand même été condamnés ; • allez parler aux policiers, aux gendarmes, aux militaires que vous connaissez. Suppliez-les de ne pas coopérer. Dites-leur que rien ne les oblige à obéir à des ordres immoraux ou inhumains. Dites-leur qu’eux aussi, lorsque tout sera terminé, seront pucés et contrôlés comme des robots ; • allez parler au maire de votre ville ou de votre village. Dites-lui la même chose ; • et enfin, priez. Mais pas n’importe comment. Priez, en remettant dans les mains du divin (qui est en Nous, je le rappelle), le soin de trouver la meilleure solution pour sortir grandis de cette situation. Ne faites pas de visualisation : car toute l’énergie que vous enverrez sera détournée par les Forces de l’ombre (je le sais de source certaine). Et que votre Oui soit un Oui, et que votre Non soit un Non.

Par contre, NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS À SIGNER DES PÉTITIONS (une bonne façon de repérer les premières personnes à arrêter, dès le début des opérations), À MANIFESTER DANS LA RUE OU À ALERTER LES GRANDS MÉDIAS. Si vous n’avez pas compris que TOUS les grands médias sont à la solde de la propagande, j’abandonne ! Travaillez avec des radios libres, des journaux locaux, des leaders syndicaux, des présidents d’associations colombophiles, philatéliques, sportives, n’importe quoi. Et UNISSEZ-VOUS, NON PAS CONTRE CE QUI S’EN VIENT. MAIS FACE À CE QUI S’EN VIENT.

Voilà, mes amis. Je m’arrête là. Merci à tous ceux qui m’ont écrit (j’ai reçu 3.000 courriels depuis le 10 septembre). Tous vos messages m’ont fait chaud au coeur. Toutes vos prières aussi. Je communiquerai avec vous tant que cela me sera possible techniquement.

Cette aventure m’aura fait grandir énormément en quelques semaines. Et rien que pour cela, je ne regrette pas ce qui se passe pour l’instant. Je vous le rappelle : nous sommes en train de gagner la bataille de l’information. Dans tous les pays, plus de 50 % des médecins et plus de 60 % des infirmières refusent la vaccination. Les maîtres du monde, ces pantins dans les mains de ceux qui n’osent même pas se montrer au grand jour (quelle vie extraordinaire !), sont aux abois. Ils ont peur que leur machination échoue. Il suffit, à présent, de leur donner le coup de grâce, en disant non, tout simplement.

En cadeau, pour finir, voici les liens pour visionner la conférence que j’ai donnée le 12 septembre dernier, à Montréal (45 minutes). Je pense qu’elle complète bien les propos que je vous ai tenus aujourd’hui (cliquez dans l’ordre) :

dailymotion.com dailymotion.com dailymotion.com dailymotion.com dailymotion.com

Et pour ceux qui veulent m’entendre à la radio ce mardi 22 septembre en direct (ou en différé), à 9 heures (heure de Montréal), à 15 heures (heure de Bruxelles, Paris et Genève), je vous invite à cliquer sur le lien suivant : cism.umontreal.ca . C’est l’émission : zone de résistance (1h30 d’émission).

Bon courage à tous. Restez debout et conscients ! Avec tout mon amour et ma compassion Jean-Jacques Crèvecoeur

Montréal, 5h du matin, ce mardi 22 septembre 2009

source: hotmail.com

Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 22:54

vaccin8



Article rédigé le 17 sept 2009, par Frédéric Courvoisier
La coordination médicale hospitalière (CMH) et le syndicat MG France, principal syndicat de médecins généralistes, ont envoyé un questionnaire aux médecins hospitaliers et aux praticiens de ville, relatif aux attentes et perceptions de la communauté médicale vis-à-vis de la grippe H1N1. Les réponses révèlent que le vaccin est loin de faire l’unanimité dans le corps médical.


Plus d’un quart des médecins de ville et hospitaliers (27,6%) ne veulent pas se faire vacciner dans l’état actuel de leurs connaissances sur la maladie et les vaccins. Autre inquiétude, le suivi des campagnes de vaccination. « Que l’assurance maladie, qui disposera d’une traçabilité des patients qui se seront fait vacciner dans des centres dédiés, informe les médecins traitants. Ce n’est pas prévu pour le moment, et cela nous inquiète, car chaque médecin suit plusieurs centaines de patients, et nous devons savoir qui a été vacciné », insiste le président de MG France, le Dr Martial Olivier Koerhet.

Déjà, la Coordination nationale médicale santé environnement (CNMSE), regroupant des centaines de professionnels de santé, a émis des doutes sur l’innocuité des adjuvants (additifs censés dynamiser l’efficacité des injections anti-grippe A). Elle a demandé hier des preuves scientifiques sur la nécessité de la vaccination.

Source : NOVOPress

Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 21:49
3880730067_e9a74e339e_o

Article rédigé le 20 sept 2009, par Frédéric Courvoisier
La Société scientifique de médecine générale et le Forum des associations de généralistes mettent en garde : le Tamiflu et le Relenza  ont montré des effets secondaires graves, surtout chez les enfants, alors que leur efficacité préventive n’est pas prouvée.
Repost 0
Published by Cristalain - dans Santé - bien être
commenter cet article