Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007


Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 23:55

espace profond et calme

L’Essence de toute Guérison

Un message de Marie-Madeleine

Canalisé par Pamela Kribbe, le 8 décembre 2014

 

Chers hommes et femmes, je suis très proche de vous, et vous pouvez ressentir ma présence dans votre cœur. On m’appelait Marie-Madeleine lors de l’une de mes vies sur Terre, et j’ai vécu sur Terre dans la tristesse et la joie, avec de la peur et du courage. Tout comme vous, j’ai vécu toutes les émotions dans mon parcours de l’expérience humaine.

Ce n’est pas un signe de sainteté que de dépasser toutes les émotions humaines. La caractéristique d’un saint est précisément de le reconnaître et de comprendre l’homme dans chaque ride d’un visage. Ils ont une compréhension tellement profonde du cheminement humain sur la Terre qu’il n’y a pas place pour le jugement, seulement de l’espace, du silence, et une profonde compréhension de l’autre personne. Lorsque cette autre personne est comprise en profondeur par un autre être humain, son fardeau en est allégé. Un être humain qui peut percevoir ainsi en profondeur, voit l’authenticité de cette autre personne, cette essence infinie de beauté et de sagesse.

Vous êtes des personnes qui veulent percevoir en profondeur, pour creuser toujours plus profondément à la recherche de l’authenticité, de la Vérité, et c’est votre grande force. Vous êtes tous sur le chemin de cet espace auquel je faisais référence, d’abord en le découvrant en vous et ensuite en y invitant tous les autres, parce que vous n’avez plus besoin de juger, de séparer le bien du mal, la lumière des ténèbres. Cet espace dont je parle est le champ énergétique du Christ. Tous ceux qui portent cette énergie sont venus témoigner depuis cet espace, mais comment faites-vous cela ? Les mots sont toujours insuffisants pour l’exprimer. Comment décrire cet espace profond et calme qui n’est pas vide, mais rempli d’affection ? Les mots manquent.

J’ai ressenti cet immense espace de quiétude en présence de Jeshua, et cela m’a profondément touchée. J’ai pu accéder à l’énergie de sa présence lorsque j’ai découvert cet espace en moi pour progressivement y demeurer et m’y sentir chez moi. C’est pour cette raison, que j’ai pu prendre mes distances par rapport aux émotions humaines intenses qui m’assaillaient : la peur, l’horreur, la douleur, la colère, la haine. Il est si facile de se perdre dans ces courants émotionnels intérieurs.

C’est votre tâche en tant qu’être humain de créer cet espace en vous-même. Quelqu’un d’autre peut vous y inviter à le faire par sa présence en vous montrant le miroir de ce que cela peut être, et comment vous pouvez vivre depuis cet espace intérieur de vous-même. Et c’est essentiellement la tâche, ou le dessein intérieur d’un travailleur de lumière : de se maintenir dans cet espace en présence des autres, tout en étant d’abord et avant tout cette présence elle-même.

Allons faire l’expérience de cela pendant un instant. Sentez votre conscience devenir légère et souple un peu ondulante et frémissante, sans forcer, ouverte. Laissez, le courant agréable de votre conscience s’imprégner en vous. D’abord à travers votre tête, où s’élimine l’acuité de vos pensées afin qu’elles deviennent douces et amicales. Parfois, des sillons acérés de vos pensées surgissent provenant de la souffrance que vous ressentez, et par rapport à celles où vous sentez devoir réagir, répliquer, ou vous mettre sur la défensive. Prenons de la distance, sur ce phénomène pour y faire entrer le courant de quiétude paisible de votre véritable conscience. Laissez-le descendre vers votre gorge et vos épaules, puis traverser votre cœur, votre plexus solaire et votre abdomen.

Pensez à un flux ondulant qui s’écoule librement de manière naturelle. Concentrez-vous particulièrement sur la zone de votre abdomen et de votre pelvis, et laissez le courant « de l’eau » s’écouler à partir de là, en vous purifiant doucement. Tout ce qui présente des aspérités est emporté par ce flux. Laissez cette énergie descendre dans vos cuisses, les genoux, et le bas des jambes. Voyez comment le courant passe jusqu’aux pieds, entre les orteils, sur le sol, et comment vos « racines » sont nourries par la Terre ; alimentées avec force en nutriments. Sentez comment la Terre vous maintient au sol sous vos pieds, et revenez à votre propre Demeure.

Sentez  à quel point vous voulez étendre l’aura autour de vous. Votre champ énergétique est une extension naturelle de votre corps physique. Jusqu’où il s’étend; qu’est-ce qui vous semble être une limite raisonnable ? Soyez libre de le faire grandir, car vous ne pouvez affecter quiconque négativement ; en fait, votre espace donne également de l’espace à un autre.

Soyez libre de vous reposer en vous-même. Plongez plus profondément dans votre abdomen et faites de même avec votre respiration. Sentez combien vous êtes à l’aise et calme dans cet état, en paix avec vous-même, tout en ayant des limites claires, que vous ressentez fortement en vous-même. Votre aura est en sécurité avec vous, donc laissez-la occuper l’espace qui vous convient, tout en vous sentant calme et ouvert à l’intérieur.

Depuis cet état de conscience, je vous invite à jeter un œil sur la manière dont vous conduisez, ou limitez vos énergies masculine et féminine dans la vie quotidienne. Vous avez tendance à les utiliser séparément l’une de l’autre, ou d’une manière qui ne leur permet pas de se maintenir l’une et l’autre.

L’énergie souple, que je viens juste de décrire, est votre côté féminin. Elle se préoccupe des autres, et est capable d’une profonde empathie et compréhension. Mais souvent, lorsque vous voulez utiliser cette énergie en relation avec un autre, vous allez à l’intérieur de vous. Vous sautez hors de votre propre aura, ou du champ énergétique, et vous vous perdez dans celle de l’autre. Observez cela, si vous avez cette tendance à le faire, et  si vous ressentez ce qui vous arrive énergétiquement, lorsque vous le faites. L’énergie sort verticalement et vous perdez la paix intérieure, l’ancrage dans votre fondement intérieur, dans votre abdomen.

Je vais maintenant aborder l’énergie masculine. Il y a des moments où se relier aux autres est beaucoup trop pour vous, vous incitant à sortir de vous-même et à quitter votre fondement intérieur. Cela n’est pas nourrissant et quelque chose se trouve en déséquilibre. A ce moment-là, votre aura a besoin de s’enfermer pour revenir dans votre Demeure. Mais il semble que votre seule option soit alors, d’instaurer votre énergie masculine d’une manière plus ferme, presque dure, comme une armure ou un mur, afin d’empêcher votre énergie de s’en aller ailleurs.

Et en raison de toutes les émotions que vous ressentez, comme de l’insatisfaction, de la colère, ou de la déception, vous construisez un mur de défense, mais voyez ce que cela provoque en vous, comment vous vous sentez à l’intérieur de vous. Regardez comment le fait de le faire vous affecte, mais dans le calme et avec une certaine curiosité : « Qu’est-ce que cela provoque en moi ? Est-ce oppressant ou bien libérateur ? » Malheureusement, la nature d’une réaction de défense, va à l’encontre de votre source intérieure calme et naturelle.

Ce schéma se déroule très fréquemment intérieurement, et je parle en particulier d’un groupe de travailleurs de lumière qui sont nés avec une hypersensibilité naturelle et qui éprouvent facilement de l’empathie pour d’autres personnes. Dans leur mission de pionniers de la conscience, ils ont tendance à donner trop d’eux-mêmes en espérant qu’il y aura une résonnance, une reconnaissance, une mise en phase avec les autres. Lorsque cette relation n’est pas réussie, ce qui est arrivé dans toutes vos vies, cela conduit à une souffrance intérieure : une déception, une frustration, une colère, un ressentiment, ou de la solitude. En conséquence, vous recourez souvent à l’énergie masculine pour laisser tomber le rideau, ce qui vous limite et vous fait donc ressentir encore plus de solitude. Procéder ainsi n’est pas une manière d’étendre votre espace, celui qui consiste à instaurer les limites d’une manière naturelle ; c’est plutôt une fermeture et une restriction de votre espace énergétique.

Je vous encourage à conduire vos énergies masculine et féminine d’une manière différente. Vous venez juste de sentir qu’il est possible d’être en complétude en soi et ancré en soi. Ressentez-le à nouveau en y descendant une fois de plus. Il est possible d’y rester, même en vous reliant avec les autres, et cela signifie que vous essayiez d’éviter de changer trop activement les choses ; que vous admettiez votre besoin de maîtrise et de reconnaissance ; et que vous ne sortiez plus de vos gonds pour gagner le droit d’exister. Parce que c’est cela que vous voulez accomplir dans ce besoin généreux de donner afin de vous relier aux autres. Vous désirez voir ce droit à exister à travers cette personne ; les autres veulent que vous soyez tel que vous êtes vraiment. Il est naturel pour un enfant d’en faire le vœu, mais avoir une maturité spirituelle et progresser signifie d’abord que vous vous préoccupiez des besoins et des désirs de votre propre enfant intérieur, et que vous affirmiez et reconnaissiez son droit d’exister – et de le faire encore et encore. Vous le faites en étant ouvert aux impulsions de votre enfant intérieur en étant conscient de ses besoins quand vous vous reliez avec le monde qui vous entoure.

A présent connectez-vous consciemment à votre champ énergétique ; soyez complètement présent en vous-même et sentez  l’enfant intérieur dans votre abdomen. Inspirez doucement et sentez comment la lumière remplit votre aura, votre espace. Celui-ci est un espace sacré. Vous avez la faculté d’observer et de percevoir votre essence intérieure, votre propre beauté et la sagesse, votre propre valeur et l’amour. Si vous n’avez qu’une tâche à accomplir dans la vie, c’est celle-là : de voir, d’apprécier, et d’accepter votre propre force unique, le joyau que vous êtes. C’est cela ; cela éveille la conscience du Christ qui est en vous, qui émane d’elle-même vers les autres et que vous n’avez pas besoin d’accomplir par l’effort ou la lutte. C’est précisément l’art de devenir profondément enraciné dans votre propre fondement et de demeurer dans votre propre être intérieur.

C’est également, et littéralement, la solution pour résoudre les vieux traumatismes émotionnels que vous portez en vous : vous pouvez alléger leur poids en trouvant un équilibre entre les énergies masculine et féminine. L’énergie masculine vous fait revenir en vous, vous aide à vous y soustraire et à faire des distinctions lorsque c’est nécessaire. L’énergie féminine est votre douceur, votre aptitude à vous lier, à comprendre, et à saisir. Idéalement, les énergies masculine et féminine travaillent ensemble dans l’unité. Le traumatisme surgit dès que vous divisez le fondement intérieur, parce que vous êtes déséquilibré, hors de vous et dispersé, par la douleur du rejet – particulièrement du rejet émotionnel –qui peut vous toucher profondément et réduire vos sentiments en miettes.

Par l’observation intérieure et une profonde thérapie de régression, vous pouvez en apprendre beaucoup sur les traumatismes du passé, et c’est souvent salutaire pour gagner en compréhension. Mais au cœur de toute guérison et de toute auto-guérison il y a le retour en soi-même, la reconnaissance de son propre Moi et de ses limites, tout en restant intérieurement affectueux, calme et ouvert. Et c’est précisément parce qu’en demeurant en vous-même, vous êtes apte à faire beaucoup de choses pour les autres  tout en étant vous-même par ce qui émane de vous.

Profitez d’un autre instant de quiétude en étant vous-même. Détendez-vous et osez être qui vous êtes – vous êtes magnifique ! L’énergie du Christ s’éveille en vous tous. Sentez la présence du Christ dans votre espace intérieur. 

Copyright © Pamela Kribbe – Une autorisation est accordée pour copier et redistribuer cet article à condition que l’URL www.jeshua.net  soit inclus et qu’il soit publié gratuitement.

E-mail :  aurelia@jeshua.net

 

Published also :

© 2014 Planetary Activation Organization. PAO P.O.Box 4975, El Dorado Hills, CA 95762

 

Traduction Patrick rev. Isabelle

Source: http://despertando.me/2014/12/09/messages-de-la-lumiere-20141208-marie-madeleine-lessence-de-toute-guerison-canalise-par-pamela-kribbe-le-8-decembre-2014/


Partager cet article
Repost0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 18:00

1506024_503099993144223_483418418_n.jpg

 

Guérison profonde et reprogrammation

Par Simon Leclerc
Écrit le 3 décembre 2014

 

Bonjour à vous tous,

Cela fait un certain temps que je n’ai pas partagé de nouveaux enseignements via le site Internet (je suis toujours très actif au niveau des accompagnements individuels) et il me fait plaisir de venir vers vous aujourd’hui afin de présenter la «guérison profonde» sous un angle différent. J’attendais de ressentir cet «appel» afin de vous offrir un enseignement qui saura, je le souhaite, stimuler chacun sur son parcours évolutif individuel.

D’abord, comprenons ensemble qu’il existe d’innombrables approches d’interventions physiques et psychiques qui ont un effet mesurable sur le corps physique. En écrivant ce message, mon intention n’est pas de comparer ni d’évaluer ces formes de soins, mais de vous présenter ma propre compréhension des mécanismes qui entrainent la guérison profonde.

Mon but est de collaborer à ce que les transformations aient lieu dans tous les aspects de l’Être, et non uniquement dans sa dimension physique. Car si la source d’un problème vécu dans la matière n’est pas comprise et transmutée, sa partie visible, soit la problématique en tant que telle, se représentera, avec quelques variantes près ou sous la même forme. Tant et aussi longtemps que le message/enseignement n’est pas intégré dans la physicalité, l’obstacle demeure.

Les déséquilibres
Les déséquilibres du corps physique, de la psyché ou de la vie courante (les situations «extérieure à nous» ne sont jamais vraiment séparées de nous) sont les reflets d’un déséquilibre plus subtils qui se situe dans les dimensions souvent moins conscientes de notre Être.

Pour bien comprendre le procédé, imaginons ensemble des bassins versants qui communiquent les uns avec les autres via un réseau de petits canaux. Visualisons trois bassins, dont le plus haut serait associé au corps émotionnel, le second associé au corps mental et le plus bas au corps physique ou éthérique. Quand une problématique existe dans le corps physique, le corps éthérique la porte également. Ils sont en lien direct, ce sont des copies conformes l’un et l’autre. C’est pourquoi nous les présentons en corrélation directe.

Dans notre exemple, le bassin du bas, vibratoirement le plus dense, est celui qui nous apparaît le plus concret et que nous associons directement à l’incarnation. Mais celui-ci est relié en permanence aux autres bassins plus subtils qui composent l’Être incarné que nous sommes. Tous ces corps sont associés à l’incarnation.

Nettoyer l’eau
Plusieurs approchent thérapeutiques (physiques ou psychiques) consistent à «nettoyer l’eau» qui est directement liée au corps physique, soit celle contenue dans le bassin du bas. Durant le processus de guérison, plus la purification de cette eau s’effectuera de façon soutenue, intense et efficace, plus des résultats concrets auront lieu. Et une fois le «nettoyage» terminé, l’eau redeviendra effectivement claire… pour un temps.

Pourquoi? Parce que les bassins du haut continueront de déverser leur eau polluée en aval. Invariablement et tôt ou tard, l’eau contenue dans le bassin du bas se recontaminera. Plusieurs y voient là une forme d’acharnement divin ou un «hasard» qui ne les épargne pas. Mais en vérité, la plupart des problématiques physiques prennent leurs sources dans les «bassins du haut», pour ensuite, avec le temps, venir se cristalliser dans le corps physique. S’ils ne sont pas nettoyés, la transformation restera temporaire.

La guérison profonde aura lieu lorsque tous les bassins seront purifiés et que les cellules du corps physique seront reconditionnées, lorsque celles-ci auront rétabli une saine circulation énergétique qui les relie à la vie sur Terre et dans l’Univers.

Transmuter les blocages
J’aimerais souligner ici que le terme «guérison» fait référence à la transmutation de tous les types de blocages vécus dans l’incarnation, qu’ils soient liés à un organe physique ou associés à des patterns, des impasses, des blocages, des peurs ou autres. Pour moi, tout ce qui nous empêche d’être libre et créateur de notre vie est associé à une stagnation d’énergie. Nous nommons «maladies» celles qui affectent plus directement les cellules du corps physique, mais en vérité, ces blocages affectent aussi la psyché. Ils nous amènent à percevoir notre environnement avec certaines «lunettes» que nous portons souvent sans le savoir, et la vie se charge alors de nous refléter cette réalité que nous avons acceptée comme étant la vérité.

Concrètement, cette vision globale de l’Être humain implique que certains aspects de nous soient inconscients, et par conséquent, plus difficiles à comprendre. Autrement, il nous serait facile de tout guérir en questionnant simplement notre Être profond sur la nature d’un problème. Il est certes possible de poser la question, mais la réponse est plus difficile capter, du moins dans notre dimension, car les saboteurs intérieurs, les résistances, les ressentiments, les peurs et tout un ensemble de conditionnements viennent court-circuiter le processus et brouiller le message. En d’autres termes, les réponses sont toujours disponibles, mais les voiles qui nous empêchent de les entendre sont également présents.

Choisir notre propre vérité
Vivre en équilibre dans la 3 e dimension implique nécessairement qu’il y ait une forme de discernement, car nous côtoyons continuellement l’ombre et la lumière, l’évolution et l’involution, le bien, le mal, etc. J’ai souvent mentionné qu’en vérité, ces éléments ne s’opposent pas, ils se stimulent les uns les autres afin de nous amener à choisir notre propre vérité, celle qui correspond à nos aspirations les plus profondes.

Il est évident que la guerre n’est pas nécessaire à l’évolution. Sans faire son éloge, elle permet à tout le moins à chacun de choisir de nourrir la paix à l’intérieur de lui et à l’extérieur. Quand ses relations s’enveniment, un Être pourra alors choisir de les pacifier, car il comprend que l’harmonie en lui et autour de lui nourrit l’harmonie planétaire.

Les Êtres qui choisissent le parcours de l’ombre (pour un temps – car tout revient tôt ou tard à la lumière) le comprennent très bien. Ils savent que plus ils entretiennent des conditions de vie difficiles sur Terre, plus ils éveillent des enjeux de survie, d’opposition et de conflits intérieurs. Ils déstabilisent ainsi l’équilibre en perpétuant l’individualisme et la séparation, ce qui est contraire à notre nature profonde.

Mais il faut se rappeler que l’ombre est l’absence de lumière. En soit, elle n’existe pas, elle n’a aucun pouvoir réel. Quand la lumière revient, l’ombre est aussitôt absorbée. Les jugements que nous entretenons envers elle ne font que la nourrir, car elle s’alimente des pulsions guerrières et des oppositions de chacun.

Ceux qui choisissent l’ombre, consciemment ou inconsciemment, le font parce qu’ils ont peur. Ce choix est respecté au niveau universel, mais ce n’est pas une véritable décision. Elle est prise sans avoir toutes les données en main, puisque les Êtres qui la choisissent ont oublié leur nature véritable.

De nouveaux modèles
Quand les Êtres conscients créent des modèles de vie parallèle où la paix, l’harmonie et l’amour sont valorisés, ces nouvelles avenues produisent des brèches dans l’ancien monde. Elles permettent à ceux et celles qui ont oublié ces sensations de les contempler de nouveau et de s’en nourrir, pour éventuellement les accepter et transformer en conséquence leur propre vision de la vie.

Chacun à notre manière, nous sommes appelés à incarner le Nouveau Monde, pour inspirer l’humanité et l’amener à accepter de vivre autrement. Mais pour ce faire, nous sommes aussi invités à actualiser notre propre guérison globale, pour retrouver notre plein potentiel d’action et notre véritable alliance universelle.

Il n’est évidemment pas nécessaire de tout avoir guéri pour inspirer les autres. Nos transformations personnelles se font en parallèle à nos actions concrètes pour incarner les changements souhaités, à mesure que nous avançons sur notre chemin de vie. Il est cependant intéressant d’en comprendre les fonctionnements pour mieux maîtriser les processus impliqués dans la guérison globale.

Certains sont découragés, car ils ont l’impression que la démarche de purification est interminable. Mais en vérité, il s’agit d’un magnifique voyage à la découverte de soi où chaque prise de conscience nous rapproche un peu plus de nous-mêmes et de l’amour pur.

La trahison
Revenons maintenant au thème plus précis de ce propos sur la guérison. Afin de faciliter la compréhension, imaginons ensemble un Être qui, dans l’une de ses incarnations précédentes, est mort après avoir été dénoncé par un voisin en qui il avait confiance. Il a été fait prisonnier par une armée qui l’a condamné, puis tué, et il quitte le plan terrestre dans la terreur, en ressentant une puissante émotion de trahison, convaincu qu’il n’aurait pas dû faire confiance aux autres.

Puisque le départ aura été subit et intense, l’Être n’aura probablement pas pacifié son passage et accueilli ses émotions d’injustice et de trahison avant de quitter l’incarnation. Ce faisant, il maintiendra dans ses corps énergétiques un thème non résolu qu’il sera invité à rencontrer dans sa prochaine vie. Ces mémoires n’auront pas été ramenées à la lumière avant de partir et elles demeureront stockées dans sa dimension émotionnelle, jusqu’à ce qu’elles retrouvent le chemin de l’amour.

Une planification
En préparation de sa prochaine incarnation, une «planification» aura lieu pour replacer les thèmes de la trahison et de la difficulté à faire confiance en l’autre sur son chemin de vie. Ces thèmes n’auront pas besoin d’être vécus longuement, mais ils devront être rencontrés dans la matière, pour que l’Être puisse les pacifier.

Bien que l’Âme collabore à créer les différents scénarios évolutifs de notre vie, ce sont nos propres résistances qui les font durer dans le temps. Certains Êtres peuvent prendre plusieurs incarnations à transmuter un thème important, alors que d’autres le feront en quelques jours seulement, et même moins. Le thème sera semblable, mais les résistances pourront varier considérablement.

La guérison implique qu’il faille tôt ou tard accueillir la partie de soi qui aura créé la situation, peu importe ce qu’elle est. Cependant, plusieurs préfèrent entretenir en eux un état de victime et d’impuissance qui leur donne une perspective humaine à laquelle ils s’identifient.

Les sièges des bourreaux et des victimes sont interchangeables et plusieurs aiment polariser ces rôles. Ce faisant, les Êtres oublient qu’ils attirent à eux ce qu’ils n’ont pas pacifié d’eux-mêmes, soit dans cette vie ou dans une autre. L’Être devant qui éveille tant de jugements et de réactions nous reflète ce qui, de nous, cherche notre lumière. En comprenant cela, nous cessons de polariser les rôles et y ramenons plutôt la lumière. La méthode Hoponopono est d’ailleurs basée sur cette vision de la vie.

Réactiver le thème
Revenons maintenant à notre exemple. Dans une prochaine incarnation, si la mémoire de trahison n’est pas pacifiée, l’Être placera sur sa route une nouvelle situation qui réveillera en lui la peur de l’autre et l’envie de se refermer sur lui-même. Ses «lunettes humaines» lui indiqueront qu’il ne peut pas faire confiance à l’autre, et son thème de vie sera réactivé. Nous nommons cela un «point d’ancrage», car il s’agit du moment où la mémoire d’une autre vie s’ancre dans la nouvelle incarnation.

S’il n’est pas attentif, l’Être imaginera que c’est à cause de cette situation vécue qu’il a développé la peur de l’autre. Mais en vérité, elle aura été co-créée par l’Âme afin de réactiver un thème important qui cherche à retrouver le chemin vers la lumière. Puisque le thème aura été vécu durant l’incarnation, le processus ne peut se faire dans les dimensions subtiles. C’est donc sur Terre qu’il sera revécu, puis transmuté.

Expérience karmique
C’est d’ailleurs souvent une expérience karmique qui est à l’origine de la première expérience qui crée le traumatisme originel (dans notre exemple, la première trahison où le voisin est dénoncé à une armée). Et par la suite, ce sont les conditionnements qui prendront le relais. Qu’est-ce que cela veut dire?

Si je poursuis avec notre exemple, la première expérience de trahison qui aura conduit l’Être vers la mort était probablement en lien karmique avec une «dette» non équilibrée d’une précédente incarnation où il était alors le traitre [lire Le karma et les mémoires cellulaires]. Cet «échange de rôle» permet aux expériences terrestres d’être comprises de façon plus amoureuse, lorsque l’un ou l’autre des rôles est maintenu dans la honte, le déni ou le jugement. Rappelons-nous que ce sont les jugements qui créent les karmas, et non les situations en tant que telles.

L’évolution consiste à ramener à l’amour toutes les expériences que nous vivons dans la matière. Les victimes d’aujourd’hui étaient les bourreaux d’hier, et de les opposer ne fait qu’entretenir les rôles. Pour terminer ces cycles, tout doit revenir à l’union et à l’amour.

Une paix véritable
Nous faisons référence ici aux karmas pour expliquer l’origine d’une situation, mais en vérité, cela n’a aucune importance. Car la compréhension des raisons derrière les expériences, peu importe ce qu’elles sont (trahison ou autre), n’apportera pas une paix véritable à l’Être. Ses mémoires cellulaires continueront tout de même d’entretenir la crainte de l’autre, même s’il connaît son thème karmique.

En d’autres termes, les cellules ne cherchent pas à comprendre le pourquoi des choses, elles cherchent à être entendues. Il n’est pas possible de négocier avec elles, ni de tenter de les convaincre. Elles ont besoin d’être accueillies, d’être totalement reçues, tout comme nous voulons être inconditionnellement aimés.

Via cet énoncé, comprenons maintenant ce que sont les différents «bassins versants» qui affectent le corps physique, pour bien intégrer la guérison cellulaire.

L’enfant intérieur
La majorité des problématiques débute par une inscription au niveau du corps émotionnel. À l’image d’un enfant (on le nomme d’ailleurs souvent «l’enfant intérieur»), il cherche continuellement à être entendu quand il s’exprime. Il n’a pas de compréhension logique et rationnelle de la vie, son but est de vivre toutes les émotions qui sont associées aux expériences. S’il vit la trahison, il cherchera à la ressentir pleinement, comme il le fait pour le rire et la joie.

La première «erreur» consiste à dialoguer avec son corps émotionnel pour tenter de le convaincre de changer ses sensations, de s’adapter à ce que l’Être aimerait ressentir. «Je veux me sentir bien, alors j’exige de mon corps émotionnel qu’il ne me transmette que d’agréables sensations et qu’il cesse immédiatement de m’envoyer ses lourdeurs et contractions que je refuse de ressentir». Au lieu de vivre pleinement ses émotions, l’Être voudra les alléger, les nier, les contrôler ou les banaliser.

Sensation d’impuissance
Pour plusieurs, une émotion est vécue dans une totale sensation d’impuissance, comme si une vague d’eau entrait tout d’un coup dans une demeure. Au lieu de la ressentir, l’Être voudra agir sur la situation extérieure pour bloquer la «source» de son malaise intérieure. Par exemple, dans une situation où il se sent dévalorisé, il s’attaquera à la personne qui le méprise, au lieu d’accueillir d’abord son émotion. Là encore, le processus est inversé.

D’ailleurs, cette façon de gérer ses émotions est à l’origine de la plupart des épisodes de violence que nous observons dans nos sociétés. La violence physique et/ou verbale est l’expression d’un Être qui ne sait pas comment gérer son émotion de colère et sa sensation de contrariété.

Je ne dis pas qu’il faille tout accepter sans rien dire, mais s’il n’y a pas de recul pour d’abord rencontrer l’émotion ressentie, les interventions extérieures resteront futiles. Si la situation est créée, c’est que l’Être la porte intérieurement. Il peut bien s’en prendre à son oppresseur s’il le souhaite, mais tant que son émotion ne sera pas accueillie, il ressentira toujours en lui une impression d’impuissance.

Un processus irrationnel
Toutes ces approches de négociation avec le corps émotionnel intellectualisent un processus qui n’a rien de rationnel. Celui-ci ne peut pas être raisonné, il n’a pas été conçu pour cela. Sa fonction est de vivre les émotions qui sont associées aux expériences de la vie. Mais lorsque certaines d’entre elles, plus lourdes ou inconfortables, sont rejetées par la conscience, le corps émotionnel les retient et les emmagasine, ce qui crée des blocages intérieurs et extérieurs.

Par exemple, si un Être tente de se convaincre qu’il a confiance en lui pour occulter une émotion de dévalorisation ressentie dans une situation qui aura été co-créée par son Âme, la guérison restera en surface. Tôt ou tard, il reproduira un événement qui lui fera revivre la dévalorisation et il aura l’impression de ne pas avoir évolué. Mais s’il prend le temps de rencontrer véritablement son émotion, d’y être totalement présent, il redeviendra maître de la situation et pourra alors créer un nouveau scénario.

La rencontre avec soi-même PENDANT qu’une émotion est éveillée est précisément le but recherché par l’Âme. Celle-ci collabore à créer des situations qui éveillent des émotions qui n’ont pas été pacifiées, afin d’amener de vraies transformations.

À ce moment, l’Être peut installer un véritable mouvement de reconditionnement cellulaire – de «positivisme» comme disent certains –, car celui-ci ne sera plus une couverture visant à camoufler ce qu’il ne veut pas gérer, mais bien un réel appel vers l’avant. Cela devient une invitation à choisir d’incarner sur Terre ses plus grands idéaux.

L’émotion stockée
Reprenons maintenant l’exemple de la trahison. Si l’émotion n’est pas ressentie et transmutée, elle sera stockée dans le corps émotionnel et ce «bassin» viendra se déverser dans celui du corps mental, qui prendra alors une décision en conséquence. Puisque l’Être enregistre de façon émotionnelle la traitrise sans la transmuter (ressentir), son regard sur la vie l’amènera à voir ce thème partout. Magnétiquement, il continuera d’attirer d’autres expériences de trahison qui le feront fortement réagir. Et c’est souvent là que l’Être s’éloignera encore plus de lui-même et du message que la vie cherche à lui transmettre, au lieu d’utiliser la situation pour créer une véritable guérison.

Loin d’être le fruit du hasard, les réactions qu’il ressentira face aux expériences de trahison qu’il observera, pour lui-même ou pour d’autres qui le feront tout aussi réagir, lui permettront au contraire d’apprendre de lui-même. Il comprendra alors que ces expériences agissent comme un reflet de ce qui, en lui, «cherche sa lumière», afin qu’il puisse ressentir vraiment les émotions qui y sont associées pour compléter sa guérison.

Je mentionne souvent que ce qui, de l’extérieur, éveille des réactions et des jugements, se présente comme un messager de l’Âme. C’est une missive envoyée par l’Univers pour amener une véritable guérison intérieure.

L’eau contaminée
Dans notre exemple, lorsque la trahison sera perçue au niveau des émotions mais qu’elle ne sera pas transmutée, «l’eau contaminée» du corps émotionnel coulera vers le bassin du corps mental. C’est alors qu’une «décision intérieure» sera prise pour «gérer la situation». «Puisqu’il existe des traitres autour, je ne peux plus faire confiance aux autres.» Et voilà que l’Être envisagera la vie de façon craintive en se disant que le monde est peuplé de traitres qu’il doit craindre.

Après un certain temps, même s’il oublie son conditionnement et sa «décision», ses cellules le lui rappelleront. Soit il entretiendra l’isolement de peur de faire confiance, ou soit il recréera le thème de trahison dès qu’il osera croire en l’autre, car son thème ne sera toujours pas transmuté.

L’idée ici n’est pas d’interpréter que l’Être est condamné à revivre la trahison, mais de comprendre qu’il faut d’abord guérir les «bassins du haut» pour pouvoir reprogrammer véritablement le corps physique et installer un changement durable dans la matière. C’est ce que je nomme la «guérison profonde».

20 secondes
Lorsqu’un thème récurrent est rencontré dans la vie de tous les jours, la première chose à faire est de ramener tout son Être au niveau du corps émotionnel, comme si c’était la seule chose qui existait. Dans notre exemple, l’Être serait invité à ressentir totalement la trahison, à lui permettre d’occuper tout l’espace. Il s’imagine que tout ce qui existe pour un temps est la trahison. Il s’y absorbe totalement.

Mon expérience d’accompagnement m’a démontré qu’un processus d’environ 20 secondes est suffisant pour transmuter une émotion réellement ressentie. Si la rencontre avec soi dure plus d’une minute, c’est souvent que l’Être n’habite pas bien son corps. Ma proposition alors est de tout arrêter et de refaire ses ancrages au sol, en dynamisant l’énergie du Hara (chakra situé sous le nombril) et en l’unissant au soleil de la Terre [lire La trinité créatrice]. Par la suite, la transmutation émotionnelle devrait être plus facile.

Les Êtres qui vivent des émotions à répétition croient souvent qu’ils sont totalement possédés par leur corps émotionnel, mais en vérité, ils n’y sont pas connectés. Ils «subissent» leurs émotions au lieu de les «accompagner vers la lumière» en les ressentant totalement. C’est très différent comme expérience.

Le corps mental
Une fois l’émotion transmutée, l’invitation est d’aller ensuite au niveau du corps mental pour revisiter le conditionnement que l’émotion nous a amenés à accepter.

Par exemple, on voit souvent des Êtres saboter leurs relations amoureuses parce qu’ils ont peur d’être abandonnés. Ayant trop souffert d’une précédente rupture, ils ont géré l’émotion non transmutée en prenant la décision au niveau du corps mental de ne plus aimer. Ils s’organisent alors, inconsciemment ou consciemment, pour créer des impasses amoureuses afin d’éviter d’être abandonnés de nouveau.

Pour guérir cela, l’Être voudra d’abord revisiter sa blessure et accepter de la ressentir en totalité, l’espace d’un moment intime avec lui-même. Par la suite, il sera invité à rencontrer son propre conditionnement, en identifiant les bénéfices qu’il retrouve à maintenir l’impasse amoureuse dans sa vie. L’Être se laissera touché par son choix de «se fermer à toute forme de relation afin de se protéger».

Dans notre exemple sur la trahison, l’Être revisitera sa méfiance en se laissant totalement absorber par sa décision de «ne plus faire confiance aux autres». Il ne cherche pas à négocier avec lui-même, il va vers une véritable rencontre inconditionnelle de ce qui est présent en lui.

À cette étape, la principale «erreur», encore une fois, est de tenter de convaincre son corps mental de changer sa vision de la vie, dans nos exemples, de le forcer à s’ouvrir à la confiance à l’autre, ou à l’amour humain.

À l’intérieur comme à l’extérieur
Bien que fondamentale, l’étape de la reprogrammation cellulaire est prématurée dans le processus de transformation si elle intervient avant la rencontre avec les corps émotionnel et mental. Ces derniers veulent d’abord et avant tout être entendus et reçus pour ce qu’ils sont, et non pas pour ce que nous aimerions qu’ils soient.

En d’autres termes, il se vit à l’intérieur de nous la même réalité qu’à l’extérieur. Nous voulons être aimé de l’Univers tel que nous sommes, et il en va de même pour nos corps émotionnel et mental. Pour eux, nous sommes l’Univers via lequel ils peuvent retrouver le chemin de la lumière. Si nous refusons d’accueillir ce qu’ils expriment, ils se bloquent, ce qui crée une «intoxication énergétique» qui, tôt ou tard, contaminera le «bassin du corps physique».

Ce n’est qu’à partir du moment où l’amour envers les différentes facettes de notre Être est inconditionnellement ressenti que la transformation véritable peut avoir lieu. À l’image d’un enfant qui veut montrer son dessin à sa mère, ces aspects de nous veulent être accueillis comme ils sont.

Ma propre définition de l’évolution est d’oser partir d’où nous sommes réellement, et non d’où nous aimerions être. Avoir un regard juste et honnête sur soi est le meilleur moyen d’éclairer son chemin et de progresser vers sa lumière. Mais dans nos sociétés, la concurrence, la comparaison et la compétition favorisent les combats intérieurs où nos vulnérabilités sont perçues comme des obstacles à notre avancement. Nous cherchons souvent à les dominer, au lieu de les accueillir totalement et de les éclairer.

Combattre sa maladie
Je comprends personnellement les Êtres qui ont l’impression que la vie les trahit et qui ressentent l’élan de «combattre» leur maladie ou leur déséquilibre. Mais pour les corps physique, émotionnel et mental, cette approche est perçue comme une agression, symptôme d’une déconnexion d’avec soi-même. C’est une guerre intestine où chacun en ressort perdant.

Les déséquilibres sont les messagers des plans subtils, des envoyés des mémoires cellulaires. Les combattre revient à chasser le facteur pour ne pas recevoir la lettre qu’il est chargé de nous livrer. Ces situations parfois difficiles transportent un potentiel d’évolution exceptionnel, car elles nous conduisent au meilleur de nous-mêmes. Celui qui choisit de les déchiffrer, au lieu de s’y opposer, grandira énormément de son expérience. Ces aspects cherchent à s’unir au tout que nous sommes, ils ne veulent pas faire cavalier seul.

Quand nous résistons, nous forçons nos corps énergétiques à stocker et emmagasiner les mémoires. Ils n’ont alors d’autres choix que d’utiliser la vie pour reproduire des scénarios correspondant aux stockages. C’est là que nous expérimentons des patterns de vie qui nous apparaissent répétitifs et qui nous amènent souvent à vouloir fuir davantage, à vouloir combattre encore plus intensément. Mais en permettant une véritable rencontre amoureuse avec ces facettes de notre Être, nous créons un mouvement de conscience amoureux qui conduit vers une véritable libération, vers une guérison en profondeur.

Reprogrammation cellulaire
Lorsque ces rendez-vous avec soi-même ont eu lieu et que les mémoires ont véritablement été reçues et entendues pour ce qu’elles sont, et non pas pour ce que nous aimerions qu’elles soient, la reprogrammation cellulaire peut prendre forme. Son effet sera alors exponentiel, car elle sera vécue sans la présence des saboteurs qui venaient contrecarrer le mouvement et rappeler à l’Être son impuissance à changer les choses.

Dans notre exemple de trahison, dès que l’Être tentait de se convaincre qu’il pouvait faire confiance à l’autre, ses mémoires inconscientes reproduisaient les scénarios de méfiance pour confirmer la vision de la vie qu’il avait acceptée comme une réalité.

Pour donner une image simple, c’est comme si l’on essayait de mettre des confitures de confiance sur du pain de méfiance. Peu importe l’épaisseur de la garniture, celle-ci ne fera que masquer l’arrière-goût qui ne disparaîtra jamais réellement. Le but n’est donc pas d’augmenter le fossé avec les mémoires dites négatives pour tenter de les éliminer, mais d’accepter de véritablement s’en rapprocher, pour s’assoir avec elles et les contempler pour ce qu’elles sont, sans aucune résistance.

Lorsque la rencontre a véritablement lieu, l’énergie de vie de l’Univers – que nous nommons l’amour – se met alors à circuler en nous et une guérison en profondeur se produit. C’est ce processus qui ne prend que quelques secondes, une minute tout au plus. Et une fois la rencontre terminée, il devient alors pertinent de redonner aux cellulaires une pulsion vers l’avant, de les reprogrammer dans un mouvement qui intensifie l’intention lumineuse.

Une nouvelle intention
Personnellement, je prononce alors une phrase qui représente ma nouvelle intention. Dans notre exemple sur la trahison, celle-ci pourrait être : «moi, (mon nom), je m’ouvre à la confiance aux autres, j’accepte l’amitié et l’amour véritable en provenance des gens de mon entourage et de ceux que je ne connais pas encore». Ensuite, je «dépose» cette intention en moi en imaginant une sorte de rosée matinale qui descend sur toutes mes cellules. C’est une propulsion vers l’avant qui réaffirme mon alliance universelle et ma capacité d’influencer la vie en moi et autour de moi.

Bien que simple en apparence, cette étape de reprogrammation permet aux corps physique et éthérique (des copies conformes) d’accueillir les nouveaux alignements choisis par la conscience. Une fois les résistances comprises, accueillies et transmutées, ce mouvement positif permet d’intégrer graduellement des idéaux de plus en plus grands, jusqu’au moment où la globalité de notre essence, pure lumière, pure conscience et pur amour, vient s’ancrer totalement à la matière.

Ne pas s’identifier
Notre voyage sur Terre est parsemé d’ombre et de lumière qui collaborent pour nous amener à découvrir qui nous sommes réellement. Cependant, si nous ne le comprenons pas, nous aurons l’impression que la vie nous pousse à combattre nos «démons intérieurs», qui sont en réalité nos émotions plus lourdes.

Être maître sur Terre implique nécessairement de devenir maître de nos émotions (non pas le «contrôleur»), en apprenant à les laisser toutes circuler librement en nous, sans pour autant s’y identifier.

En d’autres termes, si j’accueille la trahison en totalité, je comprends aussi que je ne suis pas cette émotion. Elle est un aspect de moi qui s’exprime et qui recherche toute mon attention afin de circuler en moi et de retrouver le chemin de la lumière. Elle «retourne à l’Univers» en passant par mon canal d’énergie.

Le Maître
La différence entre les Maîtres et nous, c’est la quantité d’eux-mêmes qu’ils ont intégré dans leur corps physique lorsqu’ils étaient incarnés (ils le sont toujours).

Nous sommes déjà des Maîtres sur les plans subtils. L’évolution ne consiste donc pas à «devenir» un Maître, mais à descendre dans la matière le Maître que nous sommes déjà, à l’intégrer dans notre corps physique. Plus nous «créons de l’espace» dans nos cellules en libérant les aspects limités de notre Être, plus le Maître que nous sommes peut pénétrer la matière et «venir nous rejoindre» sur Terre.

Durant les moments de transmutation des mémoires, les Guides et les Maîtres qui nous accompagnent peuvent collaborer à maintenir une fréquence amoureuse accueillante pour nous aider à bien intégrer la guérison dans nos cellules. Si vous le ressentez, je vous suggère de les inviter à vos côtés durant ces rendez-vous avec vous-mêmes. Leurs énergies agissent comme des amplificateurs qui favorisent les prises de conscience intérieure et les résolutions.

Je suis heureux d’avoir pu partager avec vous cette réflexion sur le thème de la «guérison profonde». Je partage ce que j’intègre, et j’intègre ce que je partage. Je vous remercie de me permettre ainsi d’approfondir ma propre compréhension des mécanismes qui amènent les réelles transformations dans la matière.

Salutations à tous

Simon Leclerc
… au service de la Grande Fraternité Humaine et Universelle

--------------------------------------


Écrit le 3 décembre 2014, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

Diffusé par: http://contactmondialextraterrestres.hautetfort.com/archive/2014/12/06/guerison-profonde-et-reprogrammation-5504622.html

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 17:57

Le Chant des Voyelles et La Transmutation Cellulaire ☆ Reine-Claire Lussier

Source: https://www.youtube.com/watch?v=Beif602YYLE

Cristalain.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 22:58

5wm5fd10.jpg

Ne nourrissez pas vos peurs !

"Nous allons de nouveau vous parler des peurs. Il y a longtemps que nous ne vous avons pas parlé de cette émotion, de cette vibration qui est en vous, que vous devez transcender par la Lumière et l'Amour mais qui est encore bien enracinée au plus profond de la conscience, au plus profond de chacun des êtres humains. Certains s'en rendent compte, d'autres non, mais cette vibration demeure.

Les peurs sont tout à fait l'opposé de la vibration Amour. A partir du moment où vous les reconnaissez, où vous les éclairez, où elles n'ont plus ni importance ni influence sur votre vie, il y en aura de moins en moins et vous élèverez votre fréquence vibratoire.

Vos freins sont les peurs, les doutes, le non lâcher-prise, la non acceptation de ce que vous êtes et de ce que vous vivez. A partir du moment où vous arrivez à lâcher au niveau de vos peurs, à les comprendre, à les transcender, à lâcher au niveau de toutes les expériences qui sont mises sur votre chemin mais que vous avez programmé, vous dégagez de plus en plus les voiles qui obscurcissent votre conscience. Donc essayez de reconnaître les peurs qui sont en vous.

La peur a mille et un noms : le stress, le doute, le manque de confiance, le souci que vous vous faites pour mille et une raisons, la jalousie à tous les niveaux. La peur c'est aussi la non estime de vous-mêmes.

Essayez de voir si certaines peurs remontent à la surface, ne mentalisez pas cependant, laissez-les venir comme des petites bulles de savon qui viendront à votre conscience. Faites le vide en vous et vous demandez à votre subconscient de vous libérer de cette énergie qui, parfois, malheureusement, freine la compréhension de ce que vous êtes, la compréhension de votre mission sur Terre, la reconnaissance de l'Amour réel qui est en vous.

Tout doucement, laissez remonter à votre conscience cette énergie ; peut-être lui donnerez vous un visage, un nom, peut-être pas, mais de toute façon avec notre aide, elle remontera et vous consumerez cette énergie de peur dans l'Amour qui est en vous et également dans l'Amour que nous vous offrons.

Chaque être humain incarné dans ce monde de dualité est confronté aux peurs qui sont légion, qui sont multiples et même plus, mais il ne reconnait pas cette énergie. Beaucoup d'êtres humains même affirment qu'ils n'ont aucune peur, mais ils sont dans l'illusion !

Il y a des peurs dont nous avons déjà parlé, les peurs domestiques ou illusoires créées par votre mental.

Si vous les gérez bien, si vous comprenez leur raison, ils y a aussi des peurs qui vous permettent de vous sauver la vie ou de vous mettre à l'abri de certaines choses qui seraient désagréables à vivre. Il faut savoir reconnaître le signal que vous donne votre subconscient par rapport à ces énergies, parce que les vraies peurs se manifestent avant qu'elles arrivent à votre conscience. Elles sont perçues par d'autres parties de vous-mêmes dont vous n'avez pas encore conscience, qui n'ont pas été encore révélées. Cela peut-être un sens non manifesté encore, le sixième sens.

Les animaux sont beaucoup plus réceptifs à leurs propres peurs parce qu'ils n'ont n'a pas de mental, ils n'analysent pas ; ils savent et agissent en fonction. Vous, non seulement vous n'analysez pas les peurs réelles mais vous vous créez en permanence des peurs illusoires.

Il est important pour les humains de l'époque actuelle d'avoir conscience de tout cela parce que cette énergie que vous générez les empêche parfois de s'élever vibratoirement alors qu'ils devraient s'élever au travers du travail accompli.

Ce qui est le plus important,  c'est de mettre un nom sur vos peurs. Nous ne vous donnerons pas tous les noms de vos propres peurs. A vous de les découvrir et de les transcender ! A vous surtout de ne pas les nourrir et de mettre beaucoup de Lumière et d'Amour sur elles !

Vous vous rendrez compte que lorsque vous vous serez libérés d'une grande partie de ces peurs la vie sera beaucoup plus facile, beaucoup plus simple, et vous n'aurez plus de crainte ou que très peu de crainte ; à ce moment-là, même si vous devez être en danger, vous serez avertis et, d'une certaine manière, vous vous mettrez à l'abri de ce danger. Vous serez avertis par votre âme et vous serez aussi avertis par vos guides qui prennent beaucoup plus soin de vous que vous le supposez.

Vos peurs successives, permanentes pour certains, génèrent de très profonds désagréments A partir du moment où vous avez conscience d'une peur illusoire, (mais vous ne la considérez pas comme telle), vous la nourrissez dans votre pensée, vous la grandissez et ensuite elle a un impact profond sur votre véhicule de manifestation.

Nous allons vous parler de l'opposé de la peur car c'est très important pour vous, pour votre élévation vibratoire, et également pour faciliter votre avancement sur le chemin.

Souvent, pendant quelques instants, appelez à vous l'énergie de la Sérénité ; la Joie est une énergie, la Sérénité est une énergie, tout comme la peur est une énergie. La Compassion est aussi une énergie, et bien sûr l'Amour est la plus belle des énergies.

Placez-vous au centre de vous-mêmes, lâchez prise totalement à toute souffrance de votre corps et si vous avez des souffrances autres que celle de votre corps, lâchez totalement ! Essayez d'intégrer la sérénité, car la sérénité est une très belle énergie, nous dirons même une énergie de guérison pour vos maux psychologiques, affectifs et également de tous les maux qui sont somatisés dans votre corps de matière.

Servez-vous, le plus souvent possible, de l'énergie de sérénité, de douceur et de paix profonde ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Source: http://ducielalaterre.org/fichiers/travail_sur_soi/ne_nourrissez_pas_vos_peurs__n7G.php

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 15:40

Source:  http://www.dailymotion.com/video/xb3ht3_ecoute-ton-corps-01-but-de-l-etre-h_webcam

  

Source:  http://www.dailymotion.com/video/xb3hn6_02-conscient-subconscient-supercons_webcam

 

 Source: http://www.dailymotion.com/video/xb3hhl_03-engagement-responsabilite-lise-b_webcam

 

 Source: http://www.dailymotion.com/video/xb3eoc_19-les-besoins-du-corps-emotionnel_webcam

 

Source: http://www.dailymotion.com/video/xb3f4a_16-besoins-du-mental-ecoute-ton-cor_webcam

 

 Source: http://www.dailymotion.com/video/xb3ews_17-le-corps-emotionnel-exprimer-ses_webcam

 

 Source: http://www.dailymotion.com/video/xb3h5b_06-couper-les-cordons-lise-bourbeau_people

 

Source: http://www.dailymotion.com/video/xb3ecj_20-spiritualite-meditation-ecoute-t_webcam 

 

 Les informations de la douleur et l'évolution

Savez-vous que... la douleur est un moyen beaucoup trop souvent utilisé pour évoluer?

En effet, bien des gens ne s’arrêtent pas pour se poser des questions tant qu’ils ne souffrent pas assez dans leur corps pour le faire, ce qui est très regrettable. D’autres croient qu’il est normal d’être malade et de souffrir alors que ce n’est pas du tout naturel. Au lieu de prendre le temps de comprendre ce que leur corps est en train de leur communiquer par la douleur, ils ne font que l’arrêter par des médicaments, des soins physiques, etc. Je ne dis pas qu’il ne faut pas s’aider physiquement lorsqu’on a mal, mais plutôt que cette aide devrait être accompagnée d’une introspection. Sans introspection, la douleur reviendra puisque l’attitude qui en est la cause ne peut pas disparaître par la simple prise de médicaments.

En plus des maladies, les accidents qui blessent une partie de votre corps sont, eux aussi, des messages. Généralement, l’accident vous rappelle que vous vous sentez coupable, alors que vous ne l’êtes pas, et que vous voulez vous punir. Le fait de prendre le temps de trouver la cause métaphysique d’un accident et d’en comprendre le message permet au corps de guérir beaucoup plus rapidement. Sachez aussi qu’une douleur physique est toujours proportionnelle à celle vécue au plan psychologique. Le corps est un merveilleux instrument qui tâche constamment d’attirer votre attention sur les aspects de vous-même que vous n’acceptez pas et n’aimez pas.

Outre les personnes qui se font arriver des accidents ou des maladies pour évoluer, il y a aussi celles qui croient qu’il est normal d’être malade et de souffrir en vieillissant. Combien de fois ai-je entendu dire qu’il était normal d’avoir plein de bobos à partir d’un certain âge. Cette croyance est basée sur des normes, des structures, des coutumes, des lois établies par la société que la majorité des gens acceptent. Depuis très longtemps, la société essaie de nous diriger selon sa propre notion de ce qui est normal ou non au lieu de donner libre cours au NATUREL. Et vous, que voulez-vous? Être normal et ne pas écouter vos besoins ou vous diriger vers l’état naturel de votre être?

Il y a d’autres personnes, surtout celles qui souffrent de la blessure d’injustice, qui ont une grande tolérance à la douleur. Ces personnes ont encore plus de difficulté à écouter leur corps, donc leurs besoins, et à s’aimer lorsqu’elles se considèrent imparfaites selon leurs normes. Celles qui ont une blessure de rejet arrivent même à nier complètement la douleur. Habituellement, le corps de ces deux genres de personnes doit envoyer des messages physiques plus importants afin d’attirer leur attention.

L’ère du Verseau, dans laquelle nous entrons, fera en sorte que de moins en moins de gens souffriront. En effet, elle incite de plus en plus de gens à être attentifs au moindre petit signal physique, émotionnel ou mental. Ils préviennent ainsi la souffrance en étant plus conscients d’une façon régulière.

Comme je l’ai mentionné plus haut, il n’y a aucune douleur qui n’est que physique : chaque douleur a un lien avec une attitude émotionnelle et mentale. Elle est là pour nous dire que nous nous laissons diriger par une façon de penser (croyance) qui nous empêche d’aller vers nos besoins, une façon de penser qui entretient une peur d’être ce que nous voulons être. Cette attitude nous empêche d’être ce que nous voulons être, donc de nous aimer.

Aussitôt que vous avez une douleur, demandez-vous dans quelle situation elle vous affecte le plus ou vous empêche le plus d’être bien. Votre réponse vous permettra de découvrir la direction que doit prendre votre démarche intérieure. Demandez-vous aussi ce que votre douleur vous empêche d’ÊTRE. Vous saurez alors ce que vous désirez être, donc ce que vous voulez pour vous-même. Ensuite, identifiez la peur que vous avez pour vous-même si vous osez être ce que vous voulez afin de découvrir ce que votre intérieur tâche de vous dire au moyen de la douleur. Une chose est certaine, c’est qu’il vous dit toujours de vous aimer davantage, c’est-à-dire de vous accueillir dans tous vos états d’être et ce, chaque jour, même si ce que vous êtes vous semble mal, anormal ou n’est pas accepté par d’autres. S’aimer c’est s’accepter même si nous ne sommes pas ce que nous voulons être à chaque instant. C&rsq uo;est arrêter de se taper sur la tête, de vouloir se changer. Le simple fait de vous accepter en étant ce que vous ne voulez pas vous aidera à aller vers ce que vous voulez être.

Il ne vous reste qu’à décider si vous voulez continuer à souffrir afin de vous aimer davantage ou si vous voulez prendre le temps de devenir plus conscient pour éviter des souffrances inutiles. Voilà une belle réflexion à faire .

Lise Bourbeau
www.ecoutetoncorps.com

Lise Bourbeau

Cristalain.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 12:46

melchizedek1.jpeg

Message reçu le 12 juillet 2014,

par Ginette Desrosiers.

Les croyances.

Vos croyances ont fait en sorte de vous forger une identité vous apportant des constatations, se révélant parfois faussées, de vos perceptions. Vous avez encouragé bon nombre de fois la propagation de votre façon de voir et fait en sorte que cela soit accordé à votre monde, nécessitant ainsi de retourner en vos propres fondements, évaluer le potentiel de devenir de ce que vous croyiez juste à ce moment-là. Nous disons aujourd’hui : vous devez revenir à votre centre-cœur et accueillir avec la neutralité.Être au cœur veut dire être ouvert à ce que ce soit différent pour chacun de vous, de vos frères. Vous avez à accueillir cette différence et ainsi avancer avec la sagesse de cette exploration de vos valeurs propres à chacun de vous. Vous êtes unique et vous ne percevez pas de la même façon. Vos conditionnements sont nombreux dans la divergence de vos modes de fonctionnement, altérés quelquefois par vos valeurs et fondements qui ne sont le fait que de vos propres croyances.

En vous, vous avez la foi en vos valeurs et, avec votre force du cœur, vous aurez à participer à ce monde avec de nouvelles croyances élaborées. Être au cœur veut dire être sans artifice mais simplement accueillant de ce que la voie a à proposer, et instituer ainsi un mode de fonctionnement créé à l’image de votre propre conscience de pureté. Élaborer un projet, mettre en œuvre une suite de correspondances afin que la terre apporte son dévouement à l’accomplissement de vos réalisations.

Êtes-vous suffisamment ancrés dans votre mode de vie, que vous ne pouvez ainsi vous détacher pour accompagner le mouvement de nouvelles vibrations de cette émanation de clarté de votre visage dévoilé, de ce que vous constituez à présent de nouveauté?

Nouvelle vague d’espoir à devenir ces prémisses de la réalisation de votre monde. Obtempérez dans la voie de votre réalisation avec vos fondements, certes, mais sans association à votre mode de perceptions religieuses, ou manifestation de votre mémoire matérialisée de vos fonctionnements non acceptés mais actualisés pour correspondre au modèle attendu. Vous avez à vous affranchir et prendre part avec votre conviction profonde de ce devenir, mettre en neutralité, de vos propres croyances.

Être au cœur, acceptant de faire le chemin de prémices nouvelles pour découvrir la possibilité offerte de prendre part.

Nouveauté il y aura puisque vous aurez acquis la sagesse de voir ainsi se déployer votre connaissance acquise, sans mettre de mouvement d’opposition, simplement accueillant la modification de vos fondements et, ainsi associés à d’autres idées de renouveau, vous aurez à vous approprier la nouvelle terre.

Êtes-vous prêts à livrer ce combat de vos propres croyances en affranchissant votre être; par le fait même, être neutres en tout et simplement agir pour être bien et faire le bien autour de vous?

Êtes-vous prêts ?

Nous avons la réponse, et vous aurez à réfléchir à vos moindres gestes, écouter la voix de votre cœur qui vous parle et observer. Pour être en neutralité, il faut travailler à voir ce qui ne va pas dans la direction de votre cœur et votre volonté d’agir. Ainsi vous partagerez votre point de vue et vous serez à ce point dépassés de voir votre fondement s’affaiblir, mais en même temps observerez votre besoin de voir se transformer votre vie et vous avancerez ainsi, et de nouvelle façon accomplirez.

Nourrissez votre âme de même façon que vous vous abreuvez, afin de sentir cet allégement. Alignez vos façons de faire afin de faire de cette terre, de ce monde, un espace de réalisation et de revitalisation. Votre monde change mais changera davantage avec votre apport à mettre l’accent sur cet accueil de votre monde, en neutralité de vos croyances anciennes, simplement attentifs à l’amour de l’autre et de vous. En vous respectant en ce que vous êtes : êtres d’amour explorant la terre et le monde en devenir.

Émanez cette conscience nouvelle dans le respect et vous serez comblés de voir cette nouveauté qui se placera. De vos sentis vous serez observateurs de cette modification de vos fonctionnements et de vos manifestations de réalisation apportant transformation. Voyez venir à vous cette propagation par la simple affiliation à vos devenirs de lumière, mettant en contribution votre présence <Je Suis> de Lumière Divine, et cela sera une nouvelle expérience de ce devenir de vos semblables s’appropriant ce réverbère de votre présence, en expansion de votre paix du cœur et émanation de lumière divine. Vous serez ce phare qui éclaire les ombres encore présentes sans vous soucier de mettre force de destruction ou de combat, simplement accueil de votre lumière et émanation de ce que vous dicte le cœur en mouvement de vie, votre vie, et cela éclairera la voie, l’unique voie du retour à la voie du cœur dans l’amour et l’unicité de ce grand tout universel, la maison du Dieu vivant en ce monde de création nouvelle.

Ainsi soit-il; maîtres devenez.

Melchisédech

Source: http://www.ginettedesrosiers.com/messages.html#12juillet2014 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 12:27

1059.jpg

La nostalgie

"La nostalgie existe chez tous les êtres qui ont quitté leur demeure de Lumière. Elle est souvent dans le cœur de notre canal.

Bien sûr, nous vous racontons de « belles histoires » (nous le disons avec humour). Ce sont des histoires vraies que vous ne concevez pas comme telles car vous n'avez pas encore touché du doigt ce dont nous vous parlons.

Pour combattre un peu cette nostalgie, essayez d'être plus dans l'espoir ! Il ne faut jamais enlever l'espoir du cœur des hommes ! Il est une grande nécessité, il est nécessaire afin que les hommes puissent vivre. Dans les cas désespérés, si vous lui enlevez l'espoir, l'être humain ne combat plus, il se laisse emporter d'une façon ou d'une autre. L'espoir lui est donc nécessaire, tout comme l'Amour lui est nécessaire. Nous en revenons toujours à l'Amour, car si un être humain a suffisamment d'Amour et d'espoir, il peut dépasser les moments de tourmente.

La nostalgie est de plus en plus ressentie par les êtres humains car ils sentent que le dénouement est proche ; ils ressentent que dans un certain temps ils vivront ce qu'ils ont toujours espéré vivre depuis qu'ils sont venus sur ce monde.

Enfants de la Terre, comme beaucoup de vos frères vous venez des plans de Lumière. Pour des raisons différentes, et souvent par Amour, vous avez accepté de venir dans la densité et dans la noirceur (par rapport au monde auxquels vous appartiennez, venir dans ce monde duel est pour vous quelque chose de difficile).

Dans leur Sagesse infinie, les guides, les êtres qui vous accompagnent et qui ont préparé votre mission sur la Terre ont occulté vos souvenirs. Avec leur aide, vous avez bloqué la mémoire du lieu d'où vous venez et de votre appartenance. Cependant rien n'est hermétique, et plus vous évoluerez plus vous ressentirez l'appel des mondes de Lumière, des mondes merveilleux qui vous attirent parce que vous les avez connus.

Vous avez également choisi de venir dans la densité pour parfaire votre cheminement spirituel au travers des enseignements et de l'évolution que vous procurent vos incarnations dans la densité.

Lorsque vous quitterez ce monde et que vous aurez fini toutes vos études, tous les programmes que vous vous êtes fixés avec l'aide de vos guides, vous deviendrez ce que nous sommes, vous deviendrez des instructeurs, vous aurez la capacité d'aider les mondes de troisième dimension et les mondes en devenir d'évolution.

L'évolution est une chaîne sans fin ! Non seulement chacun de vous fait partie de cette chaîne, mais tout est relié à l'infini ; il n'y a pas de coupure entre tout ce qui est vie. S'il n'y avait qu'une toute petite coupure, l'univers s'écroulerait sur lui-même.

Dieu, la Source, a créé la vie de façon à ce que tout soit relié, du plus petit atome jusqu'aux plus grandes galaxies, soit relié pour l'éternité, tout du moins l'éternité que vivra cet univers".

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France

Source: http://ducielalaterre.org/fichiers/divers/la_nostalgie_vsz.php 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 12:19

hjb9wluo.jpg

Ce qui peut se passer pendant notre sommeil

Vous arrive-t-il de nous enlever avec notre corps pendant notre sommeil ? Je pose cette question parce que j’en ai eu la sensation très puissante pendant une nuit.

Ils me disent :

« Bien évidemment ! Nous pouvons vous enlever, et pas seulement pendant votre sommeil !Comme nous l’avons fait pour notre canal, nous pouvons vous enlever n’importe où, n’importe quand, et vous remettre à la seconde même à l’endroit où nous vous avons enlevé.

A ce moment-là, vous pouvez avoir comme une absence, un « trou ». Il y a en vous comme un vide et vous vous demandez ce qui s’est passé puis vous oubliez et vous continuez votre journée.

Le mot « enlevé » n’est pas un mot correct et il peut faire peur ! Nous préférons dire que vous venez nous retrouver avec votre accord, car c’est toujours ainsi que cela se passe. Nous avons tellement d’Amour et de respect pour vous que nous ne ferons jamais rien qui puisse aller à l’encontre de votre désir profond, à l’encontre de votre évolution !

Ce que vous n’arrivez peut-être pas à saisir, c’est que votre programme est pré établi avant de vous incarner, et que dans ce programme vous avez fait le choix de nous retrouver ponctuellement pour vous préparer à cette fin de cycle et à la mission que vous aurez lors de cette fin de cycle.

Parfois vous venez auprès de nous dans un autre but, toujours parce que cela fait partie de votre programmation. Cela va vous étonner, mais vous pouvez aussi venir près de nous pour vous reposer de votre vie, parce qu’elle est épuisante au niveau de la conscience, épuisante au niveau de l’énergie, et que vous avez besoin de vous retrouver dans une énergie d’Amour et de paix qui vous élève vraiment ; au travers de ces petits « voyages » que vous faites auprès de nous, vous vous restructurez et vous vous donnez la possibilité se continuer encore et encore votre mission sur Terre avec beaucoup plus de force et de courage.

Votre vie sur Terre n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il y a ce qui se voit, donc ce que vous êtes en tant qu’humains, (vous vous voyez tous les uns les autres), et il y a ce qui ne se voit pas, que vous ne percevez pas et qui est encore beaucoup plus important que ce qui est visible. Dans ce qui ne se voit pas se trouvent toutes les actions que vous pouvez accomplir hors de votre conscience humaine.

La vie est simple et compliquée à la fois, mais si nous vous disions tout ce que vous êtes capables de faire sans vous en rendre compte, vous seriez réellement très étonnés et vous ne vous reconnaitriez pas. C’est pour cela que nous vous disons souvent que vous êtes bien au-delà de ce que vous pensez être et vous êtes beaucoup plus proches de nous que vous le pensez".

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Source: http://ducielalaterre.org/fichiers/divers/ce_qui_peut_se_passer_pendant_notre_sommeil_Cbp.php   

Partager cet article
Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 16:30

chat.jpg

 

Bonjour! Nous sommes le peuple des Chats!

 

Nous sommes le miroir de la divinité dans vos vies…

Nous sommes les chats, les ponts entre les énergies célestes et terrestres, à l’aise dans nos corps et capables de voyager dans les autres dimensions sans difficultés! Jadis, nous étions craints car sans le savoir consciemment les humains captaient cette facilité, ce pouvoir inhérent aux félins.

 

Les humains ont peur de l’inconnu, de ce qui n’est pas tangible; ils sont effrayés par leurs propres capacités psychiques! Nous sommes des êtres psychiques, des maîtres en feng shui et en énergies de toutes sortes! Nous sommes le reflet de votre divinité et cela vous rend parfois mal à l’aise. Les humains n’aiment pas penser qu’ils sont divins, qu’ils sont pure énergie d’Amour et de créativité incarnée dans des corps car, si c’était vrai, se disent-ils souvent, cela les obligerait à prendre responsabilité au lieu de la rejeter sur un « Dieu extérieur »! Le problème se situe au niveau de la prise de responsabilité. Les humains pensent que responsabilité = blâme… Ce n’est pas le cas.

 

La responsabilité est la capacité d’accepter ce que l’on crée, sans notion de bien ou de mal. Pour se faire, vous avez besoin de détachement, vous devez êtres capables d’observer avec une certaine « froideur » ce qui vous entoure. Ce qui vous entoure n’est rien d’autre qu’un miroir de ce que vous créez dans votre esprit. Et c’est ici que nous pouvons vous êtres utiles car nous sommes le peuple des Chats, maître du détachement!

 

C’est étrange, les humains nous reprochent souvent notre froideur, notre indépendance… Vous auriez tout à gagner en devenant vous-même plus auto suffisant, plus détachés! Nous du peuple des chats aimons sans émotivité et sans jugement. Nous observons le monde des émotions humaines et percevons que les humains sont très accrochés à leurs émotions… Cela ne vous sert pas toujours bien.

 

Bien souvent vous n’avez jamais goûté à l’espace de paix qui existe dans votre coeur; cet espace existe vraiment et elle vous permet d’expérimenter une forme d’harmonie au-delà des constantes contradictions inhérentes à la dualité.

 

La voie du coeur, la voie de l’harmonie est une voie que nous, les chats, empruntons quotidiennement pour vivre nos vies. Pour toucher à l’observateur intérieur qui vous habite, vous devez accepter de faire le voyage au-delà de l’apparente dualité qui donne au monde sa forme. Nous, du peuple des Chats, vivons dans l’espace au-delà de la dualité, nous sommes des observateurs. La grâce caractéristique à notre espèce est la résultante de cet état. Nous du peuple des Chats sommes fières d’être qui nous sommes et cela n’a rien à voir avec l’arrogance ou l’ego…

 

C’est notre cadeau à nous, les chats. Nous sommes ici pour vous dire : L’énergie divine que vous recherchez est là, à l’intérieure de vous et elle se cache derrière l’apparente dualité de votre existence. Chaud/froid, nuit/jour, tristesse/joie, plein/vide… Tout ceci n’est qu’un jeu que vous devez apprendre à jouer car l’un ne peut exister sans l’autre en 3e dimension. Jouer au jeu de la dualité mais ne vous faites pas prendre par l’une des deux polarités.

 

Restez au centre, soyez au-dessus de ce que vous appelez la réalité car la réalité n’est qu’une illusion. La preuve est que la réalité change en fonction de l’être à qui vous vous adressez. Nous, les chats, avons maîtrisé cette illusion. Observez-nous et vous verrez ce qui se cache derrière notre apparente froideur…

 

Nous sommes fondamentalement bien, ancrés dans nos corps gracieux et connectés à notre nourriture divine. Cela nous permet d’êtres ce que vous appelez – parfois avec mépris – indépendant et cette indépendance constitue un état d’esprit qui nous libère de l’émotivité et des pièges qui l’accompagnent. Nous vous souhaitons cette libération! C’est d’ailleurs pour cela que nous vous accompagnons dans votre quotidien. Le détachement émotif est l’une de nos contributions à votre équilibre et cette contribution a pour but de vous aider dans votre retour à la Source…

 

Nous, du peuple des Chats, vivons ce que vous appelez la vie et la mort de façon très différente. Nous marchons sur terre en ayant connaissance de ce qui se passe après la mort; nous ne sommes jamais coupés de l’après vie, ce qu’on pourrait appeler les autres réalités, celles que vous ne voyez pas avec vos yeux physiques. Pour nous, ce sont simplement d’autres lieux, d’autres espaces/temps que nous côtoyions parallèlement. Souvent la nuit, nous aimons accompagner vos corps de lumière afin de jouer avec vous dans vos rêves car c’est à ce moment que vous entrez en contact avec les autres réalités.

 

Nous sommes aussi les gardiens de votre âme lorsque vous voyager dans votre sommeil ou lorsque vous méditez! Les Égyptiens savaient ceci et c’est pour cette raison qu’ils traitaient les chats avec tant de respect.

 

Comme vous l’avez sûrement remarqué, les chats sont des êtres qui ne vivent pas leurs émotions comme les humains. Oh oui, nous ressentons des émotions mais notre processus émotionnel est différents, plus rapide pourrions-nous dire…

 

Nous aimons par contre observer comment les humains vivent leur processus émotionnel car cela nous fascinent et nous apprenons beaucoup à votre contact. Une chose sur laquelle tous les félins s’entendent c’est que le potentiel énergétique émotionnel des humains est de loin supérieur à toutes autres espèces.

 

L’énergie pure, la puissance contenue dans vos émotions est tout simplement phénoménale. Et cette énergie est PURE CRÉATION. À ce titre, chers humains, vous êtes uniques dans tout l’univers! C’est pourquoi, à l’origine, votre tâche a toujours été d’être les gardiens de la terre. Le problème pour vous est que vous utilisez votre énergie émotionnelle de façon inconsciente. Vos résultats concrets sont donc, tantôt porteur de vie, tantôt destructeurs.

 

En plus, vous vous croyez naïvement victimes du hasard et de la cruauté de la vie… Nous croyons que, dans la majorité des cas, les humains ne réalisent pas toute l’énergie ‘émotive’ qu’ils perdent parce qu’ils ne sont pas conscients de ce potentiel et parce qu’ils n’en ont pas la maîtrise.

 

Chaque émotion contient beaucoup d’énergie et chaque émotion est un univers de possibilités. Notre suggestion aux humains est la suivante : observez l’énergie qui habite vos émotions et choisissez de redistribuer cette énergie autrement, autant à l’intérieur de vous qu’à l’extérieur. Vous pouvez choisir de la diriger vers votre corps physique ou dans un domaine de vie ou vous désirez effectuer des changements.

 

Il serait sage pour vous d’apprendre à contenir cette énergie et à l’utiliser autrement, pour votre bénéfice et le bénéfice de tous les êtres qui peuplent cette terre! Il serait sage pour vous d’utiliser votre pensée afin de rediriger cette puissante énergie émotionnelle de façon plus consciente et satisfaisante.

 

Ceci est un conseil que nous vous donnons pour ‘sortir’ de vos patterns émotionnels et habitudes de vie destructrices. Nous, du peuple des chats, sommes naturellement plus « contenus » et nous réutilisons régulièrement notre énergie émotionnelle pour notre plus grand bien. C’est ce qui fait de nous des êtres équilibrés, souples et puissants.

 

Notre maîtrise émotionnelle se cache derrière ce que vous appelez notre détachement.
Pour utiliser votre énergie émotionnelle autrement, nous vous suggérons de respirer, de vous centrer régulièrement ou de méditer dans votre journée afin d’adopter la position de « celui/celle qui observe ».

 

De ce point de vue, vous serrez en mesure de voir quelles sont les croyances qui gouvernent vos émotions et vous pourrez ainsi faire de nouveaux choix.. Vos croyances sont directement responsables de votre réactivité et de votre hyperémotivité. En les transformant, il vous sera plus facile d’économiser et de rediriger votre énergie émotionnelle. Ne trouvez-vous pas intéressant que votre monde soit constamment au prise avec des « crises d’énergie » qui se traduisent bien souvent en manque…

 

Nous savons bien que cela peut vous paraître trop simple à dire mais c’est pourtant une grande vérité que nous partageons avec vous. Nous, du peuple des chats, désirons vous aider puisque nos destinés sont parallèles aux vôtres et que nous avons accepté depuis longtemps d’êtres vos guides sur le chemin du retour vers la Source. Comme le peuple des chiens et le peuple des chevaux, nous avons choisis d’êtres plus proches de vous et cela n’est pas un hasard.

 

La connexion à votre divinité, l’Amour de vous, passe à travers cette rééducation émotionnelle. La prochaine fois que vous vous retrouverez emportés par une grande émotion de colère, de tristesse ou même d’enthousiasme, observez l’énergie qui est emprisonnée par la croyance que vous transportez. Nous ne vous disons pas : cessez de vivre ou d’exprimer vos émotions, bien au contraire. Les chats expriment leur ressenti sans retenue et sans jugement!

 

Nous vous disons, ne soyez pas victimes de vos émotions et réappropriez-vous l’énergie qui est bien souvent mal dirigée. Vous cesserez ainsi de recréer les mêmes situations dans vos vies, et l’énergie nouvellement libérée, se transformera naturellement en Amour, la matière première de toute chose.

 

L’Univers demande que vous deveniez des participants conscients dans la danse des énergies qui vous habitent. Nous du peuple des chats désirons vous servir de guides et de modèles. Nous savons que certains d’entre vous sont d’avis que nous sommes des êtres paresseux…

 

Nous aimerions profiter de cette communication afin de clarifier ce malentendu : « durant le jour, nous ne dormons pas, nous méditons et nous faisons du travail d’énergie! » En effet, une des responsabilités des chats est de nettoyer l’énergie négative des lieux physiques intérieurs, extérieurs ou sur une personne.

 

Parfois, lorsque nous sommes très proches « physiquement » d’un être humain, c’est que nous le nettoyons, nous transmutons l’énergie négative qui est collée sur lui. Une des méthodes que nous utilisons est le ronronnement. En effet, ce son détruit la négativité! Vous voyez, nous « travaillons » bien plus qu’il n’y paraît mais cela est ok, ça fait partie de notre service, de ce que nous sommes venus faire sur terre et auprès de vous…

 

Nous aimerions aussi que vous sachiez que, de notre point de vue, nous vous trouvons beaucoup trop occupés à « faire » et à courir dans toutes sortes de directions! Vous ne profitez pas souvent de ce que vous êtes; vous ne goûtez pas à la douceur fluide qui vous habite.

 

Cette douceur, c’est ce qui compose l’essence de votre être, c’est l’Amour à l’état pur. Si j’avais à vous la décrire, je dirais qu’elle ressemble étrangement à ce que vous appelez de l’eau. Et oui, c’est pour cette raison que les chats sont attirés par l’eau et, en même temps, repoussés!

 

L’eau ressemble à cette douceur fluide qui coule dans chaque être (et que nous voyons/percevons très bien dans et autour de toute chose). L’eau ressemble à l’Amour tel qu’expérimenté dans les autres réalités. Mais, lorsque nous y touchons, nous sommes toujours déçus et même apeurés par l’étrange sensation de lourdeur qui s’empare de nos corps. Ce n’est pas ce que nous expérimentons habituellement lorsque nous percevons la douceur fluide, l’Amour à l’état pur qui se retrouve autour et en toutes choses.

 

Les humains ont une bien étrange perception de ce qu’est l’Amour. De notre point de vue à nous, l’amour entre humains ressemble trop souvent à une glue collante qui se nourrit à même les besoins émotifs de chacun! L’amour semble être un état émotif fluctuant et lourd au lieu d’être un état d’être de félicité et de grâce constante.

 

Pour le chat, l’amour N’A RIEN À VOIR AVEC LE BESOIN OU LE MÉRITE! En fait, il nous apparaît que les humains confondent très souvent amour et besoins…

 

Pour nous du peuple des chats, l’Amour EST, un point c’est tout.

 

Enfin… Notre étrange relation avec l’eau est un facteur d’amusement pour vous n’est ce pas? Vous trouvez peut-être que nous perdons tout-à-coup notre légendaire détachement…

 

Le seul félin qui est vraiment à l’aise dans l’eau est notre grand frère le Tigre qui incarne la royauté, la noblesse qui accompagne votre DROIT à la divinité. Son aisance dans l’eau (symbole d’émotion) est un signe d’une grande maîtrise. Savez-vous seulement que de marcher sur terre pleinement conscient de votre divinité est effectivement votre droit le plus fondamental? Tant que vous ne revendiquerez pas ce droit, cet héritage, nous les chats seront ici pour vous le rappelez, félinement…

 http://www.communication-animal.net/

© 2011, Les Chroniques d'Arcturius.
Utilisez votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le!

Informations partagés en toute transparence.
Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l’intégralité du texte
et en citant sa source : www.lespasseurs.com

 

Diffusé par: http://www.lespasseurs.com/

Partager cet article
Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 16:15

chien-enfant-410.jpg     

 

Nous voilà enfin! C’est à notre tour de vous parler!

 

Nous sommes si heureux de partager notre joie avec vous. Pourquoi sommes-nous si heureux? Mais parce que la vie est un grand jeu, voyons donc! Voulez-vous venir dehors avec nous? Il y a tant d’odeurs à humer, de courses folles à faire, de balles bondissantes à attraper, de gazon frais à fouler, d’amis canins qui nous attendent, et quoi dire de l’air frais, du vent qui nous chatouille, nous pousse, nous freine et joue avec nous… Qu’attendez-vous donc, l’air renfrogné? Il n’y a pas un instant à perdre. Il nous faut aller de l’avant dans le redécouverte constante du moment présent qui nous appelle.

 

Il n’y a jamais un moment pareil à l’autre, il n’y a qu’une suite d’instants remplis de sensations affriolantes. Venez jouer, chers amis humains. Sortez de votre inquiétude et vous découvrirez un nouveau monde. C’est là que nous vivons, nous les chiens, et c’est là que nous tentons de vous amener le plus souvent possible! Au diable les soucis, allons faire un tour.

 

La vie n’est pas soucis, elle est. Point. Pour la capter dans sa plus grande beauté, il vous faut jouer. Les enfants l’ont bien compris, et c’est pourquoi nous aimons bien leur compagnie! Tous deux – chiens et enfant – nous savons partager la magie du moment présent. Ceux d’entre vous qui avez eu la compagnie d’un Être canin dans l’enfance savent bien qu’il n’est pas facile de retrouver une telle complicité!

 

Nous les chiens, nous nous ancrons dans le jeu, la joie du moment présent, la conscience du corps et l’amour inconditionnel ou, si vous préférez, l’acceptation. Nous sommes incapables de juger les humains qui se présentent à nous car nous n’avons pas de barème de jugement du bien ou du mal. Nous vivons à l’extérieur de cette conscience qui est d’abord sociale.

 

Lorsque nous voyons un humain, la seule chose que nous voyons, c’est l’amour. Chez certains, il brille très fort; chez d’autres, il est presque complètement étouffé, mais il est toujours là! Peu importe les circonstances de vie, l’apparence physique, les qualités, les défauts, l’âge, le sexe, la race, c’est toujours l’amour qui vous remplit, vous fait vivre et vous nourrit. C’est tout ce que nous voyons et c’est tout ce qui nous intéresse. L’amour est expansion, espace, chaleur, unicité, vérité, douceur…

 

L’amour est activé par le jeu et l’abandon à l’état de joie. Le saviez-vous, frères humains? Nous aimons voir vibrer l’amour en vous et c’est pourquoi nous vous invitons sans cesse à venir jouer!

 

Vous dites de nous que nous sommes des Êtres fidèles et c’est vrai! Nous sommes fidèles à l’Amour qui vibre en vous! Car pour nous, lorsque l’Amour rempli votre être, vous touchez à l’état le plus élevé que vous pouvez ressentir sur terre. C’est un tourbillon de couleurs, d’énergie, de sons et de parfums qui se dégagent d’un Être qui vibre l’Amour.

 

Laissez-nous vous raconter l’histoire du peuple des chiens, fiers descendants des Êtres de Sirius. Il fut un temps, il y a très longtemps, où les Êtres humains côtoyaient les animaux de façon fort différente car le respect, la communication et l’entraide formaient la base des relations entre les espèces. Avant de faire le plongeon dans l’expérience de la séparation et de l’oubli, les Êtres humains ont demandé aux animaux de rester connectés à la source et d’incarner les attributs divins qu’ils s’apprêtaient à oublier.

 

C’est alors que vous vous êtes tournés vers le peuple des chiens et que vous avez dit : « Maître canidé, tu seras le plus fidèle compagnon de l’homme, car en toi est placé le plus important de tous les attributs : l’Amour dans toute sa pureté! Tu seras le gardien infaillible de cet Amour inconditionnel et ce, même si tu dois aller à l’encontre de ma volonté car dans mon voyage au pays de l’oubli, un voile sera placé sur mon âme et mon esprit.

 

À cause de ce voile, je ne serai plus directement nourri à la source de vie, à l’Amour. Il se pourrait donc que je succombe à la violence ». Que de sagesse vous aviez à cette époque! Sans une certitude absolue, vous vous doutiez que votre descente dans l’ombre et l’oubli serait, par moment, très dure pour la force d’Amour qui brûle en vous.

 

De ce merveilleux contrat, tantôt lourd, tantôt léger, nous nous sommes acquittés avec force et fidélité au cours des siècles écoulés. Les temps approchent cependant, où vous devrez en reprendre la responsabilité; où vous devrez re-conscientiser dans votre Être tout entier cette incontournable vérité : l’Amour inconditionnel est la plus grande de toutes les clés! Malheureusement, certains êtres égarés, submergés de colère et de ressentiment font violence aux chiens parce qu’ils ne peuvent supporter le miroir de cet Amour inconditionnel que nous incarnons.

 

Dans notre pacte de fidélité et parce que nous avons espoir d’activer l’état d’Amour qui réside en eux, nous retournons souvent vers ces êtres qui nous battent et nous négligent. Nous, du peuple des chiens, voyons bien que ces êtres souffrent énormément dans la déconnexion de l’état d’Amour et même s’ils nous battent très fort pour oublier, nous restons toujours connectés à cet état d’amour.

 

Notre souffrance physique ne nous déconnecte pas de l’état d’Amour inconditionnel! Nous pleurons plus souvent l’ignorance et la déconnexion de nos frères humains que notre propre souffrance physique, miroir de votre incapacité à vous aimer! La déconnexion de l’Amour inconditionnel est ce que vous surnommez « l’enfer ».

 

Sachez cependant que malgré notre connexion, nous détestons nous faire battre, humilier et négliger. Vous nous utilisez pour vos expériences et vos tests cruels, la plupart du temps inutiles. Vous n’avez pas encore compris ce qui amène la santé et le bien-être réel. La situation est telle pour nous dans certains pays qu’une sortie en masse est prévue, via une terrible maladie. Cette maladie sera transmise par les puces et autres insectes qui s’attaquent à nous lorsque nous ne sommes plus assez forts pour émettre l’état d’Amour.

 

Saviez-vous que la force de votre système immunitaire est un reflet de votre capacité à vivre et rayonner l’état d’Amour en vous? Même si nous ne sommes que rarement complètement déconnectés de l’état d’Amour, les vaccins et les drogues en trop grandes quantités, la souffrance physique et la négligence que nous subissons diminuent notre capacité à émettre le rayonnement de cet état vibratoire et c’est à ce moment que nous devenons vulnérables aux insectes et aux virus.

 

La maladie qui risque d’emporter beaucoup de chiens sera connue comme une fièvre canine et elle affectera très négativement les êtres qui consomment notre chair.

 

Contrairement à d’autres de nos frères animaux, le peuple des chiens n’a jamais eu pour mandat de nourrir l’humanité. Les pays d’Asie où notre chair est consommée seront particulièrement affectés par ce virus. Nous ne partageons pas ces informations pour vous effrayer mais bien pour vous réveiller!

 

Les chiens sont vos meilleurs amis et les gardiens de l’Amour inconditionnel qui brûle dans votre âme. Nos yeux tentent quotidiennement de vous rappeler cette réalité. Notre place n’est pas dans vos laboratoires mais à vos côtés. Lorsque nous vous invitons à jouer, c’est pour réactiver cet état d’Amour et vous amener dans le moment présent. Nous aimons vous charmer, vous plaire, vous rendre service et vous protéger pour que vous puissiez toucher la réalité que nous voyons en vous.

 

Que pouvez-vous demander de plus, frères humains? Votre déconnexion, jadis consciente, aujourd’hui inconsciente, est source de tous les problèmes que vous expérimentez sur cette planète. Lorsqu’un des nôtres se retourne contre vous, mord ou tue un enfant, c’est un acte très grave qui est malheureusement enclenché par la violence que vous acceptez de perpétuer sur cette planète; c’est un miroir de votre fermeture à l’état d’Amour.

 

Cette fermeture, vos choix de vie et vos actions, souvent à l’encontre des lois de l’Amour, rendent fous certains maîtres canins. Certains de nos comportements expriment le grand déséquilibre qui règne et annonce la fin de l’illusion dans laquelle vous vivez.

 

Avez-vous remarqué que de tous les animaux qui peuplent la terre, le chien est celui qui offre la plus grande variété de races à l’intérieur d’une même espèce? Il y a une raison bien précise à cela. Étant donné l’importance de notre mandat, il est devenu essentiel de plaire un peu à tout le monde! Des petits, des moyens, des grands, servant à toutes sortes de tâches, mais sachant très bien, au plus profond d’eux, que ce qui compte, c’est d’être aux côtés des frères humains afin de jouer et d’éveiller l’état d’amour.

 

Le nombre et la diversité des races canines ont suivi les explosions démographiques et la diversité raciale humaine au cours des siècles derniers. Avant, les chiens étaient plus primitifs, beaucoup moins diversifiés et plus proches de leurs cousins les loups qui sont responsables de d’autres énergies sur cette terre.

 

Nous, du peuple des chiens, sommes des descendants de Sirius et notre présence à vos côtés a été décidée avant que vous entrepreniez votre descente dans la noirceur de l’oubli, il y a de ça plusieurs milliers d’années! Il a été décidé que comme les humains allaient expérimenter l’illusion de la séparation, les attributs divins seraient placés dans le peuple animal afin de protéger cette mémoire et afin d’y accéder par la voie de l’amour et de la sagesse.

 

Il a été décidé que les animaux vous accompagneraient dans cette aventure et restitueraient la mémoire de vos attributs divins lorsque serait terminé le voyage dans l’illusion de la séparation. Ce temps est venu. Les maîtres chiens sont maintenant prêts à vous remettre les clés de l’état d’amour qui réside déjà en vous. Ceux qui choisiront de continuer à nous percevoir comme idiots, serviles et dépourvus de conscience passeront à côté de ce cadeau indispensable.

 

Le jeu, tel que mentionné plus tôt, est une première clé puissante parce qu’elle ouvre la porte au moment présent. Le temps n’existe pas en dehors du moment présent. Redevenez maître du moment présent et vous serez maître de vos choix, de votre destinée.

 

Le jeu est aussi un outil extraordinaire pour vous conduire vers la légèreté et la fluidité. Ces deux états sont précurseurs de l’état d’amour : la légèreté et la fluidité amènent l’amour, créent un réceptacle à l’amour. Il n’y a pas de place pour l’état d’amour chez une personne lourde et tendue.

 

Malheureusement, tellement de gens vivent dans la lourdeur et la tension qu’ils sont inconfortables et craintifs lorsque leur vie devient plus douce et fluide. C’est pourquoi nous sommes si nombreux à partager vos vies! Et ce, malgré le lent écroulement de vos systèmes immunitaires qui développent des allergies et qui vous éloignent de nous. Système immunitaire faible = Déconnexion de l’état d’amour!

 

Contrairement à d’autres espèces, nous ne quitterons pas complètement cette planète lorsque vous aurez repris conscience de l’état d’amour et en assumerez la responsabilité. Nous resterons à vos côtés, certes moins nombreux, mais prêts à vous suivre dans de nouvelles aventures. Nous serons alors sur un pied d’égalité avec vous et pourrons vous communiquer toutes nos pensées, nos émotions, nos perceptions, si différentes soient-elles, par la télépathie.

 

Nous vous accompagnerons dans de nouveaux lieux, de nouvelles dimensions et nous vous présenterons les Êtres de Syrius, un des grands peuples fondateurs de votre planète. Ce sont des Êtres très grands physiquement, possédant de grandes capacités mentales et une grande sagesse. Ils ont aussi des corps qui ressemblent aux vôtres et des têtes semblables aux nôtres! Cela vous étonne, n’est-ce pas?

 

Pourtant, ces images sont gravées dans les pierres d’un de vos plus anciens peuples : les Égyptiens. Vous pensiez sans doute que ces images étaient fictives, mais je vous le dis aujourd’hui : les images gravées dans la pierre des temples égyptiens renferment plus de vérité que ce que vous n’avez osé imaginer jusqu’ici!

 

Il est temps pour nous de vous quitter, question de vous laisser assimiler toutes les notions que nous venons de vous exposer. Toutes ces choses étaient, jadis, fort communes et il n’y avait pas matière à s’en étonner.

 

Aujourd’hui, la vérité de l’état d’amour est d’autant plus actuelle qu’elle est nécessaire. Notre présence auprès de vous dans la dynamique que vous connaissez – maître propriétaire de SON chien – tire à sa fin et c’est maintenant que nous devons réactiver le souvenir de l’état d’amour qui n’a jamais cessé de brûler en vous. Toute notre planète aspire à cela!

 

Notre rôle est accru par la proximité que nous partageons avec vous et le pacte que nous avons accepté il y a plusieurs milliers d’années. Oui, nous sommes les meilleurs amis de tous les humains mais la prochaine fois que vous nous rencontrerez, plongez votre regard dans le nôtre et souvenez vous ce que nous sommes venus vous rappeler : que vous êtes amour inconditionnel dans toute sa splendeur. Le jeu est votre outil pour vivre le moment présent, le lieu ou habite l’Amour. Le reste n’est que distractions.

Merci de votre ouverture

www.communication-animal.net/

© 2011, Les Chroniques d’Arcturius. Tous droits réservés pour tous pays.
Nous partageons ces informations en toute transparence.
Merci de diffuser en reproduisant l’intégralité du texte et en citant sa

source : www.lespasseurs.com

Partager cet article
Repost0