Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007

Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 14:03
 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=ysQcW9TPNtM

Cristalain.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Samedi 26 avril 2014

Procès – Le Peuple contre Mr Bergoglio, Pachon, Welby et les autres accusés de trafic mondial d’enfants et de rituels meurtriers

Information publique du bureau du procureur du Tribunal International de Droit Coutumier – Haute cour de Justice
Bulletin N° 3 Jeudi 17 avril 2014 à 22h00 Gmt
Procès – Le Peuple contre Mr Bergoglio, Pachon, Welby et les autres accusés de trafic mondial d’enfants et de rituels meurtriers

Résumé :
  1. Le tribunal a ajourné le procès pour une durée de deux semaines après la première cession des huit témoignages ahurissants révélés au bureau du Procureur,
  2. Deux témoins indépendants décrivent leur viol présumé et la torture rituelle par l’accusé principal Jorge Bergoglio (pseudonyme « le pape François ») en 2009 et 2010
  3. Le procureur général établit un lien entre les familles Royales Britannique, Hollandaise, et Belge dans la disparition et les meurtres des enfants Mohawk à Brantford, dans l’Eglise Anglicane du pensionnat de l’école Indienne, au Canada. 
  4. Les registres des Jésuites sont présentés comme preuve matérielle décrivant le « Privilège du Magistrat » décrétant l’implication papale dans le « Neuvième Cercle » un rituel meurtrier d’enfants nouveau-nés. Les mêmes enregistrements identifient Joseph Ratzinger comme membre S.S. des « Chevaliers des Ténèbres » un culte sacrificiel durant la deuxième guerre mondiale.
  5. Le secrétaire de Terrain de l’ITCCS Kevin Annett prévoit de témoigner au Tribunal durant la seconde cession début mai pour corroborer l’audition des témoins et apporter un témoignage sur son travail et son expérience.
  6. Un officiel en vue au sein du Vatican communique en différé avec le tribunal et apporte une preuve matérielle alors que les Magistrats évoquent une cession plus longue à huis clos durant le mois de Mai.
  7. Le Tribunal et ses représentants vont établir une publication, de Proclamation à Pâques le dimanche 20 avril, accompagnée par des actions publiques au Vatican et les Eglises Catholiques à travers le monde. Le Révérend Kevin Annett dirigera la cérémonie « d’exorcisme et de réparation » dans une cathédrale Catholique ce jour là.
Les détails :
Après le suivi des huit jours de procédure du Tribunal et l’ouverture du procès par le Procureur Citoyen dans l’examen du dossier contre les trois accusés principaux, le premier jugement de Droit Coutumier sur la preuve concernant le trafic mondial d’enfants est ajourné pour deux semaines jusqu’au lundi 5 mai 2014, à 10 h 00 GMT.
A partir de mardi 8 avril et après l’ouverture de l’audience du Tribunal le jour précédent, l’examen du Procureur Citoyen met en évidence le lien direct des trois principaux accusés dans la planification et la mise en œuvre des réseaux de trafic d’enfants au sein des Eglises Romaine Catholique, Anglicane associées à la pratique et la dissimulation de viols rituels, de tortures, et assassinats d’enfants. 
C’est à travers une documentation considérable que le procureur a présenté les déclarations sous serment des huit témoins oculaires de ces crimes, incluant des entretiens filmés avec deux jeunes adolescentes qui déclarent avoir été torturées et violées par l’accusé principal Jorge Bergoglio « pseudonyme le Pape François », durant le printemps 2009 et 2010 lors de cultes atroces se déroulant dans le cadre du réseau du « Neuvième Cercle » de sacrifices d’enfants.
« Les survivants de ces rituels décrivent des enfants nouveau-nés coupés en morceaux sur un autel en pierre, et leurs restes alors consommés par les participants » a décrit le Procureur.
« Dans les années 60 des survivants ont été forcés à violer et mutiler d’autres enfants pour ensuite leur couper la gorge avec des poignards de cérémonie. L’ancien pape Benoît, Joseph Ratzinger, le Cardinal Hollandais Alfrink, et le Prince Bernhard faisaient partie des participants selon ces survivants. Mais le plus significatif, les incidents les plus récents en 2009 et 2010 impliquent exactement le même type de rituels d’assassinats de nouveau-nés en zone rurale aux Pays-Bas et en Belgique ».
D’autres témoins décrivent leur connaissance personnelle des efforts concertés des accusés pour la dissimulation de l’implication non seulement de l’église Catholique, mais aussi Anglicane, et des familles Royales Britannique, Hollandaise et Belge dans les cultes rituels dans l’assassinat d’enfants du pensionnat de l’école de Mohawk à Brantford, du pensionnat de l’école Indienne, en Ontario au Canada. 
Ces tueries se déroulent sur une période de 70 ans et incluent les années 1942 à 1945 où la Reine des Pays-Bas Wilhelmine et sa famille vivaient au Canada et participaient aux rituels du Neuvième Cercle de l’école Indienne de Mohawk.
Les documents présentés * indiquent que pour aider à dissimuler leur implication dans de tels actes de la part de la Royauté Hollandaise lors de ces rituels d’assassinats, le gouvernement Canadien et le bureau du Council Privy Office de Londres a accordé « une exemption territoriale supplémentaire » aux membres de la famille royale des Pays-Bas, dans toute juridiction criminelle, civile ou militaire durant leur séjour au Canada. (*The Canada Gazette, édition N°232 du 26 décembre 1942, Ottawa)
Les participants de la Royauté Hollandaise et Belge aux viols et aux assassinats des enfants et nouveau-nés à Mohawk incluaient le fondateur du groupe Bilderberg et membre de la Couronne le Prince Bernhard et le Roi Henrick, consort de la Reine Wilhelmine de Hollande.
En tant que partie des preuves matérielles corroborant les faits, les archives de l’ordre des Jésuites ont été présentées et enregistrées par le Tribunal et décrivent en détail, sous le nom de « le privilège du Magistrat » la participation irréfutable de tous les nouveaux papes au Neuvième Cercle dans le sacrifice de nouveau-nés.
Ces registres suggèrent que le Neuvième Cercle a été fondé par les Jésuites juste avant leur état de « dissolution » en 1773 et leur rétablissement trois années après dans ce qui fut désigné ensuite comme le culte Illuminati, bien que des références existent quant à l’organisation de cultes rituels de sacrifices d’enfants dans les cathédrales catholiques à Rome dès 1528.
Le procureur général pour le ministère public a dit au Tribunal :
« Ces archives indiquent avec clarté un plan prémédité mis en œuvre depuis des siècles par les Jésuites pour enlever, assassiner des nouveau-nés et consommer leur sang, fondé sur la notion déviante de la puissance spirituelle par le sang d’innocents, leur assurant en cela, la stabilité politique et papale à Rome. Tous les papes se devaient et ont participé à ces rituels monstrueux… ces actes sont non seulement génocidaires mais systématiques et par leur nature institutionnalisés et condamnent l’Eglise Catholique Romaine et les Jésuites dans leur ensemble et tous les papes depuis l’année 1773 ».
Dans la même collection d’archives des Jésuites, les registres font référence à un sacrifice d’enfants connu sous le nom de « Les Chevaliers des Ténèbres » fondé par les nazis de la division 33 de la Waffen SS endossée par les Jésuites. Les archives identifient l’ancien pape Benoît Joseph Ratzinger comme un membre des Chevaliers et l’aumônier assistant de la SS dans le camp de concentration de Ravensbrück en Allemagne, où il a participé à des rites utilisant des enfants transportés vers le camp ou enlevés comme prisonniers politiques.
Ces derniers étaient des pratiques courantes des Jésuites en Espagne, en Argentine, et dans d’autres régimes fascistes dont un impliquait le principal accusé Jorge Bergoglio alors qu’il était prêtre, Evêque et figure de proue de la Junte militaire en Argentine durant la fin des années 1970.
Le secrétaire de Terrain de l’ITCCS Kevin Annett est attendu pour témoigner à la barre durant la deuxième cession du Tribunal débutant lundi 5 mai. Le Révérend Annett fournira des preuves et un témoignage qui corroborent la constitution des preuves et les poursuites du Procureur dans cette affaire et les tueries de Brandfort obtenues après plus de vingt ans de travail auprès des survivants de l’école de Mohawk au Canada, et qui incluent sa propre persécution ciblée par l’église et l’état. (www.hiddennolonger.com)
Pendant ce temps, dans une information hallucinante, un officiel sénior du Vatican communiquait en différé avec le Tribunal la semaine dernière pour apporter une preuve matérielle au Bureau du Procureur concernant ce procès contre les principaux inculpés. L’officiel au sein du Vatican a demandé de manière stricte à rester anonyme et en sécurité, incitant le Tribunal à provoquer un allongement du procès à huis clos durant la prochaine cession en Mai.
Pour terminer, Dimanche de Pâques, le 20 avril, le Tribunal et ses membres dans 21 pays établira une Proclamation Publique qui sera lue dans les églises Catholiques de Rome et dans une douzaine d’autres villes.
Le révérend Kevin Annett dirigera une cérémonie dite « d’exorcisme et de Réparation » dans un lieu important du catholicisme dans la journée et dans beaucoup d’autres églises Catholiques. Les détails de l’événement seront publiés ce dimanche soir surwww.itccs.org
Suivez nos mises à jour concernant le Tribunal et diverses informations sur www.itccs.orget www.iclcj.com
Emis par l’agence d’information publique du Bureau du Procureur Citoyen
Le Tribunal de Droit Coutumier, Haute cour de Justice, Bruxelles le 17 avril 2014
Publié par ITCCS France à 16:56 
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
PROCLAMATION MONDIALE DE L’EMANCIPATION SELON LA LOI DIVINE ET DE L’HOMME
Invocation juridique et spirituelle de la liquidation de l’Eglise de Rome et leurs institutions affiliées, 
le Vatican et le Saint - Siège
Et
Etabli de plein droit par le Tribunal International de droit Coutumier, Haute cour de Justice et par contrat de la Congrégation des Chrétiens Libres
Dimanche de Pâques le 20 Avril de l’année 2014
Pour Proclamation publique et avis d’exécution

   
Qu’il soit reconnu et acté : par tous les hommes et les femmes, toutes les personnes et toutes autorités que selon Le Droit du Dieu Suprême incorporé dans la nature du Droit Coutumier et la Loi Naturelle que l’institution et l’entité de l’Eglise de Rome, leurs officiels, le clergé, leurs adjoints et les membres affiliés et toutes leurs entreprises, sont à partir de maintenant abolis pour toujours, liquidés en tant qu’entreprises et institutions spirituelles. Tous les peuples et les pouvoirs soumis à leur autorité et leur influence ainsi que ceux qui ont un devoir d’allégeance, sont à partir d’aujourd’hui et pour toujours émancipés et libérés de toute obligation de servitude. 
L’Eglise de Rome est invalidée sur la base de son existence et reléguée de par elle-même au statut d’organisation criminelle aux yeux de Dieu et de l’homme et sous les lois communes des Cieux et de la Terre, pour avoir violé et organisé des guerres sans merci contre Dieu, et l’humanité à travers l’histoire par des crimes, des assassinats, l’apostasie, les sacrifices d’enfants et l’idolâtrie, et par ces faits, a désavoué ses engagements et son devoir d’honorer les Cieux et la Terre, la Vie et la dignité du genre humain.
L’autorité suprême de Dieu a exprimé dans la forme, de plein droit parle jugement du Tribunal de droit Coutumier et les congrégations des justes, des hommes et des femmes justes, et en conséquence invalident l’existence même de l’Eglise de Rome et la présumée « Succession Apostolique » et la soi-disant Loi Canon. Donc à ce jour, toutes lois, statuts et tous les lieux de cultes de l’église et leurs officiels sont déclarés abolis pour toujours sans capacité d’utiliser une quelconque autorité dans les cieux ou sur la Terre.
Tous les officiels de l’Eglise de Rome, leurs représentants à commencer par Jorge Bergoglio, appelé le Pontife de l’Eglise de Rome, tous les cardinaux de l’Eglise de la Curie Romaine, les dirigeants de la Banque du Vatican et Adolfo Pachon, dit « chef Supérieur » de l’Ordre des Jésuites sont par la présente ordonnés de démissionner et de renoncer à leurs offices. Les propriétés patrimoniales, les richesses, et les biens meubles de l’Eglise de Rome sont par la présente confisqués et déclarés être sous la sauvegarde et la propriété solidaire du Peuple du Monde et peuvent être saisis pacifiquement et occupées par eux. 
Tous les membres et les salariés adhérents de l’Eglise Catholique de Rome sont par la présente libérés de leurs vœux, de leur obligation d’allégeance envers l’Eglise de Rome et sont libres de se réunir dans le culte qui leur convient peu importe la congrégation que leur Dieu ou leur conscience appellent, et séparés de l’Eglise Romaine désintégrée. Les greffiers et gardiens de la paix des Tribunaux de Droit Coutumier légitimes, assistés par le Peuple libéré du Monde sont dorénavant autorisés et encouragés à prendre acte pour faire exécuter cette abrogation, et la Proclamation de l’émancipation n’ importe où, sous l’autorité et la souveraineté du Dieu Suprême et selon la loi des Nations.
Le Peuple de Dieu qui s’est perdu, se tenant dans la soumission et captif de la spiritualité de la fausse Eglise de Rome est maintenant libre de s’assembler dans des congrégations sous contrat représentant exclusivement la Loi de Dieu et ne reconnaissant aucune autre autorité légitime pour établir le Royaume de Dieu sur Terre. 
La longue nuit de la tyrannie spirituelle et de la criminalité du Vatican est terminée. Laissez le Peuple libre de la Terre et les Véritables serviteurs de Dieu et du Christ nettoyer leurs terres du mensonge et des tueries anciennement intronisés à Rome.
Proclamé et acté le jour de la Résurrection Dimanche par le Tribunal International de Droit Coutumier Haute cour de Justice avec la collaboration des congrégations sous contrat des Chrétiens libres (congrégation)
Cette Proclamation est accompagnée par un troisième et dernier exorcisme de réparation spirituelle – une cérémonie à Rome, à travers le monde en ce jour de Dimanche de Pâques le 20 avril 2014
In coram Deo invoqué en la présence de Dieu et selon la volonté de Dieu – c’est accompli selon le droit en conformité avec le Divin et le droit Coutumier. Le pouvoir de lier par engagement et de libérer provient exclusivement de Dieu lui-même et à travers la liberté en accord avec le Peuple
www.iclcj.com , www.covenantedcommunity.org
itccscentral@gmail.com
Publié par ITCCS France à 16:29 
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Affaire en jugement sur le pr

mardi 15 avril 2014

Procès en cours, contre le pape

Tribunal International de Droit Coutumier Haute cour de justice-
Division pénale, Bruxelles
Affaire en jugement sur le procès en cours, contre le pape :
Trafic mondial et massacres d’enfants
Information publique Bulletin No. 2: une mise à jour du Bureau du Procureur Citoyen (Ministère Public)
Jeudi 10 avril, 2014 5h26 GMT
COMMUNIQUE PUBLIC



Résumé de l’affaire :
Le procès en cours au Tribunal de Droit Coutumier In abstancia des trois plus hauts officiels du Vatican et de l’Eglise d’Angleterre : Jorge Bergoglio, Adolfo Pachon et Justin Welby a débuté lundi 7 avril dernier, à l’ouverture des débats par le Procureur Citoyen (Ministère Public). L’audience du Tribunal s’est tenue dans une salle au complet, à huis clos sous haute sécurité et présidée par cinq magistrats assesseurs accompagnés de vingt-sept membres du Jury assermentés. Le Procureur pour le Ministère Public a passé les trois derniers jours à présenter les déclarations écrites sous serment ou les enregistrements vidéo des dépositions des seize (16) témoins du Canada, des Etats-Unis, de Grande Bretagne et des Pays-Bas.
Les déclarations des témoins et les preuves présentées mettent en évidence la complicité des inculpés ou de leurs agents dans l’organisation financière du trafic sexuel ainsi que le viol rituel, la torture, et l’assassinat des enfants de ces pays. Le procureur, pour le Ministère Public va appeler à l’audience le premier de ces témoins pour examiner ses déclarations et répondre aux questions à la barre à partir de lundi 14 avril, il/elle sera accompagné(e) à l’audience du Tribunal par le révérend Kevin Annett en tant qu’assistant particulier du Procureur pour apporter son témoignage et son assistance.
Ci après les détails du procès et les preuves fournies par le Procureur :
  1. En l’espèce les preuves fournies au Ministère Public présentent les trois catégories suivantes : le génocide institutionnel, les homicides par le sacrifice d’enfants, les meurtres rituels, et les trafics d’enfants. Tous ces éléments seront démontrés par les témoins corroborant les preuves matérielles.

  2. Les seize témoins ont dans ce premier cas, une expérience directe et la connaissance du rôle des inculpés et de leurs agents dans tous ces crimes, ce qui inclut également le culte rituel de sacrifices d’enfants dénommé LE NEUVIEME CERCLE. 
A leurs côtés : des participants à ces rituels, et les survivants au programme d’expériences gouvernementales, ces témoins incluent notamment d’anciens officiels de l’Eglise Catholique Romaine, de l’Eglise Anglicane, des retraités des services de police, des personnes âgées aborigènes, un retraité des services supérieurs de police de Grande Bretagne, un fonctionnaire des services Spéciaux de Renseignements et de Sécurité Intérieure du Canada (CSIS), et un ancien fonctionnaire des services de la Junte militaire en Argentine.
  1. Le Procureur a également reçu une déclaration écrite sous serment du révérend Kevin Annett de l’ITCCS Secrétaire de Terrain, faisant un lien direct entre son propre statut de victime de l’Eglise et de l’Etat du Canada avec la découverte des activités des membres du NEUVIEME CERCLE dans des écoles et pensionnats dans l’ouest du Canada et, pour le meurtre de femmes et d’enfants indigènes par ce Cercle à travers tout le Canada. Le Révérend K. Annett se présentera au Tribunal la semaine prochaine après le 14 avril afin d’examiner les éléments en cours qui seront présentés à l’audience.

  2. Les anciens participants du NEUVIEME CERCLE pour lesquels les preuves sont constituées et qui ont été présentées à l’audience mardi 8 avril, confirment que les personnes d’origine Indiennes au nord du Canada sont continuellement ciblées par ce cercle pour la torture et le meurtre à cause de la présence d’uranium et de ressources sur leurs terres ; lesquelles sont convoitées par l’armée des Etats Unis et leurs conglomérats associés au NEUVIEME CERCLE et leurs adhérents au sein même des gouvernements Américain et Canadien. Les noms de personnalités politiques Canadiennes et Américaines ainsi que les officiels desdits conglomérats qui sont impliqués dans le cercle de meurtres rituels ont été désignés au Tribunal et consignés comme preuves. 

  3. LE NEUVIEME CERCLE a commencé au Vatican il y a trois siècles mais s’est étendu en devenant un rituel satanique de sacrifices d’enfants à travers l’Europe et l’Amérique. Grâce à la pression exercée par le Catholicisme, le Cercle fortement affilié aux groupes de cultes Nazis avait des liens très importants avec la Waffen S.S. durant les années trente et quarante, ce qui inclut les dénommés CHEVALIERS DES TENEBRES qui comprend l’ancien Pape Benoît, Joseph Ratzinger. Beaucoup de ces membres ont continué leurs actes meurtriers contre des enfants après la Deuxième Guerre Mondiale et particulièrement au Canada. Un témoignage a été rendu par l’unique survivant du culte des Chevaliers des Ténèbres dans l’ancienne base aérienne de la Royal Air Force de Lincoln Park, à Calgary, en Alberta au Canada. Le témoin a observé le rituel de tortures et le massacre de vingt enfants enlevés par un ancien médecin SS et trois autres « Chevaliers » travaillant en étant couverts par le statut militaire Canadien dans les années de 1956 à 1958. Les annales du dénommé médecin SS désigné sous le nom de « Major Bob Amstrong » (N° SS 091374SS) ont été confirmées par les documents du gouvernement Canadien obtenus par le Tribunal grâce à un ancien officiel militaire du renseignement Canadien (NIS)

  4. Les autres témoins du culte rituel du NEUVIEME CERCLE confirment la présence des membres de la famille Royale Britannique à ces sacrifices d’enfants : MOUNTBATTEN, le PRINCE PHILIP, lesquels ont été dissimulés par l’inculpé WELBY. Les officiers Jésuites, et inculpés suivants PACHON et BERGOGLIO étaient également présents lors de ces mêmes rituels au Château de Carnavon au Pays de Galles et dans un autre Château non divulgué en France durant les années 80 et 90. Des sacrifices identiques ont été exécutés dans des écoles et pensionnats Indiens Catholiques et Anglicans à Kamloops et Brantford en Colombie Britannique en Ontario au Canada dans les années 60 et auparavant, selon les déclarations des témoins oculaires vivants et décédés de familles indigènes.

  5. Un réseau gigantesque de trafics d’enfants était organisé à travers les services d’adoption de l’église Catholique Romaine « la parentalité planifiée » et des familles d’accueil, ce qui a été décrit par un témoin connaissant les faits internes sur ce réseau et leurs coordinations par un service spécial émanant du Vatican. Ce bureau détourne les enfants au profit des réseaux du culte rituel du NEUVIEME CERCLE et pour les trafics sexuels d’enfants à travers le monde, selon un autre témoin ancien employé de la Curie à Rome.

  6. Un témoin oculaire impliquant le rôle personnel du pape François Jorge Bergoglio dans ce type de trafics d’enfants en Argentine durant le règne de la Junte militaire a également présenté une déclaration sous serment au Tribunal. C’est un ancien fonctionnaire de la Junte et, il est sous haute protection judiciaire en Espagne. Il se présentera en audience au Tribunal pour corroborer sa déposition à la barre. D’autres éléments de preuves au cours du procès seront dévoilés dans les prochains bulletins d’information et selon les dispositions et décisions rendues par les Magistrats du Tribunal.
Emis par l’Agence d’Information du Bureau du Procureur Citoyen du Tribunal, à Bruxelles le 10 avril 2014
www.iclcj.com
Publié par ITCCS France à 21:12 
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 11 avril 2014

Circulaire du Bureau du Greffier de Rome département du Tribunal de Droit Coutumier

Circulaire du Bureau du Greffier de Rome département du Tribunal de Droit Coutumier – Haute cour de Justice (ICLCJ)
3 avril 2014 18 heures GMT


Communiqué interne
Rome et Bruxelles
Aujourd’hui, deux greffiers assermentés de notre Bureau ont tenté de faire exécuter le mandat d’Arrêt Citoyen (ICLCJ dossier du Tribunal numéro 02252013-004, en date du 4 mars 2013) contre Elisabeth Windsor pseudonyme la Reine Elisabeth II pendant sa présence à Rome, pour la conduire en détention en tant que criminelle inculpée et recherchée par la justice.
Leur rapport est consigné par nos Bureaux et se lit comme suit :
« Moi, Domingo Santori, accompagné de Carlo Freschi, avons essayé d’arrêter Elisabeth Windsor et de la placer en détention en tant que criminelle et condamnée, en conformité avec l’ordonnance du Tribunal de Bruxelles du 4 mars 2013.
« A environ 11h50, aujourd’hui heure de Rome, nous avons approché le lieu mentionné de la réunion avec le Président Napolitano au Palais présidentiel de Rome ; et avons appris par un fonctionnaire du Palais que la réunion avait été déplacée à un endroit non divulgué. L’absence de forces de l’ordre près du Palais ce jour-là, semblait confirmer sa déclaration. Nous avons alors tenté d’arrêter la dénommée Windsor plus tard lors d’une réunion avec le Pape François au Domus Sanctae Marthae près du Vatican.
« A l’approche du Domus à 13h05 nous avons rencontré les forces de l’ordre de la Police Nationale et non celles de la Sécurité du Vatican, ce qui était tout à fait exceptionnel. Nous avons eu l‘impression que la Police Nationale connaissait notre intention et nous y attendait.
« Nous avons présenté notre mandat d’Arrêt au capitaine de la Police Nationale et l’avons informé de notre intention d’exécuter l’ordonnance du Tribunal et avons demandé son assistance dans l’exécution de la procédure légale. Le Capitaine n’était pas d’accord et a refusé de donner son identité. Il nous a dit que nous serions placés en état d’arrestation si nous tentions d’exécuter l’arrestation ou de « menacer le pape » de quelque façon. Plusieurs policiers ont alors saisi nos caméras vidéo et nous ont escortés brutalement à l’extérieur. On ne nous a pas restitué notre caméra vidéo. Nous avons déposé une plainte en bonne et due forme à la Police Nationale.
Il est pour nous évident que le gouvernement italien agit de connivence pour protéger une criminelle condamnée : Elisabeth Windsor. Nous avons alors averti que nous serions amenés à utiliser une plus grande fermeté à l’avenir et que nous nous fions à une meilleure intelligence de ceux devant être arrêtés ou assignés. Nous demandons aussi au Tribunal de délivrer une notification officielle de contestation auprès du Gouvernement Italien pour les agissements de ce jour afin que le Tribunal donne mandat aux forces de l’ordre pour les faire exécuter en nous y aidant.
« Une dernière remarque importante, un des policiers qui nous a agressé, nous a dit au Domus « Les gars vous perdez votre temps de toutes façons, le pape n’est même pas là », Nous ne sommes pas convaincus que les réunions prétendues entre Elisabeth Windsor, le Pape et le Président aient réellement eu lieu telles que relatées par les médias du monde. L’absence des forces de l’ordre du Vatican au Domus ce jour-là était perceptible et inhabituelle, alors que c’est considéré comme une propriété du Vatican.
« Nous avons aussi remarqué la façon de couvrir l’évènement dans les principaux médias du monde aujourd’hui, indiquant que le Pape François a bien rencontré Elisabeth Windsor au Vatican ; nous savons que cela est faux et que leur véritable réunion a eu lieu dans un endroit tenu secret après qu’ils se soient d’abord entretenus au Domus, qui est aussi la résidence privée du Pape.
Signé par D. Santori et contre signé par C. Freschi
Greffe du tribunal International de Droit Coutumier, bureau local du Tribunal de Rome
18.00 heures
3 avril 2014
Publié par le siège d’ITCCS et par le tribunal International de Droit Coutumier – Haute cour de justice
www.iclcj.com
Publié par ITCCS France à 23:47 
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Mise à jour sur l’ouverture du procès du Pape François et les autres

Tribunal International de Droit Coutumier Haute Cour de Justice
Mise à jour sur l’ouverture du procès du Pape François et les autres 

7 April 2014, Bruxelles (GMT)


A l’aube de l’ouverture de l’audience à huis clos du procès engagé contre le pape François et les autres pour trafic et massacres d’enfants, l’Agence d’Information publique du Bureau du Procureur a annoncé aujourd’hui que le Tribunal allait émettre une Déclaration juridique reliée à un énorme scandale mondial et historique significatif le jour de Pâques, Dimanche 20 avril 2014. Cette Déclaration va être établie sur deux plans, et conjointement avec les plus hautes autorités spirituelles et juridiques selon la Loi Divine et de l’Homme, consécutivement à de nouvelles preuves irréfutables concernant les crimes, objet de ce procès et sur la véritable nature de la soi-disant Eglise Romaine.
Veuillez s’il vous plaît vous référer au site www. Itccs.org pour de plus amples informations dans les jours précédant Pâques lors du procès.
Emis par l’agence d’information publique du Bureau du Procureur
Le Tribunal International de Droit Coutumier Haute Cour de Justice, Bruxelles
7 avril 2014
www.iclcj.com
www.itccs.org
Publié par ITCCS France à 23:43
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

lundi 7 avril 2014

La mort d’un nombre innombrable d’enfants aborigènes au Canada officiellement établie

Dernières nouvelles historiques du Tribunal International contre les Crimes d’Eglise et d’Etat (ITCCS) Lundi 31 mars 2014
La mort d’un nombre innombrable d’enfants aborigènes au Canada officiellement établie – et le verdict de génocide ainsi que le travail de Kevin Annett finalement légitimés. Le Canada, la Couronne et le Vatican sont coupables et inculpés comme des entités criminelles dissoutes. 

Le Tribunal International de Droit Coutumier Haute Cour – Bruxelles.
Un rapport particulier de l’ITCCS avec les commentaires de Kevin Annett :

Vancouver Canada :
Dix-sept ans après que le révérend Kevin Annett ait révélé les preuves que plus de 50 000 enfants sont morts au sein de l’organisation de l’Eglise du Canada « des écoles de pensionnats Indiens », les gouvernements canadiens ont finalement confirmé le taux de décès comme génocide, après avoir dissimulé l’enregistrement des décès de ces écoles.
http://westcoastnativenews.com/tens-of-thousands-first-nation-children-died-in-residential-schools/
Jusqu’à cette semaine, les officiels du gouvernement et de l’Eglise ont soit nié, ou sont restés muets sur les estimations avancées par le révérend Annett. Auparavant discriminées, les statistiques sur les décès des enfants résidents dans les pensionnats ont été rendues publiques vendredi dernier par les différentes provinces, qui indiquent que des dizaines de milliers de ces enfants sont morts dans leurs locaux, principalement sous l’administration Catholique Romaine, Anglicane et de l’Eglise Unifiée du Canada.
Dans la seule province de Colombie Britannique les enregistrements gouvernementaux indiquent que près de 5000 enfants âgés de 4 ans à 19 ans sont décédés dans des pensionnats et leurs écoles jusqu’en 1956, bien que les écoles aient continué à être administrées jusqu’en 1996 ce qui implique que le nombre total de décès est bien plus élevé. Les recherches du Révérend Annett ont montré que le taux élevé de mortalité dépasse 40 % des élèves, résultant de l’infection de la tuberculose provoquée de façon délibérée en rejetant tout traitement contre la maladie. (www.hiddennolonger.com)
Cette nouvelle confirme ce que notre Tribunal a démontré dans son verdict légitime, le 25 février 2013, a indiqué George Dufort du Tribunal International de Droit Coutumier, aujourd’hui à Bruxelles.
« Le Canada et leurs églises, la Couronne d’Angleterre, et le Vatican sont reconnus dissous, coupables et inculpés en tant qu’entités criminelles et n’ont aucune autorité légitime constitutionnelle, selon le droit qui prévaut. »
La reconnaissance officielle cette semaine, de décès innombrables dans les pensionnats des écoles aborigènes arrive dans le sillage de nouvelles preuves choquantes que le Vatican et l’église d’Angleterre organisent un culte connu sous le nom de Neuvième Cercle dans les mêmes écoles depuis plus d’un siècle et qui comprend l’école – du pensionnat Mohawk à Brantford en Ontario. (www.itccs.org le 29 mars 2014) Kevin Annett a été contacté aujourd’hui à son domicile de Nanaimo en Colombie Britannique et a mis en ligne les commentaires suivants sur YouTube au sujet de l‘extraordinaire nouvelle :
« J’ai toujours su que leurs mensonges seraient ébranlés, mis en pièces  et que la persévérance triompherait » a indiqué Kevin. « Maintenant je pense à tous mes amis qui sont morts après avoir combattu pour voir ce jour arriver, comme Bingo Dawson, Billies Combes, Rickee Lavallee et Harry Wilson quelques-uns des témoins oculaires de l’holocauste canadien qui a été rendu public dans une quête personnelle à très haut risque. C’est leur victoire car elle appartient à tous les enfants disparus. Mais cela signifiera quelque chose si les Canadiens agissent suite à la preuve définitive du génocide de l’église et de l’état pour rendre exécutoires les mandats d’arrêts du Tribunal de Droit Coutumier. Le premier ministre Stephan Harper, la Reine Elisabeth, Joseph Ratzinger et vingt-sept autres officiels doivent être mis derrière les barreaux. Et plus encore, Il est maintenant temps de constituer une République au Canada qui soit libre et indépendante de la Couronne Britannique et des légats des génocidaires parrainés par le Vatican. »
Les détails des prochaines étapes faisant suite à la reconnaissance de ces faits, sont argumentés et commentés dans la vidéo You tube ci-après :
Emis par ITCCS Canada et ITCCS Central, depuis Bruxelles le 31 mars 2014
http://youtu.be/4xcUTiN1mAU 
Publié par ITCCS France à 23:11 
Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest
 
Libellés : itccs français, kevin annet français

Kevin Annett: Genocide affirms Republic of Kanata; Vatican's coverup of genocide now public

Publié par ITCCS France à 23:03 
   
Source: http://eglisesetpedophilie.blogspot.fr/  
 
                
   

Partager cet article

Repost 0
Published by Cristalain - dans Informations
commenter cet article

commentaires