Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007

Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 10:37

ne pas Juger les autres

Les Travailleurs de Lumière ne sont pas des distributeurs de bonbons – Le piège du New Age

Transcrit par Kathryn E. May, le 26 octobre 2014, 15H00, New York

Les Travailleurs de Lumière ne sont pas des distributeurs de bonbons

Vous apprenez tous que le sucre de type saccarose est une substance qui crée de la dépendance et qu’elle est néfaste – et constitue même un poison pour le corps humain. Il alimente tout une série de maladies virales, de cancers et d’inflammations et crée un déséquilibre de la glycémie qui provoque habituellement le diabète et d’autres maladies.

Si vous aviez su au moment où vos enfant sont nés que ces substances contenues dans les aliments industriels, y compris les aliments pour bébés, contenaient du poison mortel, les auriez-vous donné à manger à vos enfants, créant ainsi chez eux une dépendance à vie et des problèmes de santé ? Auriez-vous consommés vous-mêmes ces produits ?

Maintenant, permettez-moi de transposer l’analogie aux affirmations, à la philosophie et aux enseignements du New Age qui ont régné dans la communauté spirituelle depuis les années 1960. Les conditions de vie avant l’arrivée de l’Enfant Roi étaient difficiles. Le gouvernement secret consolidait son pouvoir en coulisse, complotant des assassinats et des catastrophes économiques pour une prise de pouvoir de tous les systèmes politiques et sociaux. Il devenait évident aux Etats-Unis que la guerre du Vietnam était un fiasco corrompu et injustifié, et que la population dans son ensemble en ressentait les dommages alors que les combattants meurtris en revenaient par milliers et les cercueils étaient enveloppés du drapeau étoilé.

Comme dans toutes les périodes sombres de l’histoire, une nouvelle religion s’installa dans la communauté spirituelle. Une croyance, s’enracina pour la première fois dans la conscience collective, que Dieu aime ses enfants, que nous sommes des âmes qui s’incarnent sur Terre, et que la Lumière et l’Amour sont les énergies fondamentales de la Vie. C’était un énorme pas en avant sur le chemin de l’Ascension, permettant de sortir de la philosophie nihiliste du « Dieu est mort, et Nous Sommes seuls dans l’univers ».

Et donc, le système de croyance simple et optimiste du « New Age » devint un cri de ralliement populaire. Cela donnait quelque chose du genre : « Tout un chacun est beau. Dieu vous aime comme vous êtes. Il y a du bon en chacun, il vous suffit de les accepter et laisser leur lumière briller. Pardonnez aux autres pour ce qu’ils vous ont fait, et vous serez récompensés en n’ayant pas à ressentir le sentiment corrosif et délirant de la colère. Untel et une telle vous aime réellement, il/elle ne sait simplement pas vous le montrer. Aimez-vous les uns, les autres et cela vous sera rendu au centuple. Nous sommes tous des enfants de Dieu, tous dignes d’Amour ».

Ce fut un grand soulagement par rapport aux enseignements culpabilisants et aux règles rigides des religions traditionnelles, et cela a largement contribué à ouvrir les cœurs et les esprits afin d’encourager des attitudes de tolérance, de paix entre les peuples, les nations, et une résistance à l’esclavage consumériste du statu quo. Les hippies savaient faire l’amour, pas la guerre.

Il y avait cependant un problème dans la manière dont on appliquait la philosophie. Les drogues ont fait leur apparition comme faisant partie intégrante de la rébellion contre les valeurs traditionnelles, qui étaient associées à un dur labeur, au costume trois-pièces, au travail de 9h à 17h et à la sobriété. C’était un tournant malheureux pour se vanter d’être « irresponsable » selon les normes précédentes. La rébellion initiale contre le contrôle des forces des ténèbres fut récupérée et avortée par les forces des ténèbres elles-mêmes.

La culture de la drogue a exercé ses ravages sur la santé mentale et physique, et continue  à menacer le bien-être et la sécurité de beaucoup de jeunes. La marijuana fut promue au rang de « drogue récréative » inoffensive et joyeuse, et fournie à profusion par la CIA et d’autres organismes sournois obscurs du contrôle secret, en même temps que la cocaïne, l’héroïne et d’autres substances mortelles. Le trafic de drogue a continué à financer les opérations secrètes de la cabale à travers le monde, et ceux dont le style de vie incluait l’usage de la drogue devenaient aveugles de leur propre complicité en consacrant leurs vies et leurs esprits à soutenir la cabale.

Ce n’est que récemment que le New Age a retrouvé son effet d’entraînement et connu un renouveau, cette fois en insistant sur les questions environnementales et de santé publique. La résurgence de l’idée que les gens sont bons et beaux comporte cependant un sérieux inconvénient. Elle ne nous enseigne pas à nous défendre contre les forces des ténèbres – le gros pourcentage de psychopathes et de prédateurs malades qui ont si bien réussi à profiter des Enfants-Rois modernes. Les travailleurs de Lumière sont connus pour être les victimes de toutes sortes de maltraitances familiales ou relationnelles, et luttent pour appliquer le principe du pardon, alors que leurs blessures ne sont pas guéries et que règne la confusion.

Qu’est-ce qui cloche dans ce tableau ? On nous a appris qu’être affectueux et tendre est le contraire de la protection de soi-même, parce que dire que quelqu’un est destructeur pour vous ou est profondément malfaisant, cela serait juger l’autre négatif. Il ne nous reste alors aucun moyen de sortir des relations douloureuses, et de comprendre pourquoi les gens commettent des actes malveillants ou nuisent aux autres. L’explication précédente se colore d’idées enjolivées sur le fait qu’une personne maltraitante n’y peut rien, ou n’est pas mal intentionnée ou n’est pas consciente de ce qu’elle fait (parce qu’elle est inconsciente, et donc ne se contrôle pas).

Quel piège en forme de cul-de-sac !  Vous êtes condamnés si vous le voyez clairement et condamnés si vous n’y voyez rien. Dans les deux cas, vous êtes encouragés à délaisser votre approche naturelle à être rebutés par une mauvaise conduite habituelle des autres, et à la considérer comme un écart du meilleur d’eux-mêmes intérieurement, affectueux (et qui ne se montre que rarement, voire jamais). Parce que chacun est beau, intérieurement.

Intuitivement, cela peut sembler vrai que chacun a un bon fond quelque part même sous l’apparence plus néfaste des colères, de l’arrogance et de la froideur. Nous savons dans nos cœurs que Dieu nous aime, de toute façon. N’allons-nous pas essayer de vivre de la même manière ? N’avons-nous pas besoin d’apprendre l’amour inconditionnel et le pardon pour ascensionner ?

Eh bien oui, mais ce n’est pas tout, pas vrai ? Devons-nous être complètement aveugles pour nier ce qui est évident aux yeux de tous – qu’il y a beaucoup de gens autour de nous qui sont tout sauf affectueux et gentils. Qu’allons-nous faire s’ils sont dans nos vies, et qu’ils nous font du mal ? Comment leur pardonner et continuer comme s’il ne s’était rien passé ?

Il y a beaucoup de confusion dans la communauté des travailleurs de Lumière sur ce que signifie vraiment la liberté, quels sont les droits qui restent à l’individu, et ce à quoi ressemble vraiment l’amour inconditionnel dans la pratique.

Il existe réellement une issue à ce dilemme. Elle consiste à reconnaître qu’il n’est pas possible à toute personne en pleine possession de ses moyens de simplement pardonner puis oublier et ensuite d’accueillir cette personne maltraitante dans sa vie. Ce n’est pas seulement impossible émotionnellement. C’est extrêmement impraticable et imprudent. Les personnes maltraitantes sont des conjoints infects, dans tous les cas de figure.

Quelques prises de conscience simples vous permettent de rester intelligents, réceptifs, et affectueux dans votre Moi, tout en protégeant votre précieux Moi de la malveillance, et du déséquilibre déstabilisant qui résulte de la soumission à des personnes malveillantes.

1. Les âmes sont belles, mais l’éducation de l’enfance et les excès culturels laissent des résidus négligés de colère, des sentiments de supériorité, du ressentiment et de la paranoïa, dans leurs corps et leurs cerveaux humains. Il s’agit de qualités décidément pas très jolies à voir et parfois dangereuses.

2. Vous n’êtes pas responsables d’aimer tout le monde comme étant une personne gentille, particulièrement celles qui voient votre gentillesse comme une faiblesse. Parfois il faut les maintenir à distance pour sauver votre propre vie. Envoyez-leur de l’amour à distance, mais ne les invitez pas à dîner chez vous.

3. Voir le côté obscur là où il existe ne fait pas de vous quelqu’un qui juge les autres. C’est faire un usage normal de votre intelligence provenant de Dieu : le jugement sain. « Juger les autres » signifie être arrogant et condescendant, donc ne le faites pas, mais si vous en faites abstraction, en même temps n’abandonnez pas votre bon sens. Dieu voit les ténèbres pour ce qu’elles sont et ne les encourage pas ni ne les excuse. Elles sont ce qu’elles sont, et nous nous en sentirons tous responsables, quand sous le regard bienveillant de Dieu, nous ferons le point sur notre vie, que ce soit maintenant ou ultérieurement. Prendre ses responsabilités c’est la même chose que tenir les autres pour responsables lorsque vous reconnaissez que nous sommes tous égaux.

4. L’attitude du « pardon à tout le monde » est une posture de condescendance. C’est abusif et impénitent, car vous êtes angéliques.

5. Le déni n’est pas le pardon. Refuser de tenir quelqu’un pour responsable des maltraitances/sévices qu’il a commis n’est pas le pardon – c’est de la peur, et de l’aveuglement. Ce n’est qu’après avoir reconnu à quel point l’expérience était pénible pour vous – habituellement l’enfant innocent que vous étiez – et que vous avez tenu la personne maltraitante pour responsable, mis fin aux faits, évacué la cause de la souffrance de votre vie, et aidé l’enfant/la victime qu’il était à guérir sachant que ce n’était pas de sa faute, ce n’est qu’à ce moment là, que vous devriez pardonner. Ce n’est qu’à ce moment-là que le pardon est réel.

Bien sûr, il y a une autre facette de ces vérités. Tous les travailleurs de Lumière ne sont pas des victimes. Certains sont passifs-agressifs, en raison du refoulement normal de leur colère au long de leur vie. Ce genre de mauvais comportement (notez que je n’ai pas dit mauvaise âme, ou mauvais cœur, juste mauvais comportement) est souvent considéré excusable comme une « liberté d’expression » ou l’expression d’une « opinion respectable ».

Par conséquent, des attaques verbales agressives peuvent être requalifiées comme « exprimant de vrais sentiments », un manque de respect, et de la grossièreté pouvant être tolérés et excusés, parce qu’après tout, chacun a le droit d’exprimer son beau moi intérieur, même si cela vous blesse ou vous chagrine ou vous empêche de dormir. Ce n’est qu’une opinion. Comme tout le monde a droit à son point de vue, tout est relatif.

Dans ce monde « d’amour inconditionnel et de pardon » à l’aveuglement saupoudré de sucre, non seulement il n’y a pas le vrai et le faux, il n’y a même pas de mesure de ce que devrait être un traitement respectueux, de l’équité, de la justice, ou finalement la vérité. Est-il étonnant que tant de gens se sentent perdus, déboussolés ou victimes ? Cela ne vous frappe-t-il pas que ces soi-disant enseignements « New Age » soient un outil parfait pour étouffer notre tendance innée à nous rebeller contre l’oppression et d’autres mauvais traitements ?

Les travailleurs de Lumière ne sont pas des distributeurs de bonbons. Ces idées simplistes sont aussi toxiques que les sirops de maïs à haute teneur en glucose dissimulés dans nos aliments, et aussi sophistiquées que les outils de lavage de cerveau des opérations secrètes. Abandonnez tout jugement et vous irez au Ciel ??? Qui va bénéficier de votre naïveté ? Certainement pas vous.

Au lieu de cela utilisons nos généreuses capacités sensorielles, que sont notre intuition et notre connaissance intérieure. Nous le savons toujours quand quelque chose nous blesse, et nous sommes autorisés à dire « aïe » et mettre un terme à la maltraitance quand quelqu’un abuse de nous. Les enfants apprennent à reconnaître l’injustice à l’âge de trois ans. Pourquoi devrions-nous laisser tout cela en prétextant que nous ne savons pas reconnaître les ténèbres en nous et dans les autres ?

Comment nous a-t-on convaincu qu’il y a quelque de chose de mal à se servir de notre propre intuition et à agir en conséquence – ceux d’entre nous qui sont les plus intuitifs sur la planète ? Quelle sorte de monde allons-nous créer si nous ne sommes pas capables de défendre ce en quoi nous croyons, parce que tout ce en quoi nous croyons est d’éviter les réactions apparemment néfastes de colère, même si elles ne sont que momentanées ?

Comment connaîtrons-nous la différence entre l’amour et la maltraitance si nous n’utilisons pas notre radar en toute confiance ? Comment allons-nous nous protéger si nous ne désapprouvons jamais rien, et que nous sommes réticents à évacuer quoi que ce soit ou qui que ce soit de notre vie de peur d’apparaître comme « des juges » ?

Ceci, mes chers, est un régime de barbe à papa avec du sirop, une invitation à perpétuer les ténèbres et les maltraitances. Ce n’est pas de l’amour. C’est stupide. Levez-vous !  Elevez votre vibration hors de ce bourbier de mensonges à l’eau de rose et ressentez la joie pure et la liberté qui émanent de la clairvoyance. Il n’y a rien que vous ne puissiez affronter de face maintenant que vous êtes adulte. Votre cœur est assez grand pour saisir tout ce qui existe, pas juste les arcs-en-ciel et les fleurs. Vous êtes né vigoureux et affectueux, mais l’amour n’exige pas d’être aveugle; c’est tout le contraire. Vous ne pouvez pas aimer vraiment si vous prétendez que vous ne voyez pas la personne telle que vous êtes supposé aimer.

Il est temps maintenant d’affirmer votre lumière. Etre libre de vous protéger vous et les autres à partir d’une position de véritable pouvoir et de compréhension qui crée un espace dans lequel l’amour authentique peut s’épanouir. Se lever pour défendre ce en quoi vous croyez vraiment – la justice, l’équité et la vérité – et en apporter la preuve dans sa propre vie vous donne de l’énergie, de l’inspiration et de la plénitude. C’est la culture parfaite pour nourrir et maintenir l’amour inconditionnel. Le pardon vient plus facilement lorsque vous ne vous sentez pas opprimé. Soyez sans peur et sans compromis dans votre intégrité. C’est la recette d’une vie vraiment heureuse. C’est aussi le chemin de l’Ascension.

 

www.whoneedslight.org                    Traduction Patrick rev Isabelle

 

Source: http://despertando.me/2014/10/31/kathryn-e-may-20141026-les-travailleurs-de-lumiere-ne-sont-pas-des-distributeurs-de-bonbons-le-piege-du-new-age-le-26-octobre-2014/

Partager cet article

Repost 0
Published by Cristalain - dans Ascension planétaire
commenter cet article

commentaires