Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Cristalain
  • Le blog de Cristalain
  • : Bienvenue sur cet espace d'information que j'ai créé afin de partager les messages que je reçois en écriture intuitive de ma guidance intérieure et du monde invisible, comme des milliers de par le monde. Que chacun puisse recevoir en fonction de sa sensibilité, de son ouverture d'esprit les informations entrant en résonance avec son être profond qui est lumière, amour et conscience. Je ne prétend pas détenir la vérité, mais peut-être en percevoir une parcelle, une facette de celle-ci en tant q
  • Contact

Profil

  • Cristalain

Nbre de visites - 07/07/2007

Rechercher

crops circle

cropcircles.gifcc

Texte Libre

4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 23:21

 

mercredi 13 septembre 2006 à 09:25 :: Général :: #815 :: rss :: ::

 

« L’Accélération de l’Histoire et de tous les Processus est bien le plus surprenant Phénomène de notre époque. Tout se passe comme si, en tant que nécessaires Préliminaires, une Force surhumaine et supra-terrestre avait déjà pris possession de notre Univers, afin d’en imposer l’indispensable Purification. »

- Ange Francier -

 

Changements Cosmiques

 

Stupéfiants phénomènes annoncés par des scientifiques russes

D’étranges choses se produisent à la fois dans l'espace extérieur et intérieur. Des scientifiques, en Russie, plus particulièrement un homme, le Docteur Dmitriev, ont découvert que le Système solaire, le Soleil et la vie elle-même subissent des mutations de manière totalement exceptionnelle.

 

Le Soleil

 

« À tout seigneur, tout honneur ! », considérons, tout d’abord, le Soleil.

« Tout le monde » sait que le Soleil est le centre de notre Système solaire et toute la vie qui se trouve sur notre Terre provient du Soleil. S'il n'y avait pas de Soleil, nous ne serions pas en vie. C'est là un fait purement objectif. Et, par conséquent, n'importe quel changement qui se produit dans ou sur le Soleil affecte, au bout du compte, toute personne vivante.

L'activité solaire durant le dernier cycle de taches solaires a été plus importante que tout ce qui, auparavant, avait été vu. Cependant, tous les astronomes, à de rares exceptions près, affirment, sans sourciller, que tout est tout à fait « normal ».

Seul un astronome, travaillant à la NASA, affirmerait que ce qui se passe au niveau du Soleil est absolument incroyable. Il a, toutefois, ajouté qu'il n'est pas « autorisé » à en parler. Mais il a quand même parlé, parce qu'il estime que les êtres humains ont besoin de savoir, mais, simultanément, il a demandé le silence (!) Pour le moins, un paradoxe. En l’an 2000, de nombreuses taches solaires encerclaient le Soleil sur les deux latitudes 19.48° Nord et Sud. Quelques-uns pourront peut-être comprendre la signification et donc le pourquoi de la quantité d'énergie émise à cet endroit précis.

Qu'est-ce qui est « normal » ?

Pour les scientifiques, le concept « normal » est construit sur la base d’une étude à long terme, puis en calculant la moyenne des résultats. Mais, dans le cas du Soleil, nous ne l'étudions que depuis un siècle et ce n'est qu'à partir de la deuxième moitié du 20ème siècle que l'étude a été réalisée avec des instruments qui pourraient être considérés comme particulièrement précis. Et ainsi, puisque le Soleil est âgé d'au moins 4,5 milliards d'années, notre étude d’un siècle ou d’un demi-siècle équivaut à raconter les deux dernières secondes, ou même seulement la dernière, de la vie d'un homme ou d'une femme qui aurait vécu 100 ans. Pourrait-on considérer une telle biographie comme fiable ? En réalité, nous ne savons, relativement au Soleil, à peu près rien qui nous permettrait de dire ce qui est « normal ».

Nous savons, toutefois, qu’au cours des 100 dernières années le champ magnétique du Soleil a changé. Il existe, à ce sujet, une étude réalisée par le Docteur Mike Lockwood des Laboratoires Nationaux de Rutherford Appleton, en Californie. Le Docteur Lockwood a examiné le Soleil et rapporte que depuis 1901 la force de tout le champ magnétique du Soleil s'est accrue de 230 %. Qui sait ce que cela signifie vraiment ? ; pour les « scientifiques » c'est seulement une observation.

Une partie de l'activité solaire au cours de ce dernier cycle a été plus grande que tout ce qui a, auparavant, jamais été enregistré. Mais les scientifiques ne savent pas, non plus, ce que cela signifie. Seuls quelques rares Sachants savent…

 

Le Système Solaire

Puis est arrivée, toujours de Russie, et, pour être précis, de l'Académie Nationale Russe de Science, en Sibérie, une information selon laquelle les scientifiques seraient arrivés à la conclusion que nous nous sommes déplacés dans un secteur de l'espace qui est différent et a un niveau d'énergie beaucoup plus élevé. Les Russes annoncent l’enregistrement de changements dans l'espace auparavant encore jamais vus. Cette information n’est pas encore vérifiable « à coup sûr », mais le corps scientifique qui l'annonce existe bel et bien et le Docteur Dmitriev est à la tête de ce corps. En parlant au nom de l'Académie en Sibérie, le Docteur Dmitriev dit que les effets énoncés ci-dessous ont été observés.

Modification du front de l'Héliosphère

Le Soleil a lui aussi un champ magnétique et ce champ magnétique forme, autour du Système solaire, un « Œuf » que l'on appelle « Héliosphère ». L'Héliosphère a la forme d’une larme, la partie longue et mince de la goutte pointant dans la direction opposée à celle vers laquelle nous voyageons. Les Russes ont examiné le front de cette Héliosphère et y ont observé une énergie de plasma rayonnante et animée.

L'Héliosphère du Soleil avait habituellement une épaisseur de 10 unités astronomiques (une unité astronomique correspond à la distance de la Terre au Soleil, soit approximativement 92/93 millions de milles ou 147/149 millions de kilomètres). Dix (10) unités astronomiques représentaient, jusqu’alors, l'épaisseur « normale » de cette énergie rayonnante qui était usuellement constatée dans notre Système solaire.

Le Docteur Dmitriev dit qu'aujourd'hui cette énergie rayonnante a une épaisseur de 100 unités astronomiques ! Soit dix fois plus ! L'Académie Nationale Russe de Sciences ne donne pas de chronologie, mais le changement entre ce qui était connu et accepté et son état actuel représente donc une augmentation de 1000 %.

Et les Russes vont même jusqu’à affirmer que cette modification du Soleil modifie la manière dont les planètes fonctionnent et la forme de vie qu'elles pourraient héberger.

Ils rapportent également, mais ne l'expliquent toujours pas, non plus - que la spirale d'ADN elle-même change.

Ils ont l’impression que l'expansion continuelle de l'Héliosphère nous entraînera finalement vers un nouveau niveau d'énergie, qu'il y aura probablement une expansion soudaine des longueurs d'ondes harmoniques de base que le Soleil émet à mesure qu'il émet de l'énergie et que cette augmentation d'émissions énergétiques changera la nature basique de toute matière dans le Système solaire. C'est une déclaration assez hardie, mais elle est argumentée de données : Les atmosphères de cinq planètes et de la Lune de la Terre changent.

Lorsque les cosmonautes envoyés par les états-Unis ont atterri sur la Lune en 1969, il n'a été trouvé aucune atmosphère.

Depuis lors, la Lune de la Terre s'entoure d'une atmosphère qui, auparavant, n'était pas là, constituée d'un composé auquel le Docteur Dmitriev se réfère comme étant du « Natrium ». Cette nouvelle atmosphère aurait maintenant une épaisseur de pas moins de 6 kilomètres.

L'atmosphère de la Terre forme du gaz HO dans les niveaux supérieurs, gaz qui, auparavant, n'était pas là, non plus. Il n'existait tout simplement pas dans les quantités que l'on y trouve à présent. Les Russes disent que ceci n'a pas de rapport avec le réchauffement de la planète et que cela n'a pas de rapport non plus avec les gaz CFCs ou les émissions de fluorocarbone ou quoique ce soit d'autre de semblable. Cela apparaît tout simplement.

L'atmosphère Martienne devient considérablement plus épaisse qu'elle ne l'était auparavant. La sonde spatiale Observer, envoyée sur Mars en 1997, a perdu l’un de ses miroirs, ce qui a entraîné sa chute. Cet accident s'est produit parce que l'atmosphère était deux fois plus dense que la NASA ne l'avait calculé. En fait, le vent qui soufflait sur ce petit miroir était si élevé qu'il l'a complètement arraché.

D'après les Russes, les atmosphères de Jupiter, Uranus et Neptune changent aussi, mais ils n'ont pas donné davantage d'explications.

La brillance des planètes change.

La brillance générale de Vénus est nettement plus grande.

La charge énergétique de Jupiter est devenue tellement élevée qu'il y a véritablement un tube de radiation ionisante visible qui s'est formé entre la surface de Jupiter et de sa lune Io. En fait, il est possible de voir, sur des photographies récemment prises, le tube d'énergie lumineux.

Uranus et Neptune deviennent aussi plus brillants.

Les champs magnétiques changent.

Le champ magnétique de Jupiter a plus que doublé.

Le champ magnétique d'Uranus change - aucune explication.

Le champ magnétique de Neptune augmente.

Ces trois planètes deviennent plus brillantes et leurs qualités atmosphériques, disent les Russes, changent, mais ils n'expliquent toujours pas ce que cela signifie, probablement parce qu’ils n’en savent rien. Ce qui est vraiment étonnant, puisque certaines personnes ici sur la Terre ont attendu et prédit un basculement des pôles depuis quelques temps maintenant, est que les Russes annoncent que Uranus et Neptune semblent avoir subi de récents basculements des pôles.

Lorsque la sonde spatiale Voyageur II est passée à côté d'Uranus et de Neptune, les pôles magnétiques apparents du Nord et du Sud ont été considérablement déplacés de l'endroit où, selon des enregistrements précédents, se trouvait le pôle rotatif. Dans un cas, c'était une différence de 50 degrés et dans l'autre cas la différence était d'environ 40 degrés.

Changements relatifs à la Terre

Parlons maintenant de la Terre.

Les Russes annoncent encore deux autres faits :

Sur la Terre, l'activité volcanique générale a augmenté de 500 % entre 1875 à 1975, et l'activité sismique a augmenté de 400 % depuis 1973.

Le Docteur Dmitriev affirme qu'en comparant les années 1963 à 1993 il apparaît que le nombre total de catastrophes naturelles - ouragans, typhons, glissements de terrains, raz-de-marée, etc., a augmenté de 410 %. Le champ magnétique de la Terre a diminué. Cette diminution a, en réalité, commencé il y a 2000 ans, mais la vitesse de la diminution a soudainement augmenté, il y a 500 ans. Maintenant, depuis ces 20 dernières années à peu près, le champ magnétique est devenu imprévisible.

Les cartes aéronautiques du monde - qui permettent aux avions de se poser avec le système de pilotage automatique - ont dû être révisées à l'échelle mondiale pour permettre aux systèmes de pilotage automatique de fonctionner. (Ceci est facile à vérifier. Il suffit de regarder une carte aéronautique d'avant 1990 de n'importe quel aéroport de n’importe quelle ville et de la comparer ensuite à une carte actualisée.)

À la fin de 2002, la calotte glacière arctique aurait complètement fondu à l'endroit exact du Pôle Nord, pour la première fois depuis longtemps. Greenpeace a annoncé qu'en ce qui concerne la glace d'hiver la calotte avait précédemment reculé de plus de 300 miles (482 kilomètres) vers le Pôle et qu'à la fin de l'année dernière, des bateaux militaires et civils pouvaient passer directement par le Pôle Nord. C'était de l'eau.

Jusqu'à présent, l’on croyait que la glace au Pôle avait toujours moins de dix pieds d'épaisseur (3 mètres). S’agit-il de la « Mer libre du Pôle »1 mentionnée par divers explorateurs polaires ou d’un autre phénomène ?, l’avenir le dira.

Par contre, le Pôle Sud a une calotte de glace d'environ trois milles d'épaisseur (4,8 kilomètres) et pourtant d'énormes morceaux de glace continuent à se briser et à fondre.

Que se passe-t-il ?

Depuis 1900 nous sommes passés du cheval à la fusée spatiale. De l'époque de la lettre envoyée par coursier à cheval à celle du courrier instantanément envoyé par lettre électronique, de l’époque du crieur public à celle du vidéophone et des satellites.

D'un point de vue négatif, nous sommes passés des guerres avec des catapultes à la bombe A ou H et au bio-terrorisme.

Et d'une manière encore plus significative, en 1900, la Terre comptait 30 millions d'espèces, des espèces qui avaient nécessité des milliards d'années pour être créées. Actuellement, il en reste moins de la moitié, moins de 15 millions d'espèces. Et tout ceci est arrivé en un siècle, à peine plus qu’une vie humaine actuelle, un clin d'œil géologique. Si quelqu'un d'une autre planète observait la Terre, il dirait qu'elle est en train de mourir…

Mais maintenant il semble que quelque chose se passe, qui se situe au-delà du « train-train ordinaire ». Cela bouillonne dans la « Marmite Cosmique ». S’agit-il d’un « Virage des Mondes » ? Dans leur surprenant rapport, les Russes disent aussi que ce même genre de phénomène a déjà eu lieu quand les dinosaures se sont éteints - une époque qui a marqué un gigantesque changement dans le climat de la Terre et de la météorologie et peut-être également un basculement de l’axe des pôles.

Restons bien branchés

Considérons un intéressant témoignage. En Septembre 1999, le Docteur Edgar Mitchell – un astronaute qui a aussi marché sur la Lune - a dit que la NASA avait récolté autant d'informations en cinq ans que toute l'humanité depuis le début de la présente « civilisation », il y a 6000 ans. De plus, il a dit que la NASA avait autant appris ces six derniers mois que durant cette étonnante période de cinq années.

Du 31 Janvier au 10 Février 1971, Edgar D. Mitchell a participé à la mission Apollo XIV, en tant que pilote du module lunaire et il fut le sixième homme à marcher sur la Lune.

Il resta alors durant 33 heures et 30 minutes sur la surface de la Lune, explorant par deux fois des régions lunaires, parcourant environ 1,6 kilomètre et recueillant 42,6 kilogrammes d'échantillons, principalement dans la région au Nord du cratère Fra Mauro.

Et quand, le 9 Février, il repartit vers la Terre, sa conception de la vie était profondément bouleversée.

Ne s’intéressant plus désormais qu’à la parapsychologie et aux sciences occultes, il a fondé l'Institut des Sciences Noétiques à Palo Alto, en Californie. Il estimait qu'il était temps, au moment où l'on entreprenait la conquête extérieure de l'espace, de se préoccuper également de la conquête de l'espace intérieur de l'être humain.

Il a dit :

« J'ai vu le Cosmos. J'ai vu tout l'Univers qui s'étendait devant moi. J'ai vu une minuscule planète, des millions, des milliards d'étoiles et de galaxies, des amas galactiques, le tout magnifiquement disposé. Ce fut une Joie très profonde, un Bonheur difficile à décrire. Aussi, j'ai eu la conviction que je regardais un Système cohérent, intelligent. Ce n'était plus ce que la science m'avait appris : un ensemble de collisions de matières énergétiques construit par le hasard. Il s'agissait plutôt de cohérence, d'intelligence palpable. Je crois que notre vol dans l'espace a été un tournant dans l'histoire de l'humanité. »

« L'exploration du Système solaire, et plus tard de l'Univers, c'est aussi important et significatif que l'apparition de la première espèce animale marine sur Terre. Je pense qu'en ce sens nous devons assumer une certaine responsabilité, nous qui avons vécu cette expérience. Nous devons laisser à ceux qui nous suivent notre savoir, nos connaissances et notre sentiment. Ainsi l'Histoire évaluera si notre action a été folle ou si, au contraire, elle était le commencement, pour l'histoire humaine, d'une nouvelle époque. »

« Il devient de plus en plus évident que l’esprit humain et l’Univers physique n’existent pas indépendamment l’un de l’autre. « Quelque chose » qui est encore indéfinissable les relie ensemble. Ce lien – entre l’esprit et la matière, l’intuition et l’intelligence– est l’objet des Sciences Noétiques. »

Et il ajoute :

« (...) La première chose qui me vint à l’esprit alors que je regardais la Terre depuis l’espace fut son incroyable Beauté. Les photos les plus spectaculaires sont très en-deça de la réalité. C’était un majestueux spectacle que ce magnifique joyau bleu et blanc sur un ciel de velours noir. Quelle merveilleuse Harmonie semblait s’inscrire dans le processus d’évolution qui sous-tend l’Univers ! »

C’est alors qu’il fut submergé par la conviction que si l’humanité continuait sur sa lancée, nous finirions par annihiler la vie sur Terre par notre indifférence ou notre imprudence, et ce en peu de générations. Et il lui parut que l’unique espoir d’échapper à cette hécatombe serait que l’humanité parvienne à un plus haut niveau de conscience.

« J’eus alors, raconte-t-il, une expérience mystique inoubliable ; la Présence du Divin devint presque palpable et je sus que la Vie dans l’Univers était bien autre chose qu’un accident dû au hasard. »

À la suite de cette expérience, Edgar Mitchell en vint à penser que nous devions désormais poursuivre, parallèlement à l’exploration de l’espace extérieur, celle du monde intérieur. Et il décida de consacrer sa vie à aider l’humanité à se comporter d’une façon qui soit plus digne de la majesté de la Terre, en favorisant l’exploration de l’esprit humain et de sa relation avec l’univers matériel, pour enfin parvenir à une authentique Sagesse.

Deux ans plus tard, il fondait l’Institut des Sciences Noétiques (Institute of Noetic Sciences – IONS). Le mot « noétique » vient du grec « noos » (ou « nous »), qui veut dire « esprit ». Cette fondation s’emploie à susciter, à encourager ou à faire connaître les recherches sur l’esprit humain.

Edgar Mitchell est désormais convaincu que l’esprit, la conscience, constituera la prochaine frontière de l’exploration humaine. Il est en outre convaincu que les OVNI proviennent d'une autre dimension. Le 9 Avril 1997, il aurait eu des contacts avec des hauts membres du Congrès qui lui auraient confirmé que les civilisations extraterrestres existent, et que le gouvernement le cache. 125 autres témoins disposant d'accréditations « Top Secret » sont, selon lui, prêts à en témoigner.

Mais la NASA – noyautée par la NSA - ne partage pas ces étonnantes révélations avec nous. De même, ils ne révéleraient, bien sûr, pas d'information aussi radicales que celles annoncées par les Russes. Ce sont de grands « cachottiers ». C'est leur genre de demeurer silencieux au sujet de ces mystérieux et puissants phénomènes qui pourraient pourtant changer la manière dont nous nous percevons dans notre Monde si rapidement changeant... Mais ce mutisme calculateur n’a qu’un temps, car il n’est aujourd’hui rien de caché qui ne soit bientôt crié sur les toits…

 

source: ecoledevie.net

Publié par Katleen

Partager cet article

Repost 0
Published by Cristalain - dans Ascension planétaire
commenter cet article

commentaires